LES GOTHIQUES – Mario Richer : « Il n’y a rien de fait encore »

Psx 594
Ⓒ Gazette Sports

Après que son équipe a marqué un troisième point pour mener 3-2 dans sa série face à Mulhouse, Mario Richer se montrait évidemment satisfait, mais soulignait tout de même des points à améliorer.

Bien rentrés dans cette rencontre, les Gothiques ont dominé largement le premier tiers, sans pour autant concrétiser. Pour autant, et alors que Papillon semblait de nouveau impérial, le coach amiénois n’a pas douté : « C’était une question de temps, il (ndlr : Quentin Papillon) a des faiblesses comme tout le monde et il ne pourra pas toutes les arrêter. (ndlr : les tentatives) » Et c’est finalement dans le deuxième et le troisième tiers que les Gothiques ont marqué à trois reprises, retrouvant ainsi de la réussite, comme le soulignait le coach amiénois : « L’efficacité était là, notre pourcentage est très élevé, dans les deux dernières périodes on marque trois buts avec quelques lancers seulement. »

L’entraîneur des Gothiques se montrait également satisfait du retour de ses hommes dans cette série : « C’est sûr que l’on est contents, c’est notre troisième victoire de suite. On a montré beaucoup de caractère en revenant de 0-2, et là on vient de passer devant. Mais il n’y a rien de fait encore, il faut travailler, il faut jouer un bon match à Mulhouse. » Une chose est sûre, le technicien samarien a pu compter sur un Henri-Corentin Buysse des grands soirs, aidé par une défense héroïque ; ce qu’il reconnaissait sans peine : « Les gars se sont sacrifiés, ils ont bloqué beaucoup de lancers, et Riton (ndlr : Henri-Corentin Buysse) a fait un excellent match. »

On va revenir plus fort au prochain

Satisfait de la victoire, Mario Richer nuançait tout de même la prestation de son équipe : « Lors des deux matchs là-bas (ndlr : à Mulhouse) on était très bien dans le système, un peu moins ce soir. Ce soir on a presque dominé une période de A à Z, et certains commençaient à croire qu’ils avaient des mains, et ils commençaient à faire des jeux scientifiques, des beaux jeux ; il n’y a pas besoin de faire de beaux jeux, on a besoin d’être efficaces. » Perfectionniste, le coach amiénois faisait presque une promesse pour le match 6 : « On va ajuster des choses, il y a des choses dont je ne suis pas heureux, mais on va revenir plus forts au prochain. Au prochain match on aura des jambes rapides ! »

Revenus de très loin après avoir été menés 0-2 suite aux deux rencontres à domicile, les Gothiques viennent d’enchaîner trois succès dans cette série pour mener 3-2. Ils ont désormais la possibilité de se hisser en demi-finale, en cas de victoire lors du match 6 vendredi soir.

Match 5 : Amiens – Mulhouse : 3-0 [(0-0)(2-0)(1-0)]

Buts pour Amiens : Edwards assist Verrier, Coulaud 22’31; Romand en sup assist Bélisle, Giroux 33’22; Romand assist Lehtinen, Halley 52’11



Quentin Ducrocq

Crédit photo Kevin Devigne Gazettesports.fr