HANDBALL – Pierre-Alain Lavillette : « On a mis une grosse activité défensivement »

Handball Aph Vs Pau Kevin Devigne Gazettesports 83
Ⓒ Gazette Sports

Le déplacement à Pau avait permis aux Pirates d’accrocher leur première victoire de la saison et leur permet sur cette seconde phase de prendre un peu d’air au classement en signant une nouvelle victoire face à Pau Nousty, 29-26 (11-12). 

La rencontre démarrait doucement de chaque côté, l’ouverture du score se faisant attendre jusqu’à la deuxième minute de jeu. La faute à des occasions majoritairement paloise et pourtant bien stoppées par Shamrylo avec déjà deux arrêts au compteur après 1’30 de jeu. Alors que Soudani débloquait les compteurs, les Amiénois encaissaient leur première exclusion temporaire, permettant aux visiteurs d’inscrire à leur tour leur premier point. Appliqués, les coéquipiers de Richard prenaient alors un léger avantage au tableau (4-1, 7’) et la rigueur amiénoise en défense leur permettait même de n’avoir encaissé que trois buts à la 12ème minute de jeu (7-3, 12’). Sonnait alors la révolte du gardien béarnais, bien décidé à ne pas se laisser enfoncer : sur trois arrêts décisifs, il remettait ses coéquipiers dans le droit chemin, revenant ainsi à une petite unité des Pirates (7-6, 14’30).

S’ensuivait alors un véritable show des portiers (Shamrylo 17 parades, Baige 15) avant que les visiteurs n’égalisent sur une pénalité de Fernandez et ne prennent ensuite les devants pour la première fois de la rencontre (7-8, 17’). Dès lors, si les joueurs de Petrenko ne laissaient pas totalement les Canaris décoller, ils ne reprenaient un court avantage qu’une seule fois (10-9, 28’) avant de se faire rattraper puis dépasser à nouveau au moment de la pause (11-12, 30’). Face à des ailiers imperturbables au tir, auteurs de 6 réalisations pour les Palois sur la première demi-heure, et un demi-centre puissant sur ses tirs à la hanche hors des 9m, la tâche se compliquait côté sammarien. 

« On est dans une poule Élite, on sait que chaque match est un combat. Les adversaires sont valeureux, ils ont des qualités mentales et handballistiques, ce qui est particulièrement le cas à Pau : ils ont trouvé des réponses tactiques à chaque fois qu’on leur a posé des problématiques. Ce qui nous a mis dans un temps faible aujourd’hui ce n’est ni notre jeu ni notre défense, ce qui nous a mis en difficulté entre la 15ème et la 7ème minute de la seconde période je dirais que c’est avant tout nos échecs au tir. Le gardien de Pau nous a posé beaucoup de soucis mais nos tireurs se sont bien adaptés et ont réussi à effacer les difficultés face à ce gardien en tirant en-dessous de ses segments, ce qui nous a permis de marquer à nouveau, et régulièrement puisqu’on a réussi à le faire sortir, ce qui nous a facilité les choses » analysait Pierre-Alain Lavillette sur cette fin de première partie en dents de scie pour ses joueurs.


Une seconde partie disputée

L’arrêt au vestiaire ne fut pas immédiatement bénéfique aux Pirates qui encaissaient même trois nouvelles unités de retard à la 32ème (11-14) obligeant le staff amiénois à poser son deuxième temps mort de la rencontre après seulement 35 minutes de jeu. Les pendules remises à l’heure, chacun y allait alors de son but sur les cinq minutes suivantes : l’association des réalisations de SoudaniClayLegrasTatto et finalement Prunié sur contre-attaque sont venus rééquilibrer la balance une première fois (17-17, 40’). Mais la seconde exclusion venue punir l’effectif picard a permis aux visiteurs de repasser devant à nouveau avant qu’une parade de Shamrylo ne remettent une fois encore le collectif sur les bons rails (19-18, 43’). Dès lors, les Amiénois ne lâchaient plus leur avance et inquiétaient même le banc adverse qui posait également son deuxième temps mort (45ème).

Les buts se succédaient alors que chaque côté du parquet, faisant grimper le compteur jusqu’à une dernière égalité à la 49ème (22-22). Les Palois décidaient alors de tenter le tout pour le tout : sortir leur portier pour jouer en supériorité sur attaque placée. Pari perdant puisque sur une énième parade, Shamrylo tentait alors lui aussi sa chance face au but vide 40m plus loin et replaçait alors les Amiénois devant. Un avantage que les Sammariens ne quitteront plus cette fois, malgré un score toujours très serré dans le money time (26-25, 56’30). L’ultime arrêt de jeu des visiteurs à trois minutes du coup de sifflet final n’a pas suffi à ébranler les locaux qui ont su gérer la défense haute et individuelle de leurs adversaires, offrant même un dernier but de Clay à 15 secondes du buzzer et l’habituelle parade de fermeture de Shamrylo pour conclure le match. Les joueurs de l’APH s’imposent donc 29-26. 


« Il faut que l’on arrive à gagner en projection vers l’avant »

Après la victoire, le co-entraîneur picard revenait sur la grosse séquence défensive une nouvelle fois proposée par ses joueurs : « Je dirais qu’aujourd’hui ce qui a fait notre force, ça a été nos qualités défensives qui ont permis à Yuriy de faire beaucoup d’arrêts derrière. On a mis une grosse activité physique défensivement, on a posé beaucoup de problèmes à l’adversaire. On a été sanctionnés sur grand espace et on a pris des buts rapides suite à nos échecs au tir, ce qui fait que l’on prend 26 buts, mais sur le premier quart d’heure on n’en prend que 6. On a été plutôt bien dans ce secteur de jeu et c’est ce qui fait notre force, maintenant il faut que l’on arrive à gagner en projection vers l’avant, à gagner en lucidité justement dans ce grand espace. On récupère beaucoup de ballons mais il faut qu’on les exploite davantage pour pouvoir sanctionner nos adversaires. »

Une victoire qui donne donc un peu de souffle à l’effectif picard qui se place alors 7ème provisoirement (26 points), en attente du résultat entre Caen et Rennes ce dimanche. La prochaine rencontre des Pirates les opposera aux Grenoblois, actuelle lanterne rouge, samedi 29 février.


Amiens PH – Pau Nousty HB : 29-26 (11-12)
Arbitres : MM. Chiffoleau Jules & Max
Amiens : Cousin, Shamrylo (1) ; Richard (C, 5), Bonin (1), Clay (4), Devaux, Fournaise, Legras (5), Lippens, Prunié (1), Scattolari (1), Soudani (9), Tatto (2), Zirn ;
Pau : Astydamas, Baige Kevin ; Thiel (C, 8), Baige Killian (1), Basmalis Gomez (4), Bergerou B. (2), Bergerou D. (2), Chibani (4), Diaz-Diez (1), Fernandez (2), Lamude, Menjot, Monot (2).


Océane KRONEK

Crédits photos : Kevin Devigne – Gazettesports.fr