FOOTBALL (F) : Camille Martin garde espoir

Camille 1
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Camille Martin, la gardienne de l’Amiens SC ne chaussera pas les crampons face à l’AS Nancy-Lorraine. Avec sobriété, la sympathique demoiselle tire un premier bilan de l’aventure amiénoise en Division 2.

Elle fera défaut en ce début d’année, durant deux rencontres… Conviée à quitter prématurément ces coéquipières lors des 32e de finales de la Coupe de France à Arras (1-0), Camille Martin ne pourra donc leur « prêter main forte » ce dimanche face à l’AS Nancy-Lorraine. Léger contre-temps pour l’étincelant dernier rempart d’un Amiens SC qui appréhende cette deuxième partie avec optimisme. Elle trépigne également d’impatience à l’idée de pouvoir briller à nouveau afin d’aider son équipe à tenter de se maintenir.

Gazettesports : Quel regard portez-vous sur la première partie de ce championnat ?

Camille Martin : « Nous avons éprouvé d’évidentes difficultés, par absence de maturité et d’intensité notamment sur la majeure partie de nos confrontations. La Division 2, échelon que nous découvrons pour la plupart, est un championnat qui se joue, à mon sens, sur le plan physique majoritairement. Il est, finalement, beaucoup moins technique que nous pouvions l’imaginer.

Il est nécessaire et primordial que l’équipe reparte du bon pied… Elle évitera ainsi de gamberger

Camille Martin

Trop souvent, nous nous sommes faites bousculer. Nous avons, à mon sens, péché par un manque de caractère. Cependant, il apparaît certaines prestations prometteuses qui incitent d’ailleurs à l’optimisme. Opposées à l’AS Saint-Etienne, nous rendons les armes en toute fin de duel, après avoir su soutenir la comparaison (1-2). Opposées à Arras, nous sommes parvenues à déployer notre jeu, celui qui nous caractérise. Nous remportions alors un succès qui ne souffre d’ailleurs d’aucune contestation (3-1). »

Gazettesports : Qu’attendez-vous de cette phase retour ?

Camille Martin : « Que nous puissions atteindre notre objectif, à savoir être à nouveau à ce niveau la prochaine saison. Pour cela, il nous faudra être plus fortes mentalement et physiquement. Nous devons aussi tirer les enseignements de nos erreurs afin d’éviter de les renouveler. Ce groupe est jeune, assurément perfectible, et je le crois capable d’avancer doucement mais sûrement. Il convient d’assimiler les qualités de chacune au profit du collectif. Celles qui nous offriront l’opportunité de vaincre et par conséquent de collecter des points. Il est nécessaire et primordial que l’équipe reparte du bon pied… Elle évitera ainsi de gamberger.

Le groupe a su se créer de multiples occasions, qu’il n’a malheureusement pas su concrétiser. Cela ne pardonne pas à ce stade de la compétition. Soyons enfin « tueuses » (rire) ».

Camille 2
Camille Martin se veut résolument optimiste

Gazettesports : Vous jouez un rôle prépondérant dans la réussite de votre équipe…

Camille Martin : « Comme toutes les personnes qui composent ce groupe, voyons ! Notre réussite sera collective. J’admets que le statut de gardienne de but signifie pour certains d’être déterminante. Je m’efforce à cela mais je ne peux remporter une rencontre à moi toute seule. Même si ce challenge ne serait pas pour me déplaire (rire) »

Gazettesports : Mais tout de même, certaines de vos brillantes interventions se sont métamorphosées en précieux points…

Camille Martin : « C’est aussi mon rôle que d’apporter ma contribution ! J’ai parfois eu des ratés, je ne suis malheureusement pas parfaite. J’ai encore à progresser et je m’efforce à constamment repousser mes limites. À titre « perso », mes prestations face à Arras et Lille me semblent les plus abouties. En premier lieu, je pense réaliser un arrêt décisif qui nous permet de nous relancer et de scorer dans la continuité. Ensuite, j’ai plaisir à stopper un pénalty, sentence que l’arbitre décide néanmoins de faire retirer… Et que je ne peux détourner cette fois.

Camille Martin ne sera dans « les bois » de l’Amiens SC durant deux rencontres…

Contre Lille, j’ai la satisfaction d’avoir su, d’avoir pu m’interposer à plusieurs reprises avec brio. Ce qui nous évite une correction… Cependant, j’ai pour volonté de me fondre dans le groupe. J’ai la conviction d’avoir évolué en demi-teinte contre l’OGC Nice puis Le Havre. Ces deux sorties me laissent un goût d’inachevé, amer. »

Gazettesports : Vous avez écopé de deux rencontres de suspension…

Camille Martin : « Malheureusement oui… Il existe un règlement ! Je suivrai par conséquent cette rentrée depuis la main courante. À encourager Clémence (Poiteaux) qui, j’en suis convaincue, saura se montrer à la hauteur. Nous entretenons une belle complicité. Si je peux, humblement, lui glisser quelques petits conseils dans le creux de l’oreille, je n’hésiterai pas. En toute objectivité et sans la moindre prétention. »

Je pense réaliser un arrêt décisif qui nous permet de nous relancer et de scorer dans la continuité. Ensuite, j’ai plaisir à stopper un pénalty

Gazettesports : Vous apparaissez un brin perfectionniste… 

Camille Martin : « C’est exact (rire). J’ai la farouche volonté de progresser tout en conservant comme principale préoccupation d’apporter le maximum à ce groupe, à toutes ces personnes qui me font confiance. C’est ma façon d’être et je n’envisage pas changer ! »

  • A l’agenda

Stade Moulonguet, 14 h 30 à Amiens : Amiens SC (11e) accueille AS Nancy Lorraine (4e)

Fabrice Biniek

Crédit photos : Gazettesports (Archives) / Cisco (Facebook Amiens SC féminine)