FOOTBALL : Conférence de presse de l’Amiens SC avant Saint-Étienne

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

En déplacement dans le « Chaudron » de Saint-Étienne ce dimanche à 17h00, l’Amiens SC devra y montrer des valeurs fortes pour dominer l’équipe adverse.

De nombreux retours

Il est à constater le retour de nombreux joueurs dans le groupe avec Christophe Jallet, Quentin Cornette et Bongani Zungu. Moussa a commencé à recourir. L’infirmerie commence à se vider pour l’enchaînement des 3 rencontres à venir. Restent encore out Saman Goddhos et Prince Gouano.

On se prémunit de partir la veille pour éviter des désagréments de décalage horaire.

Avec les suspensions de Guirassy et Aleesami, nous devons faire des changements. Il y a un cycle de récupération court avec seulement deux fois deux jours de récupération.

Chadrac va bien, il progresse sur les domaines qui lui faisaient défaut, à savoir l’intensité du match. L’horaire n’est pas un frein.

Un adversaire sur une bonne dynamique

Sainté, ils ont battu Lyon et Bordeaux, et contre les Ukrainiens, ils auraient dû gagner le match. Il faudra livrer notre meilleur match et un match plein. Ils sont sur une bonne dynamique et notre volonté sera d’avoir un match plein.

La volonté était de retrouver une stabilité, ils ont une équipe talentueuse et ils créent beaucoup en proximité des zones de touche et de permutation. Cette équipe sera difficile à manier et nous devrons être très proches du ballon pour les empêcher.

Ils ont gagné deux fois dans les arrêts de jeux et donc ils tiennent le match.

Se remettre en question pour gagner

Sur Nîmes, le scenario final nous a satisfait mais nous pousse aussi à nous remettre en question pour gagner. Construisons dès l’entame de match et faisons en sorte de ne pas encaisser sur des inattentions. Attention à la perte de balle, au bloc défensif…

Toutes les équipes s’accrochent jusqu’au bout, c’est une bataille jusqu’au bout du match et donc la nécessité d’engager de l’énergie. Nous sommes deux équipes capables de très bonne chose et parfois un peu plus fébrile.

Une hiérarchie pas figée

On peut voir que certaines grandes équipes ont du retard à l’allumage ou que les prétendus petits se battent. Les statuts des uns et des autres sont écrits sur le papier mais la loi du terrain est celle qui donne les meilleures réponses. On le voit avec Monaco qui revient dans les clous.

Nous sommes là pour nous battre et on ne lâchera rien durant tout le championnat.

Je suis toujours partisan du spectacle et je ne me réjouis pas de l’absence des supporters, c’est un facteur externe.

Aujourd’hui mon idée est celle d’une journée off quand nous aurons 3 journées pleines de travail, ça nous arrive de donner une journée off pour arriver affûtés avant le match. J’ai changé d’attitude par rapport à ça. Ils ont des responsabilités individuelles. Je fais confiance aux gens avec qui je travaille et à la performance qu’ils auront.

Propos recueillis par Léandre Leber

Crédit photo : Léandre Leber – Gazettesports.fr