RUGBY : Le RCA n’a pas raté la marche

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après la défaite de la réserve malgré une bonne seconde période et de belles promesses pour l’avenir, l’équipe première s’est imposée dans les dernières secondes face aux collectifs de Cergy-Pontoise. 

C’est Lazarre Derquenne qui frappa le coup d’envoi du retour en Fédérale 3 de l’équipe première ce dimanche à 15h. Sous une ambiance digne d’événement, où notamment Alain Gest (président d’Amiens Métropole) et Guillaume Duflot (vice président d’Amiens Métropole en charge des sports) ont été aperçus sur le bord de la pelouse, la fête était au rendez-vous.

Une première mi-temps pour découvrir la Fédérale 3

Si Louis Wiotte, explosif sur l’engagement, venait déjà provoquer la défense, Xavier Sueur, par l’intermédiaire de Derquenne, faisait se lever le public au bout de trois minutes de jeu en s’écroulant à quelques mètres à peine de l’enbut cergyssois. Ce sont  pourtant bien les visiteurs qui vont débloquer le compteur de ce match. Après une première pénalité (0-3, 5ème minute), l’axe amiénois est transpercé, et Cergy-Pontoise fait le break à 0-10 seulement huit minutes après l’engagement.

Une nouvelle pénalité viendra sanctionner des Amiénois apathiques, avant que les visiteurs n’enfoncent le clou sur un essai conclu en 3 passes et parti de l’enbut cergyssois (0-20, 15ème minute).

C’est finalement après vingt minutes de jeu que Grenet emmène les espoirs de reconquête amiénois dans l’enbut adverse après un plaquage cassé et une bonne percée côté droit. Bamière transforme (7-20, 20ème minute). Malgré une nouvelle pénalité cergyssoise, le maul amiénois enfonce la défense adverse, poussé par la recrue Cristian Munteanu, qui vient inscrire son premier essai amiénois, laissant à C.Bamière la charge de transformer (14-23, 32ème minute). Ce dernier viendra inscrire une nouvelle pénalité cinq minutes plus tard après un plaquage trop violent sur Venin (17-23, 37ème minute). Un nouvel essai inscrit par un joueur lancé dans l’intervalle et transformé par Cergy-Pontoise viendra ternir le score amiénois à la mi-temps, 17-30.

Une seconde mi-temps pleine d’ambition

Après avoir fait preuve de beaucoup d’imprécision et d’indiscipline, couplées à des plaquages peu efficaces durant ces 40 premières minutes, le RCA revient avec de bien meilleures intentions face à une équipe cergyssoise réaliste et armée de belles individualités.

Une pénalité en début de seconde période viendra alimenter pour la dernière fois du match le compteur de Cergy-Pontoise (17-33, 41ème minute). S’ensuit alors un regain de qualité chez les hommes de Martin Saleille, qui enchaînent les bonnes phases et obligent leurs adversaires à se mettre à la faute. Temps fort concrétisé par le capitaine Clément Meunier, qui profite d’un très mauvais dégagement au pied directement dans ses bras pour aplatir quelques mètres plus tard (22-33, 54ème minute).

Gane marquant l’essai de la victoire dans les ultimes secondes du match.

Deux pénalités inscrites par Clément Bamière, auteur d’une bonne partie dans son rôle de buteur, ramèneront les Amiénois à un essai non transformé de leurs adversaires à onze minutes de la fin (28-33, 69ème minute). C’est finalement après une pénalité manquée de Cergy-Pontoise, et un beau mouvement manqué dans le dernier relais par Feuerstoss pour Gane, que la délivrance viendra de ce dernier. Dans les derniers instants, les Amiénois continuent de chercher la faille par le beau jeu, et concluent un mouvement commencé à gauche et exemplaire de volonté où Clément Meunier y laissera des plumes pour être allé au charbon. Gane hérite du ballon pour aplatir sous les poteaux, et délivrer le stade Charassain. Clément Bamière assure à son équipe sa première victoire en passant la transformation (35-33).

 

Les mots de Martin Saleille : « Il nous a fallu beaucoup de courage ! C’était un match compliqué. On a découvert le niveau pendant les trente premières minutes. On a été un peu spectateurs, et moi y compris car je n’ai pas su les sortir de là, même si on se l’était interdit lors de l’échauffement. 

Mais à partir du moment où on s’est réveillé on a su scorer de nouveau. Avec ces nouvelles règles quand tu tiens la balle, tu es dangereux. En première période on n’a pas avancé sur eux en défense, et on n’a pas su faire grand chose en général.

En face il y avait du niveau et ils arrivaient à jouer. Défensivement on a eu du mal à se mettre dedans et à appliquer ce qu’on voulait faire. Mais les gars ont su se reprendre, et Cergy s’est mis à la faute. On a profité de petites absences de l’équipe adversaire et on a su être acteurs pour les enfoncer. Ils encaissent un 18-3 en seconde période, donc on a été bons. 

On a mérité je pense. On a su prendre les bons choix pour s’amener à cette victoire. »

 

Les mots de Clément Meunier : « On a essayé de les prendre à la gorge dès les premiers instants du match. Malheureusement on se fait punir directement et ils prennent le large. On savait que ça allait être dur, ils ont été rapides et efficaces, et on a pas su suivre le rythme. 

Dans les vestiaires on s’est dit qu’on était les promus, et qu’on devait aller chercher la victoire, surtout ici chez nous. On a été très bon en défense sur la deuxième période, et on n’encaisse que trois points. C’est de bon augure pour le reste je pense.

Maintenant il faut se remettre au travail, on a encore des choses à améliorer. On passe à côté des trente premières minutes et il ne faut plus que ça se reproduise. On va bien préparer le prochain déplacement !« 

 

Rugby Club Amiénois – Racing Club de l’Agglomération Cergy-Pontoise
35-33 ( 17-33)

RCA : 
Essais : Grenet (20ème), Munteanu (32ème), Meunier (54ème), Gane (80ème)
Transformations : Bamière (20ème, 32ème, 80ème)
Pénalités : Bamière (37ème, 62ème, 69ème)

 

Benjamin Poupart

Crédit photo : Léandre Leber, Coralie Sombret – GazetteSports

 

À lire aussi >>

FOOTBALL : Les résultats des clubs de la métropole en coupe