FOOTBALL (F) : L’insolente efficacité de l’Amiens SC

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après l’accession en Division 2, la Coupe de la Ligue, les demoiselles d’Hicham Andasmas ont conservé la garde du trophée départemental. Ponctuant, de brillante façon, une saison en tout point remarquable.

Presque telle une évidence… serait-on tenté de mentionner ! Sur la pelouse d’Harondel, en dernier lieu, l’Amiens SC a continué de surfer sur la vague du succès. Et si les partenaires d’Océane Follain n’ont (peut-être) pas autant éclaboussé d’insolence qu’à l’accoutumée, elles se sont appliquées à n’essuyer aucune désillusion. Triomphant lors d’une finale de la Coupe de la Somme qui paraissait leur tendre les bras. « L’objectif était de ponctuer cette longue saison de la meilleure des façons. Cette victoire face à l’Amiens Portugais (4-1) nous offre également l’opportunité de conserver la garde d’un trophée auquel nous sommes très attachés » analysait sereinement Hicham Andasmas.

Responsable technique d’une troupe amiénoise qui se sera appliquée à tout balayer sur son passage. Souveraines en Coupe de la Ligue face à Hénin-Beaumont (4-0) au lendemain d’une promotion en Division 2, les ambassadrices de l’ASC ont donc « fait le job » opposées aux « voisines » de l’Amiens Portugais.

L’Amiens SC a su attendre son heure

L’Amiens SC a pris la mesure des « Portugaises » en fin de rencontre

« C’est un probant résultat que nous sommes allés chercher. Notre adversaire s’est révélé combatif et il a donc fallu s’armer de patience. Le temps semble avoir joué en notre faveur avec une rencontre qui s’est finalement ouverte au fil de celui-ci » confiait encore Hicham Andasmas avant de poursuivre : « Au regard de notre composition du jour, l’issue de ce duel ne peut que me satisfaire. L’équipe évoluait sans gardienne de but patenté. Les réservistes, sollicitées pour la circonstance, sont à féliciter. Leur comportement, leur implication ont été exemplaires » mentionnait-il. Ravi que cette formation « en manque évident d’automatisme s’est surtout illustrée par sa cohésion »

L’histoire s’est donc répétée pour l’Amiens SC, déjà irrésistible lors de l’édition précédente : « Je saisis l’occasion pour dédier cette victoire à Béatrice Briault et Patrick Maison, infatigables bénévoles retenus pour raisons professionnelles » lâchait Hicham Andasmas, savourant cette « fraternité, cette solidarité qui uni staff, joueuses et proches du Pôle féminin de l’ASC ».

Dans le clan des vaincus, le scénario de cette rencontre paraissait vouloir laisser un goût d’inachevé. Toujours côte à côte à l’heure de la remise protocolaire, pour une passation de pouvoir en douceur, Hacène Kichou et Dominique Chevalier semblaient soucieux de refaire le match. Encore et encore.

Un revers … porteur d’espoir

Les représentantes de l’Amiens Portugais ont offert une belle réplique

« La fraîcheur physique nous a fait défaut. Nous avions élaboré un plan de jeu, certes à vocation défensive, afin de faire douter notre rival, qui, sur le papier nous apparaissait supérieur… Malheureusement notre entame de match a été contrariée » soupirait le second nommé. Lequel cependant a « fort bien apprécié » le sursaut d’orgueil de ces (nouvelles) protégées. « Surtout après le coup franc magistralement tiré par Ophélie Vaquier de 35 m »

Remises en selle, les représentantes de l’Amiens Portugais allaient toutefois craquer lors du money-time. « J’escomptais la séance de tirs au but mais… » pestait celui qui entends tirer… profit de cette confrontation.

« La défaite n’est jamais source de plaisir. Néanmoins, le comportement, la générosité, l’envie de bien faire laissent augurer d’une saison à venir où nous pourrions dévoiler des prétentions de trouble-fêtes ». Un statut qui ne semblerait déplaire à un groupe dont « l’exemplarité dans l’effort devra être reconduit » annonce déjà Dominique Chevalier. Lequel a aussi pris rendez-vous : « Notre rentrée est programmée au 5 août ! »

Les demoiselles de l’Amiens SC conservent la garde du trophée

SAINT-LEGER-les DOMART, Terrain Intercommunal d’Harondel. Amiens SC (R1) bat Amiens Portugais (R1) 4-1 (1-1)

Arbitre : Mme Clothilde Brassart assistée de Mme Déborah Coulon et Mme Pauline Tournelle.

Bonne pelouse, temps estival.

Buts pour l’Amiens SC : Bettens, Vlieghe, C. Séret, M. Soyer ; Pour l’Amiens Portugais : Vaquier.

AMIENS SC : Debrie ; Soyer, Plessier, Dilly, Willen (puis Araujo 75e), Bettens, Vlieghe, Bennia (puis C. Seret 60e), L. Seret, Follain (puis Orain 80e), Brioux.

  • L’Amiens SC poursuit son recrutement

Promues la saison prochaine en Division 2, les demoiselles placées sous la responsabilité de Hicham Andasmas évolueront avec le soutien d’Anaïs Pugnetti. Née le 8 avril 1997 à Armentières, cette joueuse à vocation milieu de terrain portait voici peu la tunique du FCF Bousbecque.

Avec 20 apparitions en Division 1 – sous le maillot de La Roche sur Yon durant la saison 2015 / 2016 – celle qui fut de l’aventure (humaine) à l’Euro U19 comptabilise aussi 44 prestations en Division 2. Anaïs Pugnetti a notamment fait les « beaux jours » d’Arras, du Stade de Reims, du JA Armentières au lendemain de débuts effectués au CS Erquinghem Lys.

Fabrice Biniek

Crédit photos : William Dumont

<A lire également>

FOOTBALL : Première recrue pour l’Amiens SC