Charlie Dobelle : “Je viens pour essayer de m’imposer comme titulaire”

0
167

Recrue de l’ESC Longueau, Charlie Dobelle, fort d’une belle expérience, s’est confié à Gazettesports sur son arrivée et ses ambitions pour la saison à venir.

Bonjour Charlie, peux-tu te présenter ?

Charlie Dobelle 23 ans, j’ai commencé à jouer au foot à l’ASC en baby ballon. J’y ai joué jusqu’en U15 puis j’ai rejoint Camon. J’ai joué à Camon jusqu’en Senior ou j’ai fait 3 saisons avant de rejoindre Nesle en R1 ou j’ai fait une saison.

Pourquoi avoir rejoint Longueau ?

C’était une opportunité de rester en R1 et le projet sportif m’a séduit. Il y avait une très grosse équipe l’année dernière qui sera encore renforcée cette saison donc c’est une belle opportunité de jouer dans cette équipe.

Quel est le projet que t’a présenté le club ?

L’ambition du club est de terminer dans les cinq premiers. Après, personnellement, l’objectif sera d’aider le club pour qu’il se stabilise en R1, je n’ai pas envie de connaître une troisième descente de suite.

Quels ont été les contacts avec Longueau ?

Les premiers contacts ont eu lieu vers le mois de Mars. Après j’ai failli venir à Longueau il y a deux saisons avant de finalement rester à Camon, donc j’avais déjà eu des contacts par le passé avec le club. 

As-tu envisagé de rester à Nesle ?

Oui si je n’avais pas rejoint Longueau je serais resté. Malgré la descente j’ai passé une bonne année. J’ai apprécié le club, on avait une bonne équipe on a fait un bon parcours en Coupe de France. J’ai de bonnes relations avec pas mal de joueurs et il y a un très bon coach, c’est un bon club, donc oui j’aurais pu rester.

D’ailleurs, quel bilan fais-tu de cette saison ?

C’est un échec car le club est descendu, l’objectif n’a pas été rempli, après personnellement c’est une saison que l’on peut qualifier de correct.

As tu eu des garantis de temps de jeu ?

Non, je n’ai pas de garanti de temps de jeu du tout mais je viens pour jouer et m’imposer. Je ne viens pas pour me contenter d’une place sur le banc de touche. C’est à moi de me faire ma place et de prouver ce que je vaux.

Penses-tu que Longueau puisse jouer les premiers rôles ?

Oui, c’est possible car il y a un gros effectif, après il faudra aller au combat car la R1 c’est un championnat très compliqué et un vrai championnat d’hommes.

“Je ne suis pas venu pour jouer remplaçant ou en équipe réserve”

Est-ce-que tu penses que la qualité technique peut permettre de “contourner” ce combat ?

Il faudra s’adapter rapidement car si la qualité technique peut permettre de s’en sortir sur certains matchs il faudra forcément répondre à cet impact si on veut jouer les premiers rôles. C’est souvent les plus costauds et ceux qui mettent plus d’impact qui remportent les matchs en R1. La R1 c’est un championnat d’hommes. 

Que penses-tu pouvoir apporter à l’équipe ?

Je pense que j’ai un profil qui correspond bien à la R1 car je suis un joueur qui aime le combat. Je pense pouvoir apporter cette niaque, cet esprit de guerrier. Je pense que c’est le genre de profil que le coach voulait.

Tu as suivi l’équipe cette saison ?

Oui, j’ai suivi le parcours en coupe de France, après je connais certains joueurs et j’ai déjà joué contre beaucoup d’entre eux. Après il faudra apprendre à découvrir le groupe.

Tu as pris beaucoup de cartons rouges dans ta carrière, avec l’expérience tu as amélioré cette facette ?

Malheureusement c’est un côté de mon jeu qui reste… après c’est aussi parce que je vais beaucoup au duel et que je suis un combattant. J’ai pris 2 rouges cette saison, il faudra essayer d’en prendre moins cette saison et de gommer un peu cette facette de mon jeu.  

Tu retrouves des joueurs que tu connais bien, c’est un plus pour toi ?

Oui, je retrouve des joueurs avec qui j’ai déjà évolué mais surtout pour certains des amis donc c’est forcément un plus. Je pense que cela peut aussi aider pour l’adaptation dans le groupe surtout qu’avec les quatre recrues on se connaît très bien.

Le club voulait des joueurs qui correspondent à ses valeurs familiales, ce sont des valeurs importantes pour toi ?

Oui, quand tu joues dans une équipe et dans un club dans lequel tu te sens bien et que tu connais tes coéquipiers c’est forcément quelque chose de positif. Cela te fait aussi évoluer en tant qu’homme et je pense que ça t’aide à te donner à fond et à être meilleur.

“La R1 c’est un championnat d’hommes”

Comment expliques-tu la supériorité du Nord ?

Je pense que la Picardie à un énorme retard sur les infrastructures mais aussi financièrement et au niveau des ambitions.

Le parcours en coupe de France de la saison dernière mais aussi celui que tu as connu avec Nesle donnent envie de revivre ce genre de moment ?

Oui franchement ce sont des superbes moments. Quand tu joues contre des équipes presque professionnelles tu progresses forcément et cela permet aussi de souder un groupe et de partager de très bons moments.

Propos receuillis par Aurélien Finet

Crédit Photo : Audrey M.Lou

A lire aussi <>

Sébastien Léraillé : “L’objectif sera de finir dans les cinq premiers”




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.