ATHLÉTISME : Broersen haut la main, Rutare devant Aubatin aux essais !

Ⓒ Gazette Sports

La dernière étape du « Hauteur Elite Tour Hauts-de-France » qui s’est déroulée hier soir à la Halle Urbain Wallet a tenu toutes ses promesses en offrant aux spectateurs un véritable show au service du saut en hauteur. 

Comme annoncé dans notre article de présentation, la compétition était complètement dédiée à la discipline tout en accueillant des sauteurs dès le plus jeune âge et de tous niveaux. Une animation a été menée le matin avec les jeunes qui ont alterné entre un atelier de découverte du handisport en fauteuil et les sautoirs de saut en hauteur. Les concours se sont ensuite enchaînés au fil de la soirée voyant la barre monter, l’heure avançant. C’est au total trente neuf sauteurs de la métropole qui ont pris part à l’événement sous le maillot rouge amiénois ou jaune camonois.

Un concours B pour faire monter la température

Initialement prévus séparés, les concours B masculin et féminin n’ont finalement fait qu’un sur le même modèle que le concours élite. Les concurrentes et concurrents ont alterné leur tentatives sur un seul et même sautoir participant au dynamisme de l’événement. A noter chez les femmes la victoire de la camonoise Inès Duparcq avec 1.60 m (IR2). Chez les hommes le local Erwan Mouaddib en reste à 1.84 m et se classe second tandis que son partenaire de club Louis Brochet termine cinquième avec 1.76 m. Les spectateurs se sont alors montrés plus nombreux dans les tribunes à l’approche du concours élite.

Nadine Broersen impériale dans le concours féminin

La néerlandaise, ayant rejoint les rangs de l’AUC cette année, a dominé de la tête et des épaules le concours. Avec l’absence de la locale Coralie Arçuby en retour de blessure et de la luxembourgeoise Elodie Tshilumba blessée elle aussi, l’affrontement a tourné court. L’espoir Floriane Masse (AUC) se classe cinquième avec 1.64 m (IR1) dans ses standards habituels tandis que Fatoumata Balley bondit à 1.70 m (N4) à deux centimètres de son record personnel et termine trosième. A trente huit ans et tout en technique Sandrine Champion (AUC) prend la seconde place de ce concours avec 1.72 m son meilleur saut de l’hiver.

Franchissant 1.74 m au deuxième essai, la championne du monde en salle du pentathlon de 2014 restait alors seule en piste. Après deux échecs à 1.76 m, la néerlandaise efface la barre poussée par l’ambiance et fait l’impasse à 1.78 m. Elle bute à nouveau par deux fois sur 1.80 m avant de s’envoler sur sa troisième tentative et signer une performance N1.

De gauche à droite : Sandrine Champion, Nadine Broersen, Fatoumata Balley

Les trois favoris Delacourt, Aubatin et Rutare ont assuré le spectacle

Dans un concours où six des huits participants ont franchi au moins 2.00 m, la victoire finale s’est rapidement jouée entre trois hommes. Souffrant du pied Jean-Paul Masanga Mekombo s’arrêtait à 2.06 m (N3) et laissait donc le trio s’expliquer. Le caudrésien Damien Delacourt, l’amiénois William Aubatin et le luxembourgeois Kevin Rutare ont tenu le public en haleine.

Si Damien a démarré à 1.96 m et fait l’impasse à 1.98 m, les trois sauteurs ont ensuite suivi le même tableau de marche : 2.00 m, impasse à 2.02 m, 2.04 m, impasse à 2.06 m, 2.08 m, impasse à 2.10 m sans commettre un seul échec à eux trois. L’espoir caudrésien était finalement le premier à sortir du concours ne parvenant pas à effacer 2.12 m. Kevin Rutare prenait alors l’ascendant en passant cette hauteur à sa deuxième tentative mettant la pression sur le local.

William n’a pas craqué et lui a tenu la dragée haute en réussissant avec brio sa troisième tentative. La barre est alors montée à 2.14 m, hauteur que ni l’un nu l’autre n’est parvenu à dompter. C’est donc Kevin Rutare qui l’a emporté sur William Aubatin aux essais signant tous deux 2.12 m (N2) dans un final haletant.

De gauche à droite : William Aubatin, Kevin Rutare et Damien Delacourt

Une organisation plus qu’à la hauteur

Hommes et femmes se sont alors retrouvés sur le podium se voyant remettre de nombreux lots, fleurs et coupes. L’organisation de l’AUC a été saluée à travers le duo d’animation Jorice Bassola et Christophe Guibon ainsi que Valérie Mouaddib cheville ouvrière de l’événement. Pour sa première édition la compétition a été une vraie réussite alliant le plaisir éprouvé et la performance sportive chez les participants et réunissant amateurs et curieux autour d’une journée dédiée au saut en hauteur.

Les réactions à chaud

Nadine Broersen (AUC), première avec 1.80 m :

« J’ai cru comprendre que c’était la première édition de cette compétition. Je crois que c’était juste une ambiance parfaite. Les français sont très enthousiastes. On ne connait pas ça aux Pays-Bas, je suis vraiment contente d’être venue. Je suis impatiente d’une prochaine compétition en France. Je crois que cet été mes premières compétitions seront en France aux Interclubs pour Amiens. Il y aura ensuite Gotzis pour l’heptathlon (compétition phare de la discipline) et puis j’espère aller aux Championnats de Monde ensuite. »

Kevin Rutare (Athlétisme Metz Métropole), premier avec 2.12 m :

« Joli meeting, respect pour l’organisation. Bien organisé, bonne ambiance, bon public, bonne piste elle est vraiment rapide. Pour une première c’est réussi, espérons qu’avec une autre date l’année prochaine il y aura plus de densité. Des compétitions comme ça on vient pour l’ambiance plus que la performance. C’est pas la pression des championnats. Vivement l’édition prochaine. »

Comment est-ce que tu t’organises pour cet été ?

« Je ne fais pas beaucoup de séances techniques, je fais beaucoup de physique je suis préparateur physique. J’ai un peu de mal à faire du technique, je vais parfois à Metz pour adapter. Je n’ai pas de calendrier fixe pour cet été. J’ai en plus un groupe que j’entraîne au Luxembourg. Je saute en fonction de la forme du moment, je ne me mets pas de pression pour l’été. Je fais un de mes meilleurs hivers donc je peux espérer enfin un 2.20 m pourquoi pas. »

William Aubatin (AUC), deuxième avec 2.12m :

« Si on parle vraiment sur l’aspect technique et la performance il y a encore beaucoup de choses à bosser, je m’en rends compte. J’avais un léger manque de sensations mais peut être du à une saison qui duré assez longtemps. Il y a des choses intéressantes qui sont prometteuses pour la saison estivale. »

L’été est déjà programmé ?

« Il y a deux compétitions que je mets au dessus de toutes les autres, ce sont les deux tours Interclubs, ne serait-ce que pour l’esprit d’équipe, pour le club. C’est un club qui s’investit beaucoup pour ses athlètes, ça me tient à cœur de donner le meilleur de moi même. Par la même occasion je vais essayer d’aller chercher des minimas, je ne dis pas lesquels mais on se programme pour les deux tours Interclubs. »

Tu vas donc tenter d’être en forme très vite ?

« Oui ça sera court mais il faut aller jouer, c’est ça l’athlé il faut tenter des choses, ça peut fonctionner ou ne pas fonctionner mais c’est le jeu. On préfère s’amuser qu’être dans du travail pur et de ne pas prendre plaisir » concluait celui qui a également participé à l’élaboration du plateau.

Damien Delacourt (Caudry), troisième avec 2.08 m :

« Ce soir je suis venu m’amuser, c’était la dernière, on est la pour mettre l’ambiance. 2.08 m c’est pas mal, ça aurait pu passer à 2.12 m mais bon j’étais là d’abord pour m’amuser. »

Belle saison hivernale pour toi, non ?

« Un peu déçu des Elites mais c’est cinquième quand même et puis voilà avec 2.15 m cet hiver je ne peux pas être déçu. »

Cet été tu as déjà fixé des objectifs ?

« Faire mieux, toujours mieux, pas de vrai objectif pour cet été. Toujours viser un podium aux Frances mais je suis sur les sautoirs pour m’amuser. Je commence toujours mes concours assez bas parce que je m’amuse. Tout le monde me le dit mais moi je saute pour m’amuser on verra ce que ça donne. »

Thibault Deschamps, Conseiller Technique Sportif de la Ligue des Hauts-de-France d’Athlétisme :

« On est ravi de cette première édition à Amiens, cinquième étape du Hauteur Elite Tour qui a été initiée en Hauts-de-France. On termine par Amiens et c’est une très belle réussite pour le club. Cela permet de faire vivre une belle structure couverte et puis ça amène des performances. On est en fin de saison, l’année prochaine on réfléchira avec le club à avancer un peu la date. Il y a Glasgow en ce moment (Championnats d’Europe en salle), il y a d’ailleurs quatre représentants de la Ligue qui sont là-bas. Ce soir c’est un beau succès qu’on veut renouveler, qui amène du spectacle et qui crée des dynamiques locales au service du club. »

Vincent Guyot

Crédits Photos : Gazette Sports – Kevin Devigne

Les résultats du week-end