BASKET-BALL : L’ESCLAMS peut s’en mordre les doigts

0
239

Ce samedi 2 février l’ESCLAMS (dernier) recevait Laval (second) dans un match des extrêmes qui ressemble au match de la dernière chance pour les locaux.  

Dès l’entame de match, les locaux essayent de mettre du rythme et de l’intensité. Cela fonctionne plutôt bien puisqu’ils récupèrent de nombreux ballons et font déjouer leurs adversaires. En attaque les mouvements permettent de libérer des shooters à trois points où la réussite est insolente à l’image d’Akinocho et Fortier. À la fin du premier quart-temps, les locaux mènent 34-18.

Une équipe “malade”

Le deuxième quart-temps démarre de la même manière, avec une belle adresse longue distance. La défense baisse en intensité et, petit à petit, l’adresse longue distance disparaît. Les vieux démons reviennent et les joueurs de Liam Michel connaissent un passage à vide , encaissant un 4-19. L’écart passe alors de +20 à +5. Les locaux sont toujours devant à la pause, 48-42.

Dans le troisième quart-temps, la “Greenteams” essaye de réagir après un deuxième quart-temps raté mais a du mal à retrouver le jeu produit en début de rencontre. Les deux équipes vont, malgré tout, se rendre coup pour coup avant que les visiteurs ne renversent la partie. À 4 minutes de la fin du quart-temps, Laval passe devant pour la première fois depuis un long moment, 61-62. L’adresse longue distance a complètement disparu, et les pertes de balles s’enchaînent. A l’entame du dernier quart-temps, les locaux sont derrière, 63-68.

Fin de match haletante

Le quart-temps démarre de la meilleur des manières, avec un 4-0, qui permet de revenir directement au contact. Dans une dernière période où les deux équipes sont maladroites offensivement, les locaux font preuve de caractère et égalisent à 6 minutes 30 de la fin, 70-70. Les dernières minutes sont extrêmement serrées et tendues de par un arbitrage contesté. Après un chassé-croisé durant lequel les deux équipes ne parviennent pas à se départager, Laval rate la balle de match. 77-77, direction les prolongations.

Comme lors de la fin de match, le jeu est brouillon, des shoots manqués et des pertes de balle de chaque côté. On se rend coup pour coup et Laval fait le premier break à 1 minute trente avec +4, 81-85. Mais les locaux ne lâchent rien et un 6-0 leur permet de renverser la tendance, 87-85. Finalement, malgré l’appui de son public, l’ESCLAMS ne parvient pas à faire la différence. Il y aura donc 5 minutes de jeu supplémentaires, 90-90.

Dans cette nouvelle prolongation, après un mano à mano, Laval finit par faire la différence. Au jeu des fautes et grâce à une meilleure adresse à 3 points, les visiteurs finissent par s’imposer, 98-103.

Une défaite cruelle pour l’ESCLAMS qui a eu le match en main et qui a su réagir dans la difficulté. Le maintien s’éloigne encore un peu plus, malheureusement. Au-delà de la défaite le contenu et l’attitude surtout étaient plutôt bons. Les joueurs de Liam Michel ont réalisé un de leurs meilleurs matchs ce soir, qui n’a pas été payé. Malheureusement.

ESCLAMS – US LAVAL : 98-103 (34-18, 14-24, 15-26, 14-9, 13-13, 8-13)

ESCLAMS : AKINOCHO 25 – ODOUALA 12 – BETBEDER 4 – KANGABA 4 – ASSIM 19 – DOS SANTOS 0 – FORTIER 13 – KAHUDI 21

Entraîneur : Liam Michel

LAVAL : FOUCHER T 7 – CRETOIS 17 – GELU 11  – FROC 26 – MEIGNAN 13 – BENON 21 – BROOKS 8

Entraîneur : Cartier Sébastien

Aurélien Finet

Crédit Photo : Coralie Sombret – Gazettesports

A lire aussi <>

TENNIS DE TABLE : L’Amiens STT a pris son temps




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.