HOCKEY-SUR-GLACE : Les Gothiques étaient plus forts

0
99

Après cinq jours sans match, les Amiénois sont allés s’imposer en costaud à Lyon. Supérieurs et appliqués, les Gothiques ont bien négocié cette rencontre pour accrocher un nouveau succès 0-4. La joie n’est pas totale puisque Philippe Halley a de nouveau reçu une grosse charge à la tête durant ce match. 

1er tiers : Amiens domine mais ne marque pas

Après un début de rencontre quelque peu « brouillon », les Amiénois mettent leur jeu en place au fil des minutes. Cela se matérialise par trois tirs consécutifs de Da Costa, Maïa et Trabucco (2,06, 2’07, 2’18), mais Richard s’interpose à chaque fois. Si les Lions réagissent ensuite, Buysse est bien vigilant face à un Lyonnais sur sa cage (3’22). Ferry est ensuite pénalisé, et permet aux Picards d’obtenir un premier powerplay (4’32). La circulation du palet est bonne mais les Amiénois peinent à trouver des espaces, et les tentatives de Giroux (4’49) et Bélisle (5’30) ne mettent pas vraiment en danger Richard. Cependant, les Samariens continuent leur domination après cette supériorité, mais le portier lyonnais s’interpose à nouveau sur un tir de Suire puis sur le rebond pris par Da Costa (7’30). Les hommes de Mario Richer dominent, mais ne parviennent pas à trouver la faille pour le moment. Ils tentent alors leur chance de loin, mais Bélisle (9′), puis Anderson à deux reprises (9’15, 9’25), ne trouvent pas non plus la solution avec cette option.

Lyon procède en contre, et sur l’une des rares incursions lyonnaise en zone picarde, Buysse est obligé de s’employer (11’20). Si le portier lyonnais doit s’interposer à 2 reprises sur des tirs picards (13’05, 13’39), les Lions reviennent ensuite dans le camp amiénois sans pour autant mettre en danger la défense samarienne. Amiens se procure même une très belle opportunité, lorsque, après une récupération, Edwards part en contre mais perd son face-à-face avec Richard (14’30). S’en suivent ensuite quelques minutes sur un « faux-rythme », durant lesquelles les deux équipes ne parviennent pas à se créer d’occasions. En fin de tiers, Prissaint sollicite à nouveau Richard (18’45), puis le portier lyonnais sort au-devant de Halley pour l’empêcher de tirer (19’11), laissant ainsi ce tiers se terminer sur un score de 0-0.

2ème tiers : Les Gothiques break mais s’inquiètent.. 

Après une minute de jeu, les Picards s’installent à nouveau dans le camp des Lions, et Romand envoie un premier tir qui ne trouve pas la faille (21’15), avant que Poudrier n’hérite d’un palet dans le slot, mais lui non plus ne parvient pas à tromper Richard (21’30). Le portier rhônalpin s’interpose ensuite à 2 reprises (22’13, 22’20), avant que Trabucco ne subisse la première pénalité amiénoise de la soirée (22’37).

Les Lions connaissent alors leur premier « temps-fort » du match. Ils tentent alors leur chance à 5 reprises, obligeant même Buysse à s’interposer 3 fois (23’49, 24’15, 24’37), mais le score reste de parité après ce powerplay lyonnais. Si les Lions restent dans le camp picard après cette supériorité, ils frisent la correctionnelle lorsqu’Edwards mène un contre express, mais ne trouve pas le cadre en face-à-face avec Richard (26’05). La 3ème sera finalement la bonne pour l’attaquant amiénois. Après un engagement gagné par les Gothiques, Maïa, derrière la cage, parvient à trouver Edwards dans le slot qui fixe Richard, le portier va alors au sol et l’attaquant picard en profite pour le « lober » pour ouvrir le score (26’30 : 0-1). Les Lyonnais tentent ensuite de réagir, mais ils peinent à trouver des espaces pour se créer des occasions. Buysse s’interpose tout de même sur un beau tir (27’37), avant que les Picards ne repartent dans le camp des Lions. Matima tire alors à côté (28’50), avant que Trabucco (29’15), puis Anderson (30’39), ne butent sur Richard.

Les occasions se font rares par la suite, avant que Halley ne subisse un énorme choc. Parti de son camp, Halley prend de la vitesse avant de se prendre une charge à hauteur de la tête qui fait alors voler son casque sur la glace… Si l’attaquant picard se relève tout de suite, l’image est assez terrible, et a de quoi inquiéter lorsque l’on sait qu’il vient juste de revenir après 4 matchs d’absence liés à une commotion cérébrale. Sur l’occasion, et fort logiquement, Dinda écope de 5 minutes ( et exclusion) pour charge à hauteur de la tête (34’05).

De retour ce soir après avoir subie une commotion cérébrale à Angers, Philippe Halley a de nouveau été victime d’une très grosse charge ce soir.

Richard est rapidement sollicité (34’40, 35’22), mais il s’interpose sur les deux premières tentatives picardes. La pression s’accentue ensuite sur sa cage, et après plusieurs tentatives, c’est finalement Trabucco qui parvient à tromper le portier lyonnais sur un tir lointain (36’56 : 0-2). Encore en supériorité pour 2 minutes 10, les Picards se montrent alors moins dangereux, et seul un tir puissant de Giroux viendra fuire le cadre en fin de pénalité (38’40). Le tiers se termine finalement sur ce score de 0-2. Si les Amiénois sont parvenus à faire la différence dans ce 2ème acte, l’inquiétude vient surtout du choc à la tête reçu par Philippe Halley qui a fait voler son casque sur la glace.

3ème tiers : Lyon ne pouvait rien faire

Si Smach est le premier à tirer dans ce tiers (arrêt Richard 40’21), les Lyonnais viennent ensuite s’installer dans le camp picard. Buysse se montre alors impérial en stoppant un tir, puis les deux rebonds, sur la même action (41’15). Les Lions vont même s’installer définitivement, lorsque Trabucco est pénalisé pour la seconde fois de la soirée (41’32). Le powerplay des locaux est peu dangereux, et c’est même Suire qui est tout proche de creuser l’écart sur un contre rapidement mené, mais il bute sur Richard (42’30). Les Gothiques retrouvent Trabucco après 2 minutes, alors que Buysse n’aura été sollicité qu’à une seule reprise. Les locaux occupent encore le camp picard par la suite, et si Buysse réalise deux beaux arrêts consécutivement (47′, 47’10), les Rhônalpins peinent à mettre en difficulté la défense samarienne. Et les locaux se retrouvent même en infériorité peu de temps après (Andres 47’30). Si Bélisle bute d’abord sur Richard (47’53), Anderson trouve ensuite Giroux à l’opposé, qui envoie un shoot parfait dans le petit filet du portier lyonnais (48’03 : 0-3).

Poudrier laisse ensuite ses coéquipiers à 4 contre 5 (50’13), mais une nouvelle fois, malgré deux arrêts de Buysse (50’10, 51′), les Lyonnais ont eu beaucoup de difficultés à bousculer la défense samarienne. C’est ensuite au tour de Romand d’écoper de 2min (52’59), et les Lyonnais tentent alors le tout pour le tout en sortant Richard de la cage. Mais à 6 contre 4, le constat reste le même pour les Lions qui n’arrivent pas à déstabiliser Amiens. Buysse s’interpose tout de même à deux reprises (53’20, 54’15), mais les Gothiques tuent à nouveau cette pénalité. Si Matima envoie ensuite un gros shoot hors cadre (55’50), des Amiénois plus indisciplinés dans ce troisième acte se retrouvent à nouveau en infériorité suite aux 2min de Prissaint (56’48). Les locaux sont alors à 6 sur la glace, Richard étant de nouveau sorti, mais encore fois, Lyon est incapable de trouver la faille. Plouffe est lui aussi sanctionné en fin de match (58’54), mais ce sont les Amiénois qui vont accentuer l’écart, puisque West vient ajouter un 4ème but en cage vide (59’20). Malgré 4 pénalités reçus dans les 10 dernières minutes de la rencontre, les Picards n’auront pas encaissé de but et Buysse en profite pour réaliser un nouveau blanchissage.

Solides, sérieux, et supérieurs, les Gothiques sont allés glaner un succès logique 0-4 à Lyon. Une victoire qui s’est dessinée à partir du 2ème tiers, mais qui restera marqué par le choc violent reçu à la tête par Philippe Halley.

Lyon – Amiens : 0-4 [(0-0)(0-2)(0-2)]

Buts pour Amiens : Edwards assist Maïa, West 26’30; Trabucco en supériorité assist Maïa, Matima 36’56; Giroux en supériorité assist Anderson, Bélisle 48’03; West en infériorité et en cage vide assist Da Costa 59’20

Quentin Ducrocq

Crédit Photo : Léandre Leber- GazetteSports

RETRO : 2018, la belle année des Gothiques




  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.