Après leur bonne saison en U16 R1 où ils ont terminé trosièmes, les jeunes de l’US Camon se sont vu offrir le droit de disputer le championnat national U17 parmi plusieurs centres de formation de clubs professionnels. Un tout autre monde dans lequel progresse plutôt rapidement la jeunesse de l’USC et son duo de coach Marvyn Custos – Dominique Chevalier.

« Difficile début de saison. Nous prenons 11-1 à Lille contre une très grosse équipe. On les a regardés jouer. Après on s’est adapté rapidement contre les clubs à peu près de notre niveau. On reçoit Quevilly on fait (2-2), après on va à Dunkerque on perd (4-2), on reçoit Évreux (0-0), on va à Drancy, très très grosse équipe on fait (1-1) et le dernier match on reçoit Chambly on gagne (1-0) »

Effectif U17 Camon
Crédit Photo : Club

« Il y a un groupe de vingt-quatre garçons, on progresse rapidement. Et c’est intéressant. Surtout que le niveau 17 Nationaux c’est très très très difficile. Après au niveau du recrutement on a beaucoup recruté dans la Somme, l’Oise, l’Aisne et dans le nord du Val d’Oise. On ne peut pas aller plus loin. On a pas d’internat. On essaie de bosser avec la section sportive de Thuillier (ndlr : Lycée Louis Thuillier d’Amiens), on a neuf joueurs sur vingt-quatre là-bas donc ça fait un bon noyau. Ces joueurs là ont deux entraînements à Thuillier, deux entraînements ici (ndlr : au stade Lucien Jovelin de Camon), et on fait quatre séances par semaine avec les 17 ans Nationaux »

« On n’a pas de sport étude officiel, pas de partenariat. On a des joueurs qui sont là-bas parce qu’ils sont bons à l’école et bons footballistiquement »

L’US Camon a rencontré le PSG dimanche 14 octobre dernier et a proposé une très belle prestation avec un match à égalité 1 but à 1. 

« On a un problème de maturité. Ce sont des joueurs qui ont seize ans, nés en 2002. C’est très compliqué à cet âge là, c’est un peu immature. Mais on est là pour les aider, pour tout le bagage technique, physique et surtout le mental qui est très important pour ces jeunes joueurs là »

« Généralement le dimanche c’est toute la journée. Quand on se déplace c’est par exemple rendez-vous entre neuf heures et neuf heures et demie. Après on va manger sur la route et quand on rentre le soir ici il est dix-neuf heures, vingt heures voire vingt et une heures donc ce sont de longues journées pour les garçons mais c’est vraiment enrichissant pour eux, pour nous aussi »

« On a essayé de récupérer les meilleurs joueurs de la région pour faire progresser le groupe. Après ce sont les oppositions contre les clubs pros, les amateurs déjà habitués, Quevilly, Évreux, Chambly, qui font qu’on essaye d’arriver à ce niveau là (ndlr : le niveau U17 Nationaux). Après je pense qu’on va l’acquérir d’ici février ou mars j’espère » précise l’entraîneur.

Esteban Nomine

A lire aussi >>




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.