HISTOIRE : Daniel Senet décroche l’or 5 ans après Montréal

0
206

En septembre 1981, la France et plus particulièrement la ville de Lille, est chargée d’organiser les championnats du monde d’haltérophilie.

Cela fait exactement 31 ans que pareil événement n,’a plus eu lieu dans notre pays. L’équipe de France aligne huit tireurs entraînés par l’ancien champion Aimé Terme. Parmi ces huit athlètes, figure notre Amiénois Daniel Senet.

Cinq ans ont passé depuis 1976 lorsque l’élève de Rolf Maier avait décroché la médaille d’argent au total olympique à Montréal.

Daniel avait ensuite participé aux Jeux de Moscou en 1980, ratant de peu une place sur le podium. Depuis toujours, le mouvement préféré de l’Amiénois est l’arraché. Le 16 septembre 1981, nous sommes avec notre ami photographe du Courrier Picard Jacky Alméda, présents à Lille afin d’assister au sacre de Daniel Senet. Tout avait commencé au .. sauna.

Daniel Senet tenait absolument à perdre quelques centaines de grammes avant de passer sur la bascule pour la pesée officielle. Jacky Alméda se trouve juste à la sortie du sauna de Senet dont le visage est .. cadavérique. Aujourd’hui, une telle photo serait impossible  car les photographes ne pourraient plus accéder à cet endroit. Il faut savoir que trois semaines avant Lille, Daniel Senet pesait .. 73kg.  Nous étions alors inquiets. Daniel allait-il descendre sous les 67,5kg ?

Le gaillard se connaissait bien et le Jour J, il était au poids. Extraordinaire.

Daniel devait descendre juste au-dessous de la limite des 67,5kg. Deux fois, il est passé dans le sauna. Il était alors plus léger que son grand adversaire l’Allemand de l’Est Kunz qui accusait exactement .. 200 grammes de plus.. A l’arrivée, les deux hommes réussissant le même arraché, le poids de corps devait départager les deux hommes. Daniel Senet était donc champion du monde. La consécration de toute une carrière, avions nous titré ans le Courrier Picard.

Pourtant, avant ces championnats du monde de Lille, Daniel Senet avait fait l’unanimité .. contre lui. C’est que le bonhomme était têtu. Il refusait d’appliquer les méthode d’entrainement de ses équipiers. C’était un vrai solitaire qui n’en faisait qu’à sa tête. Même au sein de la délégation française, certains auraient bien aimé qu’il se plante. Mais Daniel Senet était un immense champion qui après Lille, souhaitait devenir entraîneur national.

Daniel décidait alors de tout plaquer, et la Fédération française ne lui pardonnera jamais d’autant que l’arrêt de sa carrière sera mentionnée dans le Courrier Picard et non directement aux instances fédérales.

L’exploit de Daniel Senet était exceptionnel car cela faisait exactement .. 45 ans qu’un Français n’était monté sur la plus haute marche du podium. Il s’agissait de Louis Hostin, champion olympique en 1936 à Berlin.  A ces championnats du monde de Lille, Pascal Senet, le frère de Daniel s’alignait dans la catégorie des 82,5kg.

Au total olympique, Pascal manquait de peu la médaille de bronze devancé de 2,5kg par un Chinois.

                                                                                

 Lionel Herbet.

Photo d’illustration – Crédit photo : DR




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.