FOOTBALL – Benoît Sturbois : “Je ne trouve pas cela logique”

0
487

La réserve de l’AC Amiens s’impose une nouvelle fois à domicile et continue de côtoyer les sommets de R1. Des sommets qui limitent cependant la progression des joueurs de Benoît Sturbois et Jean Kolus.

Une pause fraîcheur qui fait du bien

Il aura fallu dix minutes aux Amiénois pour se mettre en jambes. Dix minutes au bout desquelles Facquier et Piim passent successivement tout près de l’ouverture du score. Mais c’est Roye-Noyon qui prend les devants après un contre rapidement mené, conclu par un Sylla intenable (0-1 17′). Les attaquants amiénois se procurent alors des situations mais jouent bien trop mal les coups pour espérer pour égaliser. La pause fraîcheur arrive alors à point nommé. L’occasion pour Benoît Sturbois de remettre les pendules à l’heure : “On a piqué une gueulante parce qu’on avait quelques occasions. Ça peut faire 1-0 dans notre sens si on est plus adroits. Eux sur leur première réelle occasion en contre marque le but”.

La réaction est très bonne

Effet immédiat puisque deux minutes plus tard, sur un long ballon de Sagouti, Piim prend le dessus sur son vis-à-vis puis glisse le ballon sous les jambes du portier adverse (1-1 27′). Lors de ces cinq minutes de folie, le buteur amiénois récidive. Après un centre tendu de Piotrowski, il enchaîne contrôle poitrine et frappe pour donner l’avantage aux siens (2-1 31′). L’ACA aura ainsi sauvé sa mi-temps en quelques minutes. “La réaction est très bonne. Ça fait deux matches qu’on est dans la réaction, on arrive à sauver les meubles. Mais il va falloir qu’on agisse avant de réagir”, affirmait le coach amiénois.

Amiens renoue avec sa maîtrise

Après la mi-temps les locaux monopolisent le ballon. Roye-Noyon s’éteint complètement et laisse d’énormes espaces aux Amiénois. Facquier (49′, 61′, 66′), Piotrowski (53′, 76′), Bozanga (59′), Viller (79′), Diallo (86′) et Sagouti (88′) trouvent tous des positions de frappes sans faire trembler les filets. Des occasions à répétition qui témoignent de la main mise de l’ACA sur cette seconde période. “On voulait marquer ce troisième but, on avait demandé de faire tourner la balle pour les fatiguer et marquer, ce que l’on n’a pas réussi à faire”, expliquait Benoît Sturbois.

On aurait pu êtres punis

Incapables de se mettre à l’abri, les bleus sont passés tout près d’êtres rejoints en fin de match. Heureusement le portier amiénois veillait au grain. “On aurait pu êtres punis mais Demba (Gningue) fait deux gros arrêts”, le félicitait son coach. La victoire faisait donc la joie de Benoît Sturbois, déjà tourné vers le prochain match : “Honnêtement avec l’enchaînement des matches, le temps qu’il fait, je signe tout de suite pour le 2-1. C’est très bien, on prend trois points, et on espère recevoir Camon mardi de la meilleure des façons”.

L’AC Amiens (b) pas maître de son destin

On joue à fond de notre côté

En effet le futur de la réserve amiénoise est directement lié à celui de l’équipe fanion qui lutte pour son maintien en National 2. En cas de descente malheureuse cette dernière entraînerait dans sa chute les équipes B et C. Cela n’empêche pas toutefois les hommes de Benoît Sturbois de jouer les premiers rôles, eux qui se sont emparés hier de la deuxième place de Régional 1. “On joue à fond de notre côté en espérant à 200% qu’ils se maintiennent”, répondait l’entraîneur amiénois.

Une deuxième place qui aurait pu faire de l’ACA un concurrent à la montée en cas de maintien de l’équipe A. Mais les règles changent la saison prochaine. Et malgré son beau parcours jusque-là, l’équipe est condamnée, au mieux, à rester en R1. Une nouvelle loi décriée par Benoît Sturbois : “Je ne trouve pas cela logique. Une équipe qui a le droit d’accéder à la division supérieure parce qu’elle a fait ce qu’il fallait en championnat mérite d’aller au dessus. Quand les joueurs se donnent à fond et font le boulot sportivement ils devraient mériter de pouvoir jouer au-dessus la saison suivante”.

Quoi qu’il en soit la réserve de l’AC Amiens poursuit son impressionnante série à domicile et continue de faire rayonner le football métropolitain en Régional 1.

Esteban NOMINE

Crédit photo : Romain Gambier – GazetteSports

AC Amiens (b) – US Roye-Noyon (b) : 2-1 (2-1)

11ème journée en retard de Régional 1

Dimanche 6 mai, 15 heures, Stade Jean Bouin

AC Amiens : Gningue (g.) – Villier, Corain (c.), Diarra, Piotrowski (Idez 63′) – Ba (Ringot 45′), Diallo – Sagouti, Facquier, Bozanga – Piim

Remplaçants : Idez, Collet, Ringot

Entraîneur : Benoît Sturbois

Buteurs : Piim (27′, 31′) pour Amiens ; Sylla (18′) pour Roye-Noyon

Avertissement : Villier (78′)

À lire aussi >>

FOOTBALL : L’AC Amiens (b) n’en fini plus de gagner




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.