Un soulagement. Au buzzer final de la dernière journée à Levallois, voilà le sentiment qui prédominait dans les rangs de l’ESC Longueau. Et pour cause, le club a atteint son objectif : la montée en National 2 !

Mission accomplie

De la satisfaction, et de la pression qui retombe. Accomplir sa mission sur une saison n’est jamais simple, et Liam Michel en a fait l’expérience sur cet exercice 2017-2018. « C’est un soulagement, et ça fait du bien parce que l’on avait beaucoup de pression durant toute la saison parce que c’était l’objectif annoncé et on a fait le recrutement pour », avouait-il après ce succès en région parisienne.

Oui mais voilà, il y a souvent un grain de sable pour gêner vers la réussite. Et ce grain de sable s’appelait Loon-Plage, un adversaire coriace que l’ESCLAMS n’a pas battu cette saison. « Ca a été dur et long, parce que Loon nous a battus deux fois, confirme l’entraîneur Longacoissien. On n’est pas le plus beau des champions parce que l’on perd deux fois contre le deuxième ».

Pas de quoi pour autant faire tâche pour un groupe qui n’a pas connu la défaite contre les dix autres équipes de sa poule. « Mais sur la saison, on ne fait pas de faux pas et ça demande des forces mentales, se satisfaisait Michel. Il y a eu beaucoup de matches difficiles, et malgré ça on a réussi à chaque fois à aller chercher la victoire. » A l’image d’une victoire arrachée en prolongations à Grande-Synthe, après une blessure synonyme de fin de saison pour Salmane Dicko.

Une pensée pour Loon

Longueau va donc pouvoir préparer sereinement sa fin de saison, avec notamment une demi-finale de coupe de Picardie, samedi soir à Margny, et un quart de finale de championnat de France en aller-retour contre Montivilliers. Le tout en ayant une petite pensée pour son dauphin cette saison, l’AS Loon-Plage. « J’espère que Loon montera aussi, parce que l’on espère qu’il y aura deux montées dans notre poule », avouait, fair-play, le technicien.

En effet, suite à une réforme du National 1, qui comportera deux poules au début de la prochaine saison, une vague de montées administratives pourrait avoir lieu. « C’est une très belle équipe, qui finit meilleur second des douze poules de N3, et ce ne serait pas volé qu’ils nous accompagnent s’il y a une montée supplémentaire, confiait Liam Michel. C’est une belle équipe, une belle ambiance, et c’est toujours très sympa contre eux. »

Deux nouvelles oppositions pourraient alors avoir lieu. De quoi donner des envies de revanche aux Longacoissiens ? « Ce serait l’occasion pour nous de les recroiser, et enfin prendre notre revanche, parce que l’on a perdu deux fois contre eux et j’ai une revanche à prendre contre leur coach », glissait l’entraîneur Samarien, qui n’oubliait pas la forte opposition nordiste. « Honnêtement, ils ont trois défaites mais nous battent deux fois, donc ils méritent autant que nous de monter. »

Ce qui pourrait promettre de très belles joutes à un niveau supérieur, au plus grand plaisir des supporters des deux camps.

Adrien ROCHER

Crédits Photo : Roland Sauval – Gazette Sports

A lire aussi >>

Le Débrief #7 : L’ESC Longueau a atteint son objectif




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.