FUTSAL : La Ligue des Hauts-de-France en pleine réflexion

barrages futsal-amiens-métropole-futsal-club
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Il aura donc fallu que surviennent les graves indidents récemment dans une salle nordiste, pour que la Ligue des Hauts de France se penche sur le dossier et examine l’avenir d’une discipline qui est jugée de façon négative par l’opinion publique et les médias.

L’exemple Ben Yedder

Et pourtant dans les clubs, des éducateurs et des dirigeants passionnés font le maximum pour que vive cette pratique spectaculaire et qui permet aux joueurs de s’éclater techniquement. L’exemple type qui prouve que le Futsal peut parfaitement déboucher sur le foot plein air est celui de l’ancien Toulousain Ben Yedder qui a débuté sa carrière dans le Futsal et qui aujourd’hui a été sélectionné par Didier Deschamps. Président de la commission régionale, Claude Coquema a planté le décor : « Le moment est venu pour évoquer l’évolution du Futsal. Nous avons besoin de restructurer le Futsal et de reprendre la main. Le Futsal demande un accompagnement« . Claude Coquema est Picard et il a noté qu’en prenant ses fonctions au niveau de la Ligue des Hauts de France, les clubs nordistes faisaient ce qu’ils voulaient.

Il n’est plus possible de poursuivre dans la même voie et cela va passer par de meilleures relations avec les municipalités, propriétaires des installations et les obligations à remplir. Le problème de la double licence a été évoqué. Si le cas est possible au plan régional, dès lors que le joueur évolue à un niveau national, cette porte se ferme. Le joueur doit choisir et le plus souvent, il se destine vers le foot sur herbe. Le Futsal est stigmatisé et cette image d’un sport qui vient des quartiers lui a longtemps donné une mauvaise image. Et pourtant, c’est dans le Nord que le Futsal a vraiment démarré au début des années 80. Mais le Futsal se plaint, à juste titre du reste, de la négligence des instances. Ainsi, lors des assemblées générales, jamais on n’évoque l’activité du Futsal.

Tout sauf un concurrent du football

Le futsal n’est pas un concurrent du Foot sur herbe bien au contraire. Les deux sont complémentaires. Le gardien de l’équipe de France avait tenu à être présent. Il a pris la parole et son intervention a été bien jugée par l’assistance : « Le Futsal rame mais il faut donner les moyens aux districts« . Un appel en direction de la Ligue des Hauts de France qui était bien représentée puisqu’étaient présents le président M. Brongniart et son président-délégué Michel Gendre. Sans oublier M. Colmant chargé des compétitions. Après ce préambule, quatre groupes de travail ont été dressés et durant une bonne heure, chaque dirigeant a pu s’exprimer avec à l’arrivée, ce sentiment que l’union n’est pas totale entre la Picardie et le Nord.

Mais qu’il existe tout de même de part et d’autre, une réelle volonté de valoriser le Futsal. Quitte à y mettre le prix et le président Brongniart a conclu « que rien n’était irréalisable« .

Lionel HERBET

Photo d’illustration : Leandre Leber – GazetteSports.fr

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.