Avec une fenêtre de tir réduite, certes, mais bel et bien ouverte, les Hoplites pouvaient faire un pas de plus vers les séries. Dans un classement toujours aussi serré où seul l’IFK se détache, ce weekend pouvait nourrir des ambitions de playoffs pour les amiénois, ou au contraire, les faire chuter au classement. D’autant plus qu’il s’agissait de deux matchs retour, le premier contre Tourcoing, battu de la plus petite des marges à l’aller 5-4. Et le second face aux derniers champions de France, les Phoenix de Wasquehal qui s’étaient imposés sur le score de 6 buts à 4 lors de la première confrontation de la saison.

Regain de confiance face aux Nordiques

À la recherche de confiance, les amiénois débutent le match par un record… 10 secondes étaient nécessaires au meilleur buteur amiénois Rémy Boytard pour ouvrir le score. Le début d’une longue série puisque les Hoplties réalisent un premier tiers parfait ! Supérieurs dans le jeu, c’est à 5 reprises que les locaux trouveront le fond des filets dans le premier acte. De quoi donner espoir à l’ensemble de l’équipe et du staff.

D’autant plus qu’au cours du second tiers, les amiénois vont continuer de dérouler en proposant un jeu alléchant. Rassurant après les dernières performances de l’équipe qui a retrouvé un certain allant offensif. 4 nouveaux buts seront inscrits lors du second tiers. Jusqu’alors rassurés par leur gardien, les picards vont tout de même encaisser un but en infériorité. Le score est de 9-1 lors du retour aux vestiaires.

Lors de l’ultime période, l’indiscipline va coûter très cher aux Hoplites. Sanctionnés 4 fois, les locaux céderont sur deux infériorités. Fragiles défensivement, ils encaisseront un nouveau but à 5 contre 5. De quoi se faire peur… Alors que le score est à 9-4, les amiénois vont à nouveau scorer par deux fois. Le match se termine sur le score de 11-4.

Deux points de pris face à un concurrent direct. Un élément satisfaisant, la dernière victoire datant de fin novembre. Retrouver le chemin de la victoire juste avant de jouer Wasquehal, de quoi aborder le match au mieux, malgré un dernier tiers catastrophique…

Rechute contre Wasquehal

Si le contexte paraissait idéal pour aborder ce match face aux champions de France en titre, il n’aura pas fallu longtemps aux Phoenix pour prendre le large. Totalement impuissants, les amiénois vont d’abord concéder l’ouverture du score après à peine plus de deux minutes. Deux minutes plus tard, Wasquehal prendra deux longueurs d’avance avant de marquer deux nouveaux buts en fin de tiers (4-0). Les Hoplites sont inexistants offensivement, preuve en est, le portier des nordistes n’a que deux arrêts à réaliser.

En deuxième période, la possession sera amiénoise mais comme le dit l’adage, dominer n’est pas gagné ! Plus présents en attaque, les amiénois se dévoilent tout de même sur des contre-attaques. Unique motif de satisfaction, la réussite à poser le jeu, malheureusement de façon stérile. Antoine parviendra tout de même à ouvrir le score pour Amiens en contre sur une totale incompréhension.

Dans le dernier tiers, la physionomie de la seconde période se répète, les amiénois conservent la possession sans toutefois être réellement dangereux. De grosses occasions sont concédées mais fort heureusement, les attaquants adverses font briller le portier amiénois. Le score en restera là malgré une supériorité pour les Hoplites.

Moins réalistes que la veille essentiellement justifié par la défense hermétique à laquelle ils étaient confrontés, c’est cette fois ci l’entame de match qui aura été préjudiciable aux locaux. Un weekend où les amiénois n’auront joué que 4 tiers sur 6. Duel perdu dans ce match à 4 points, d’autant plus que le samedi, Wasquehal s’était imposé face à l’IFK. Distancés au classement, c’est désormais le maintien qui résonne dans les têtes, excepté en cas de grosse surprise…

Hugo MAILLARD

Crédit Photo : Reynald Valleron – GazetteSports

À lire aussi >> 

FLOORBALL : Gagner, pour se permettre de rêver




  • Laisser un commentaire