VOLLEY-BALL : L’Amiens MVB repart vaincu et amer

Ⓒ Crédit photo : Reynald Valleron – GazetteSports
Publicité des articles du site GazetteSports

L’équipe de l’Amiens MVB, ayant fait le déplacement jusqu’à Bordeaux ce week-end, repart déçu de cette dixième journée de championnat. Déçu de sa défaite et déçu de l’injustice dont l’équipe a été victime.

Deux premiers sets décevants

Je n’ai pas reconnu mon équipe

Les joueurs ont plutôt bien démarré le premier set mais, après le tout premier temps-mort technique, un relâchement est ressenti par le coach. « Je n’ai pas trop compris ni reconnu mon équipe. On savait pourtant que si on arrivait à leur prendre un set ça leur ferait tout bizarre. » Ne parvenant pas à revenir dans le jeu, les Picards s’inclinent 25 à 16 alors que leur coach espère qu’ils se reprendront aussitôt. Mais ce ne sera pas le cas, l’AMVB n’excellera pas à la réception et ne sera pas capable de prendre des points alors que leurs hôtes enchaînent (25-20). « On a quand même fait un meilleur set qu’au premier, se console Ali Nouaour. À la pause, il y a eu concertation. J’ai demandé aux joueurs de jouer, de se libérer un peu, de jouer jusqu’au bout. »

Même si les Illacais leur mettent la pression dès le début de la troisième manche, la rentrée de Jean-Patrice Ndaki Mboulet fera grand bien à l’équipe amiénoise. Ali Nouaour compare ce set à celui de Bellaing où ces hommes ont attendu d’être menés et d’avoir le couteau à la gorge, avec dix points de retard, pour se motiver et se mettre à jouer. « On a gratté et essayé de recoller au score ». Jean-Patrice Ndaki Mboulet fait alors une excellente série au service alors que son équipe est menée 21-19. Il enchaîne alors un ace, un bloc, deux aces. Les Illacais sont coupés dans leur élan et l’AMVB mène pour la première fois de la partie et, de plus, pas sur n’importe quel point (24-23) : une balle de set les attend.

Un scénario très frustrant

Ils parviennent alors à l’emporter. « On saute de joie, » explique Ali Nouaour. Ces joueurs viennent ainsi de créer un précédent en ayant fait perdre le premier set de la saison des Girondins. Mais une très mauvaise surprise les attend : l’arbitre revient sur sa décision et montre le point donné à Illac. « La balle était touchée au bloc, s’insurge le coach. Même les joueurs d’Illac et leur entraîneur l’ont reconnu après coup ! Il n’y avait qu’à regarder leur visage au moins où l’arbitre siffle le point pour eux : ils baissaient la tête ! Ils n’ont même pas fait un coup de bluff tellement c’était flagrant que la balle était touchée. »

Mais l’arbitre ne reviendra pas sur sa décision. 24 partout, donc. On aurait pu comprendre que cet ascenseur émotionnel vienne complètement déstabiliser les Amiénois et pourtant, ils ne lâchent pas. Pas tout de suite. Sur un set à rallonge, l’AMVB finira cependant par s’incliner : 28-26. « On est très, très amer, » admet logiquement le coach amiénois.

Énorme fausse joie

L’entraîneur nous avait prévenus, jeudi, qu’un set gagné là-bas l’aurait contenté. La victoire de ce set qui leur a été refusée les conduira à d’houleuses discussions en fin de match. Jean-Patrice Ndaki Mboulet refusera de signer la feuille de match tandis que son entraîneur ne se démontera pas non plus. « Déjà avant on n’a pas eu un très bon arbitrage avec des ballons litigieux, signale Ali Nouaour. Je n’ai pas accepté les excuses de l’arbitre. Je comprends tout à fait qu’il puisse y avoir des erreurs : l’erreur est humaine. Mais à 24-23 pour nous, l’erreur n’est pas pardonnable ».

Dans ma tête, j’ai gagné ce dernier set

Estimant que ce point était bien trop important pour que l’arbitre tranche aussi unilatéralement le point pour l’équipe favorite (sur le papier) alors que celle-ci même semblait surprise, le coach amiénois a du mal à encaisser le coup. « Dans ma tête, j’ai gagné ce dernier set et c’est ce que je dirai à mes joueurs, lundi. Alors certes on aurait peut-être perdu 3 à 1 mais au moins on relançait un peu la machine ».

Lucide, Ali Nouaour reconnaît aussi que ses joueurs n’ont pas fait le job demandé et nécessaire sur les deux premiers sets. « Je leur avais dit que ce match n’était que du bonus mais qu’il fallait qu’on leur montre qu’on n’avait pas fait Amiens-Bordeaux pour repartir avec une défaite 3 à 0. Je suis déçu parce qu’on a joué à deux visages ».

Toujours 4ème (14 points) malgré que Bellaing se soit rapproché d’eux (10 points), c’est une trêve bien méritée qu’attend l’AMVB. Reprenant en coupe le 6 janvier, le groupe se prend une semaine de vacances avant de reprendre pour garder la forme.

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Reynald Valleron – GazetteSports

ASS SP Illacaise – Amiens Métropole Volley : 3-0 (25-16, 25-20, 28-26)

Samedi 16 décembre, 18h, salle Pierre Favre

Arbitres : Sylvain GUERTIN, Clémence PERA

Amiens MVB : Quadrone, Mbutnga, Al Jaf, Ndaki Mboulet, Hachemi, Carrat, Sali Hilé, Mocanu, Gendron, Lemere, Valdenaire

Entraîneur : Ali Nouaour

À lire aussi >>

VOLLEY-BALL : Les leaders ne font pas peur à l’Amiens MVB

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.