FOOTBALL : L’Amiens SC s’offre le droit de défier Paris !

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Avec seulement quatre joueurs titulaires contre Lyon, dimanche dernier, alignés au coup d’envoi, c’est une formation d’Amiens fortement remaniée qui s’est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue, ce mercredi. Réalistes en première période, les Amiénois se sont montrés suffisamment sérieux par la suite, malgré un certain manque de maîtrise et une incapacité à se mettre définitivement à l’abri.

Tours entreprenant, Amiens réaliste

Si Amiens refusât d’endosser le costume de favori, le onzième de Ligue 1 ne mit qu’une mi-temps pour tuer tout suspense dans le huitième de finale l’opposant à la lanterne rouge de Ligue 2. Si Gurtner se montrait décisif en repoussant des poings un coup franc de Mancini (12e), Amiens répliquait en trouvant immédiatement la faille dans la surface de réparation tourangelle. A la réception d’un centre de Dibassy, Koïta se montrait le plus prompt que tout le monde pour catapulter sa tête au fond des filets (1-0, 16e).

Mené, Tours ne s’avouait pas pour autant vaincu et s’offrait même les plus belles opportunités du premier acte. Il fallait alors le pied d’Adenon (18e) deux arrêts réflexes de Gurtner (20e, 30e) et un manque de précision dans le dernier geste de Diarra (34e) pour qu’Amiens ne concède l’égalisation. Incapable de concrétiser ses occasions, Tours était puni dans le temps additionnel de la première période. Au terme d’une belle occasion collective initiée par Gope-Fenepej, Bourgaud taclait victorieusement le cuir dans le but vide (2-0, 45e+1).

Amiens en gestion, Tours sauve l’honneur

Auteur du but synonyme de break, Bourgaud manquait même l’occasion de mettre son équipe définitivement à l’abri en expédiant son coup franc sur la barre de Coudert (50e). Sonnés, les joueurs de Costa ne profitaient pas du manque de maîtrise collective amiénoise, à l’image de la tentative complètement manquée de Sissoko (60e) à l’heure de jeu. Rarement en situation favorable, Amiens se montrait à nouveau dangereux sur un centre-tir de Gope-Fenepej (70e), difficilement repoussé en corner, et une frappe lointaine de Nathan (74e), captée en deux temps par le gardien de Tours.

Conscient que son équipe maîtrisait suffisamment son sujet, Christophe Pelissier en profitait pour répartir le temps de jeu entre Zungu et Monconduit, à trois jours d’un déplacement capital à Troyes, et pour relancer Charrier, de retour de blessure. Si Gope-Fenepej ratait l’occasion de débloquer son compteur personnel (87e), Mancini ne manquait pas la cible en expédiant son coup franc dans la lucarne de Gurtner (90e). Inscrit en toute fin de match, ce but s’avérait anecdotique, puisque c’est bien Amiens qui aura le luxe de défier Paris au prochain tour !

Romain PECHON

Crédits photo : Leandre Leber – GazetteSports.fr

Amiens SC – Tours FC : 2-1 (2-0)

1/8e de finale de la Coupe de la Ligue

Stade de la Licorne, Amiens

Affluence : 5 247 spectateurs

Arbitre : M. Schneider

Avertissements : Avelar (40e), Monconduit (90e+1) pour l’Amiens SC ; Mancini (26e), El Hriti (75e), Miguel pour le Tours FC

Buts : Koïta (16e), Bourgaud (45e+1) pour l’Amiens SC ; Mancini (90e) pour le Tours FC.

Amiens SC : Gurtner – Cissokho (El Hajjam, 39e), Adenon, Dibassy, Avelar – Zungu (Monconduit, 51e), Ielsch – Bourgaud, Nathan (Charrier, 76e), Gope-Fenepej – Koita.

Remplaçants : Bouet (g.), El Hajjam, Monconduit, Charrier, Gakpé, Labeau, Konaté.

Entraîneur : Christophe Pelissier

Tours FC : Coudert – Sissoko, Cissé, Miguel (c.), El Hriti – Ndoye (Bayard, 79e), Belkebla, Mancini – Raveloson – Diarra (Clémence, 67e), Tall.

Remplaçants : Goda (g.), Nanizayamo, Caille, Bayard, Bergougnoux, Etcheverria

Entraîneur : Jorge Costa

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.