FOOTBALL : L’AC Amiens « n’a joué qu’une mi-temps »

Ⓒ Crédit photo : Reynald Valleron – GazetteSports
Publicité des articles du site GazetteSports

L’AC Amiens « n’a joué qu’une mi-temps »

Malgré une première mi-temps équilibrée, l’AC Amiens se sera fait rattraper durant les 45 dernières minutes par ses visiteurs. Arras conserve alors sa troisième place alors qu’Amiens chute à la 6ème.

Une première période équilibrée

L’entraîneur amiénois annonçait recevoir une équipe arrageoise « impressionnante ». À la dernière place du podium et avec quatre victoires consécutives au coup de sifflet, Arras avait de quoi effrayer. « Tout ce qu’ils font est réussi. Individuellement, tous leurs joueurs offensifs sont au-dessus des miens », souligne Azouz Hamdane.

Mais la disparité entre les deux équipes ne se fit pas ressentir durant les trois premiers quarts d’heure. Toutes deux eurent des occasions, toutes deux les manquèrent. Sagouti, par exemple, malgré de nombreuses opportunités de faire la différence, rencontra beaucoup de difficultés en réalisation. En effet, Chouaïb Sagouti manque, dès la 5ème minute, leur première occasion qui aurait pu donner un tout autre visage à leur réception. À la 18ème minute, Milville est auteur d’un tir centré sans puissance et donc sans danger pour l’Arras FA. En fin de période, Sorel Chemin, manque une tête lors d’un face à face avec le gardien adverse.

Si les occasions manquées sont plus nombreuses et notables, il faut retenir que la volonté et l’audace n’ont donc pas manqué du côté amiénois. « On a fait plus que jeu égal avec eux en première mi-temps. On a quelques opportunités qu’on aurait pu mieux jouer. Notre jeu collectif, quand il est bien en place, arrive à créer du décalage et du danger dans le camp adverse, » remarque l’entraîneur samarien. En effet, l’équipe d’Arras est alors plus discrète et moins offensive que les locaux. À part la tentative avortée de David Steppé à la 25′ qui tire au-dessus des buts et son corner raté, on aurait pu dire sans honte que les Amiénois étaient au-dessus ou au moins équivalents aux Arrageois. Certes, un manque de coordination se fit sentir mais l’ACA s’apprêtait surtout à passer à côté de sa deuxième mi-temps.

« On est resté aux vestiaires« 

Au retour des vestiaires, Arras fait tomber le masque et devient alors l’équipe dont nous parlait Azouz Hamdane. Elle enchaîne en effet les occasions. Deux corners sont écartés dans les cinq premières minutes mais le troisième sera le bon : à la 59′, David Steppé trouve la tête de Valentin Lamiaux. Ouverture du score pour Arras (0-1).

Procédant à ses trois échanges en vingt minutes, le coach aura tout tenté pour renverser la vapeur mais ni l’entrée de Diawara, ni celle de Boukhelifa ou de Dilemfu ne parviendra à changer la donne. Pourtant, à la 85′, un but de Boukhelifa est refusé. Suite à une percée côté gauche Diawara trouve Sagouti, ce dernier remet d’une belle demie-volée le ballon dans les pieds du buteur, malheureusement signalé hors jeu.
Recroquevillée, l’équipe amiénoise ne voit pas venir le deuxième but pas-de-calaisien inscrit dans le temps additionnel (2-0) par Coulibaly Diaby. Les carottes sont cuites pour l’ACA.

« Collectivement, on n’a pas su endiguer cette vague offensive, en déduit l’entraîneur. On prend un but bêtement sur coup de pied arrêté ce qui nous oblige à libérer de l’espace pour égaliser et le deuxième but est anecdotique. En deuxième mi-temps, on est resté aux vestiaires. »

Le podium s’éloigne à petit pas

Avec trois défaites d’affilée (dont une « humiliante » en coupe), l’ACA connait une période de moins. « C’est malheureux mais on commence à l’intégrer, avoue Azouz Hamdane. En gagnant nos trois premiers matches, on n’était pas non plus serein, on ne maîtrisait pas tout du début à la fin. Mais on arrivait à marquer ce but qui nous permettait par la suite de bien défendre. »

L’entraîneur a plusieurs explications mais aucune ne semble pouvoir concrètement s’arranger et c’est bien ce qui l’embête le plus.

« On a joué une mi-temps, ils en ont joué deux. Après 45 minutes, nos vieux démons ressurgissent et nous font faire cette calamiteuse deuxième mi-temps. On perd donc le match, logiquement. Malgré leur implication collective, il faut être capable de donner de l’intensité durant 95 minutes. J’ai toujours 5/6 joueurs qui le font mais ce sont jamais les mêmes. L’un lâche, puis un autre. Au niveau de la concentration, on se disloque. Et le jeu n’est plus aussi léché. On se dissipe en parlant avec l’arbitre, entre nous. Et au fil du match, tous ces petits riens font qu’on le perd. »

Le coach revient inévitablement sur le constat qu’il fait depuis longtemps. Son équipe n’est pas suffisamment complète et régulière pour se stabiliser durablement : « On a plutôt bien défendu mais offensivement, c’est une catastrophe. On ne propose rien. Forcément, on ne peut pas leur faire peur. C’est un vrai problème. Quand on n’a pas de jeu collectif, on n’a pas non plus de joueurs qui peut réussir à faire la différence. C’est donc toujours le même constat depuis la saison dernière : on a fait partir nos meilleurs joueurs offensifs.« 

L’AC Amiens part la semaine prochaine affronter Drancy, deuxième du championnat avec 19 points (13 pour l’ACA).

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Reynald Valleron – GazetteSports

AC Amiens – Arras FA : 0-2 (0-0)

Arbitre : Joachim Caffe

Buts : Valentin Lamiaux, Coulibaly Diaby

Avertissement : Habib Bellaïd (29′)

Amiens AC : Adrien – Bellaid (cap), Martinez, Milville, Youssoufa  – Matondo, Diallo, Tagaye (Dilemfu, 83e), Chemin (Diawara, 61e), Sagouti – Zobiri (Boukhelifa, 73e)

Remplaçants : Dilemfu, Boukhelifa, Villier, Diawara, Gningue

Entraîneur : Azouz Hamdane

À lire aussi >>

FOOTBALL : Une douloureuse élimination en coupe pour l’ACA

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.