HOCKEY-SUR-GLACE : Départ canon pour les Gothiques

Qu’elle était attendue cette première sortie des Gothiques ! Après une campagne de préparation plus qu’intéressante, la Ligue Magnus et les Ducs d’Angers venaient à Amiens pour lancer une nouvelle saison. Solides dans toutes les zones de jeu, les Amiénois se sont offerts un beau succès, entamant de la meilleure des manières un mois de septembre chargé.

Entame parfaite

Pourtant privés de Halley, Marcos, et rapidement de Perry, touché à l’épaule dans un choc, les Gothiques ont donné le tempo, dès le début de la rencontre. Physiques, agressifs sur le porteur du palet, les hommes de Mario Richer se procurent les premières opportunités. Suire, au rebond et sur une déviation (7’), puis le duo Giroux-Kuralt (8’) font passer les premières sueurs froides dans le camp Angevin. Et dans la foulée, Amiens concrétise sa domination. Laakkonen, en zone défensive, lance Romand sur orbite, l’attaquant français ne se fait pas prier et ouvre la marque (1-0, 8’30).

Les Ducs relèvent la tête, mais butent à deux reprises sur Buysse, avant d’obtenir une supériorité numérique totalement stérile. Sur une fin de tiers plutôt calme, Coulaud parvient à tester Hardy en contre, avant de voir Buysse faire souffler son camp à vingt secondes du buzzer.

Powerplay efficace

La domination des Gothiques se concrétise rapidement dans le deuxième tiers. Alors que Sonne et Gaborit sont envoyés en prison pour deux minutes, Amiens frappe par deux fois. Trabucco, tout d’abord, nettoie la lucarne (2-0, 24’21), avant de voir West donner trois buts d’avance une minute plus tard (3-0, 25’49).

Le break est fait, mais ce n’est pas suffisant pour des Gothiques qui enfoncent le clou, par l’inévitable Trabucco, qui réalise un festival dans la défense Angevine avant d’ajuster Hardy (4-0, 27’27). Cette première moitié de match satisfaisait forcément le troisième buteur du soir : « On n’imaginait pas ça en début de semaine, déclare Joey West. 5-0 pour le premier match, à la maison, c’est énorme pour nous, et on essaye de prendre le momentum avant le match de vendredi ».

Premier blanchissage pour Buysse

Alors que l’écart est fait, les Gothiques tentent de gérer. Giroux touche le poteau en supériorité, mais ce sont les Angevins qui finissent fort la période, multipliant les occasions, mais se heurtant à chaque sur un Henri-Corentin Buysse des grands soirs. De quoi nuancer la belle performance du soir pour Mario Richer : « Au niveau des chances de compter, on est à 17 contre 21, relativise le coach. Donc ils ont eu beaucoup de chance de marquer, et notre gardien a fait les arrêts au moment opportun ».

Des alertes qui restent toutefois sans conséquence, dans un dernier tiers plutôt dominé par les Ducs, mais durant lequel Tommy Giroux va clôturer le score. Le québécois qui se disait « content de pouvoir porter le maillot Gothique » célèbre sa première en match officiel en envoyant un missile dans la lucarne de Florian Hardy (5-0, 55’58), de quoi achever une belle soirée pour les Gothiques et leur capitaine, Jonathan Narbonne : « Je suis très fier des gars et de la performance qu’ils ont fourni ce soir, s’enthousiasme le défenseur. On a fourni un bel effort, devant nos partisans. On était très excité cette semaine à l’entraînement et ça s’est vu que l’on était pressé de jouer ».

Un effort qu’il faudra répéter ce week-end, tout d’abord à Epinal, vendredi soir (20h15), puis face à Strasbourg, dimanche-après midi (18h), avant deux gros rendez-vous, à Gap et contre Rouen, la semaine prochaine.

Adrien ROCHER

 

AMIENS – ANGERS : 5-0 (1-0, 3-0, 1-0)

Coliséum, Amiens

Affluence : 2000 spectateurs

Arbitres : MM. Dehaen et Hauchart

BUTS : 1-0, Romand (assisté de Buysse et Laakkonen), à 08’20 ; 2-0, Trabucco (SN2, assisté de Narbonne et Romand), à 24’21 ; 3-0, West (SN), à 25’49 ; 4-0, Trabucco (assisté de Prissaint et Kuralt), à 27’27 ; 5-0, Giroux (assisté de Karmeniemi), à 55’58.

AMIENS :

Attaquants :

Tommy Giroux – Mario Valéry-Trabucco – Anze Kuralt

Janne Laakkonen – Joey West (A) – Jérémie Romand

Rudy Matima – Kévin Da Costa (A) – Romain Bault

Loïc Coulaud – Thomas Suire – Louis Olive

Défenseurs :

Ondrej Smach – Jonathan Narbonne

Todd Perry – Lauri Karmeniemi

Axel Prissaint – Léo Guillemain

Gardien :

Henri-Corentin Buysse

Remplaçant : Lucas Savoye (G). Entraîneur : Mario Richer.

ANGERS :

Attaquants :

Robin Gaborit (A) – Maxime Lacroix (C) – Brett Sonne

Cody Campbell – Brian Henderson – Danick Bouchard

Clément Masson – Gauthier Gibert – Nicolas Arrossamena

Augustin Nalliod-Icazard – Mathieu Frecon – Hugo Casini

Défenseurs :

Mathieu Gagnon – Philippe Drouin

Gary Lévêque – Michaël Quesnelle

Kévin Igier – Paul Bahain

Gardien :

Florian Hardy

Remplaçant : Alexis Neau (G). Entraîneur : Brennan Sonne.