HOCKEY-SUR-GLACE : Pas de demi-finale pour les Gothiques

Ⓒ Gazette Sports

Pas de demi-finale pour les Gothiques

Fin de la trêve internationale ce mercredi soir pour les Gothiques, qui se déplaçaient à Rouen pour le compte des Quarts-de-Finale de la Coupe de France. Défaits sur la même glace avant la trêve sur la plus petite des marges et en prolongations (6 à 5), les amiénois avaient en ligne de mire une qualification pour les demi-finales et une potentielle revanche face à l’équipe qui les avaient battus en finale de l’édition 2014 de la Coupe de France.

1er tiers-temps : Rouen un cran au-dessus

Malgré un gros engagement physique des amiénois sur la glace, la domination est clairement rouennaise dès le début de match et le palet reste longtemps en zone défensive amiénoise. Il faut de beaux arrêts de Mitch O’Keefe et que les amiénois contrent certains palets pour empêcher les Dragons d’ouvrir le score rapidement. La barre transversale se montre aussi d’une aide précieuse… Les rares incursions amiénoises en zone rouennaise se limitent principalement à des palets lancés en fond de glace que les hommes de Mario Richer tentent de récupérer, souvent en vain.

Des difficultés d’autant plus grandes que les Gothiques se voient être pénalisés à plusieurs reprises en tentant de stopper les offensives vives des Jaunes et Noirs. Maris Jass et Tomas Nechala en premier lieu. Il faudra attendre le retour à égalité numérique, cinq minutes avant la fin du tiers-temps, pour voir les premières attaques amiénoises et les premiers tirs sur la cage de Sabourin. Un élan vite stoppé par une nouvelle pénalité, cette fois-ci donnée à Mitch O’Keefe pour retard de jeu. Un PowerPlay rouennais inefficace permettra aux Gothiques de revenir au vestiaire sur un score nul et vierge, somme toute plutôt bien payé.

2ème tiers-temps : Damien Raux ouvre la marque

Pas de surprise à l’entame de ce second tiers-temps, les Dragons reprennent leur marche en avant. Ils ne parviennent cependant pas à profiter d’une supériorité numérique provoquée par une faute de Johansson. C’est ensuite au tour de Yanick Offret d’écoper d’une sanction de deux minutes. Beaucoup trop de pénalités du coté amiénois, qui se sauvent cette fois-ci à la faveur d’un nouveau poteau trouvé par les Dragons. Triste paradoxe pour les Gothiques, c’est lorsque ces derniers sortent la tête de l’eau après ces deux pénalités que Damien Raux contre un palet à sa ligne bleue et s’en va, tout seul, battre Mitch O’Keefe (1-0, 26’55, Raux). La domination normande s’est enfin concrétisée.

S’ensuit les plus grosses occasions amiénoises du deuxième tiers. Une mauvaise relance rouennaise offre d’abord une ligne de tir à Jass. Le palet arrêté revient à Champagne derrière la cage qui passe, à l’aveugle, à Kazarine qui bute à bout portant sur Dany Sabourin. Ce même Sabourin, en grande forme, arrête ensuite des tirs dangereux de Narbonne et Nechala, puis Brisebois sur la première supériorité numérique amiénoise du match. Mitch O’Keefe n’est pas en reste puisqu’il attrape de la mitaine un tir de Raux, à nouveau parti en échappée. Les débats se rééquilibrent mais ni les Dragons, ni les Gothiques, ne parviennent à marquer.

3ème tiers-temps : Time Flies

Le match repart sur le même rythme, avec un véritable équilibre entre les phases offensives des deux équipes. Pas un rythme frénétique toutefois, ce Derby des Plaines étant frappé du sceau de la possession maitrisée. Les amiénois sont capables dans ce match de montrer des choses intéressantes mais leurs tirs et attaques ne sont pas assez incisifs pour tromper la vigilance de Sabourin.

Les deux équipes se rendent coups pour coups, les gardiens brillent et le temps passe vite. Très vite. Trop vite, sûrement, pour les amiénois qui ne parviennent pas à hausser suffisamment leur niveau de jeu dans cette rencontre. La sortie logique en fin de tiers-temps de Mitch O’Keefe au profit d’un sixième joueur n’y changera rien, les Rouennais s’imposent à nouveau face aux Gothiques d’Amiens sur la plus petite des marges, 1 but à 0.

La route des Gothiques s’arrête donc cette année en Quarts de Finale. Les amiénois vont, par la force des choses, pouvoir se concentrer sur la Saxoprint Ligue Magnus. Celle-ci reprend ses droits dès ce vendredi avec un déplacement à Strasbourg (20h) et la dernière réception de l’année au Coliseum, celle de Lyon, mardi, à 20h.

Luc ROHAUT

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.