HOCKEY-SUR-GLACE : Une revanche, et des Gothiques à la relance

Ⓒ Gazette Sports

Une revanche, et des Gothiques à la relance

Difficile de parler d’une rencontre au sommet, ce dimanche, entre les Gothiques d’Amiens et les Ducs de Dijon. Un match toutefois très attendu de par la nécessité pour les amiénois de s’imposer, mais aussi compte tenu du passif entre ces deux équipes qui avaient offert un sacré spectacle lors de leur dernière confrontation (5-2 en faveur de Dijon). C’est cette fois-ci à Besançon que Ducs et Gothiques s’affrontent, les dijonnais devant s’expatrier le temps de quelques matches pour éviter la saturation de leur patinoire. Les Gothiques, 8èmes au classement, tenteront de renouer avec le succès après deux défaites consécutives à la maison. Les Ducs de Dijon pointent quant à eux à la 10ème place, à quatre petites longueurs des hommes de Mario Richer. Ce dernier dispose finalement pour ce match de Maxime Legault, qu’on pensait blessé après une charge en fin de match face à grenoble, mardi. Nechala sera cependant indisponible au moins trois semaines pour une blessure à l’épaule.

1er tiers-temps

Amiens met, comme à son habitude la pression dans le camp adverse en ce début de match. Dijon peine à ressortir proprement le palet et Henri-Corentin Buysse, portier dijonnais de la soirée, doit s’employer plusieurs fois pour empêcher les Gothiques d’ouvrir le score. Champagne voit par exemple son tir en pleine lucarne stoppé par la mitaine de l’ex-amiénois à la 3ème minute. Et même si la possession du palet se rééquilibre progressivement, les Gothiques affichent une belle sérénité défensive et parviennent à se procurer de nouvelles occasions, certaines très dangereuses, comme ces deux « breakaway » manqués par Riendeau ou l’arrêt de Buysse devant un Champagne esseulé devant la cage. Malgré une pénalité dijonnaise en fin de tiers-temps, les Gothiques ne parviendront pas à concrétiser leur domination dans ces premières vingt minutes et devront en faire plus pour ouvrir le score.

2ème tiers-temps

Il ne faudra attendre que 12 secondes pour qu’une différence soit – enfin – faite. Sur l’engagement, les Gothiques se projettent en zone dijonnaise. Joey West, derrière la cage, fait une passe en retrait du revers pour Riendeau qui reprend rapidement côté opposé (0-1, 20’12, Riendeau ass. West et Jass). Les Gothiques dominent outrageusement ce match et parviennent plusieurs fois à s’installer en zone offensive à la manière d’un powerplay. Il faut un grand match d’Henri-Corentin Buysse pour empêcher les amiénois d’aggraver le score face à des dijonnais en grande difficulté. Ce dernier ne pourra cependant rien faire quand, à la mi-match, Grégory Béron doublera l’avantage picard. En infériorité numérique, un dijonnais tente de se dégager par un palet « flippé ». Béron parvient à le récupérer et, plein axe, loge le palet dans la lucarne d’un tir frappé (0-2, 32’51, Béron ass. Fauchon, SN). Une belle manière pour les amiénois de récolter les fruits de leur discipline, eux qui n’auront pas été pénalisés une seule fois dans ces deux premiers tiers-temps, contre trois pénalités dijonnaises. Fin du deuxième tiers-temps sur une domination amiénoise dans tous les domaines, et c’est bien là le plus important, au score (0-2).

3ème tiers-temps

Les Ducs reviennent sur la glace avec de bien meilleures intentions sans pour autant inquiéter la défense amiénois outre mesure. Les Gothiques capitalisent, eux, sur leur avantage et affichent toujours la même sérénité dans leurs relances et attaques placées. Malgré deux infériorités successives, une de chaque côté, le rapport de force n’évolue pas alors que le temps file et joue en faveur des amiénois. Le match lui, devient quelque peu brouillon et les occasions, à défaut d’être rares, sont souvent peu dangereuses. Des Gothiques appliqués et impliqués tuent ensuite une deuxième pénalité, concédée par Béron. Une conservation de palet intelligente et un jeu défensif toujours aussi efficace permettront aux amiénois de passer les dernières minutes de ce match en toute quiétude. Legault récupère même en palet en zone neutre, palet dont profite Yanick Riendeau qui s’en va tranquillement inscrire un doublé en cage vide (0-3, 58’44, Riendeau ass. Legault, FD). La pénalité concédée par Crowder à 13 secondes de la fin n’y changera évidemment rien, Amiens s’impose 3 buts à 0 et Mitch O’Keefe s’offre un blanchissage (22 arrêts).

Plus qu’une simple victoire, dont les Gothiques avaient toutefois grandement besoin, il s’agit ici d’un match charnière que les Gothiques ont su gagner. Sérénité défensive, discipline, projections rapides sur les phases offensives… Autant de qualités que les amiénois auront su montrer face aux Ducs de Dijon. Une victoire qui relance assurément les Gothiques et les confortent dans leur quête des Play-Offs. A surveiller, la possible blessure de Yanick Offret, sorti après un contact au milieu du troisième tiers-temps. Pas le temps de se reposer pour les Gothiques qui recevront Tours en coupe de France mardi (8ème de finale, 20h), et d’autres Ducs, d’Angers cette fois-ci, vendredi (20h) !

Luc ROHAUT

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.