FOOTBALL : L’AC Amiens rechute à Boulogne-Billancourt

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

FOOTBALL : L’AC Amiens rechute à Boulogne-Billancourt

Une semaine après le match nul encourageant contre la réserve du RC Lens, l’AC Amiens se déplaçait à Boulogne-Billancourt (2e du groupe B de CFA) avec la simple ambition de continuer à progresser en affinant un peu plus sa philosophie de jeu. Les hommes d’Azouz Hamdane se sont finalement heurtés à une équipe boulonnaise de qualité qui a su profiter des erreurs adverses pour s’imposer (2-0). Après plusieurs occasions franches en tout début de match, les locaux ouvraient logiquement le score par l’intermédiaire de leur capitaine Lass Konté (1-0, 30e). « L’équipe de Boulogne-Billancourt a eu la maîtrise du jeu en première mi-temps, nous avons alors évolué en contres et nous l’avons plutôt bien fait jusqu’au corner concédé qui occasionne le premier but sur une erreur individuelle, » précise l’entraîneur samarien.

Alors que ce dernier regrettait les sautes d’humeur de ses joueurs depuis le début de la saison, Azouz Hamdane a noté un progrès dans l’attitude dans les minutes qui ont suivi ce premier but encaissé. « L’équipe ne s’est pas effondrée, nous avons continué à essayer de bien défendre, à remonter le ballon rapidement. » C’est en réalité le deuxième but encaissé par l’AC Amiens qui fera office de véritable coup de massue. « Nous nous procurons même quelques occasions timides puis on prend ce deuxième but juste avant la mi-temps qui nous fait vraiment mal », confie avec déception l’entraîneur amiénois. Bien servi par Diyangi, Pottier crucifiait les Amiénois d’une frappe puissante sous la barre transversale d’Adrien (45e+1). 

Des progrès dans l’attitude

Au retour des vestiaires, les Amiénois revenaient avec une autre philosophie et l’envie de refaire leur retard. « A la mi-temps, j’ai effectué quelques changements tactiques afin d’avoir une approche un peu plus offensive », précise Azouz Hamdane. Une approche qui semblait dès lors bien convenir aux Franciliens, rarement inquiétés par Zobiri et les autres joueurs offensifs de l’AC Amiens. « Boulogne a alors décidé de nous attendre, nous avons eu à notre tour la possession du ballon, nous avons eu des situations un peu plus nettes mais sans réel danger pour notre adversaire. » S’il avoue être déçu par la finalité de la rencontre, Azouz Hamdane a tout de même apprécié l’état d’esprit affiché par ses joueurs, à quelques exceptions près, même s’il demeure indispensable de gommer les petites erreurs si préjudiciables à ce niveau de compétition. « Au-delà du résultat, nous avons plutôt bien respecté notre ligne de conduite tout au long du match. Les deux buts que nous encaissons ne sont pas dus à un déséquilibre causé par notre adversaire mais plutôt sur des situations où nous offrons à celui-ci la possibilité de nous faire mal assez facilement. Boulogne n’avait pas besoin de nous pour l’emporter mais nous nous sommes tiré deux balles dans le pied. C’est ce qui me frustre le plus car à côté de cela les joueurs ont fait énormément d’efforts. Ils n’ont pas démérité sur ce match, je leur ai tout de suite dit qu’il fallait continuer en ce sens et j’ai dit aux joueurs fautifs ce que je pensais de leur attitude. »

L’AC Amiens a désormais quinze jours pour préparer la réception de Drancy (11e journée de CFA, samedi 19 novembre, 18 heures), le temps nécessaire pour continuer de travail et pour amener du sang neuf dans le groupe, une nécessité aux yeux d’Azouz Hamdane. « Il va falloir faire revenir nos blessés afin d’avoir une équipe un peu plus régulière et solide pour espérer sortir de ces matches avec la tête un peu moins dans le sac qu’à l’issue de ce match. »

Romain PECHON

Boulogne-Billancourt – AC Amiens : 2-0 (2-0) 

Buts : Konté (30e), Pottier (45e+1)

AC Amiens : Adrien – Maquinghem, Bellaid, Villier, Labhiri – Samb, Sagouti (c) (Despois, 50e), Matondo, Boukhelifa (Kidadi, 60e) – Ringot (Isambart, 50e), Zobiri.

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.