FOOTBALL : « Ne pas se laisser déborder par ses ambitions »

ambitions joannin
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Bernard JOANNIN  « Ne pas se laisser déborder par ses ambitions »

Vendredi dernier après le match de National Amiens SC-Fréjus, le Président Bernard JOANNIN était un homme à la fois heureux et surtout soulagé. Tout est désormais possible pour l’ASC. « Nous sommes fiers des joueurs »  a ensuite déclaré le Président.

Bernard JOANNIN, le Président de l’ASC est arrivé vendredi à la Licorne beaucoup plus tôt que d’habitude. Soit aux environs de 18 heures. Nous l’avons vu arpenter les couloirs, aller serrer des mains, rendre visite aux joueurs, au staff mais aussi aux délégués, arbitres puis aux partenaires. On le sentait un peu nerveux et il y avait de quoi.

Durant le match, dans sa loge, Bernard JOANNIN a dû traverser des moments différents, l’espoir, l’inquiétude et enfin la délivrance. Un peu plus tard, alors qu’il prenait son repas dans la salle du 2ème étage de la Licorne, Bernard JOANNIN était vraiment soulagé. La pression était retombée. Le Président était évidemment heureux et quand il a été invité à se diriger vers le podium et prendre la parole devant plus de 400 personnes, on l’a senti plus enthousiaste que jamais. Il a alors surtout rendu hommage aux joueurs et au staff mais a surtout rappelé que l’aventure qu’il avait engagé était surtout collective.  « Je suis dans une aventure pour vivre, avec vous, des moments comme ceux de ce soir. Vous me soutenez toujours même dans les moments difficiles. Cette salle de la Licorne de 450 personnes est toujours pleine et ce, quels que soient, les résultats. Je le dis et le redis, nous sommes dans une construction de club. Nous avons des ambitions mais nous ne nous laissons pas déborder par ces ambitions.

Nous avons été unis dans la difficulté et je suis resté sobre. Dans la victoire, je reste le même. Les qualités, les valeurs restent les mêmes : se battre collectivement, se battre les uns pour les autres. Nous  montrons  toujours cet exemple et serons solidaires derrière les joueurs. C’est comme ça que nous construisons un club, une aventure avec les joueurs, le personnel, les partenaires, le staff. Nous devons être derrière eux. Nous sommes fiers d’eux. Nous ne baissons jamais les bras. Ils ont eu parfois des moments de faiblesse. Il  faut savoir réagir.  Ils ont su réagir. Contre Fréjus, ils sont allés au bout d’eux mêmes pour aller chercher ces trois points. Nous nous devons de les féliciter.

L’histoire continue et cette histoire sera belle si  nous continuons à nous battre les uns pour les autres. C’est notre seule chance. La victoire n’est qu’une résultante de tous nos efforts. » 

Lionel HERBET