FOOTBALL : Khaled Adenon vit mal les attentats de la Côte d’Ivoire

ADENON-foot amiens sc - amiens vs boulogne 2015 0131 - leandre leber - gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Khaled Adenon vit mal les attentats de la Côte d’Ivoire

Alors que son talon le laisse tranquille, le capitaine de l’Amiens SC Khaled Adenon a pris en pleine figure les terribles évènements survenus sur la plage de Grand-Bassam près de la capitale de la Côte d’Ivoire. Son épouse est en effet Ivoirienne. Dans un premier temps, Khaled évoque son retour et la fin de saison qu’il va jouer avec l’ASC sans oublier la sélection du Bénin.

Nous le considérons comme une sorte de seigneur des terrains et qui a gagné le respect partout où il est passé. Que ce soit dans des clubs français comme Le Mans, Luçon et aujourd’hui Amiens mais aussi au sein de l’équipe nationale du Bénin dont il est un des éléments les plus écoutés, Khaled Adenon c’est la référence.

A la fin de l’année dernière, Khaled s’est blessé au talon en jouant avec le Bénin. A son retour à Amiens, il a manqué quelques matches puis a effectué sa rentrée. Oublions vite Boulogne car ce soir là, l’ASC avait été vite handicapée avec la blessure de Fontaine et l’expulsion d’Haddou. Mais depuis, Khaled Adenon, capitaine irréprochable, tant sur le terrain qu’en dehors, a retrouvé ses sensations et les deux derniers matches ont vu une défense amiénoise de fer.  « Cela va mieux et ma blessure au talon qui m’a beaucoup handicapé, est aujourd’hui guérie. J’ai retrouvé mes sensations. Avant chaque match, je me prépare, je me mets du froid puis du chaud  et je me fais  strapper la cheville. Après le match, je le reconnais, j’ai encore un peu mal. »

En retrouvant sa place, Khaled Adenon est aux côtés de Matthieu Fontaine et Alioune Ba. Un des deux reste le plus souvent sur le banc mais Khaled aime jouer avec les deux et n’a évidemment aucune préférence, laissant le choix à son entraîneur. « En tant que défenseur, cela fait du bien non seulement à moi même mais à toute l’équipe de n’avoir pas encaissé de but devant Béziers et à Marseille. Je m’entends bien avec Matthieu et Alioune. Ce sont de bons joueurs et de bons gars tant sportivement qu’humainement. Je suis prêt pour aborder le sprint final. Il reste deux mois importants et dix matches à jouer.  Il va falloir tout faire  pour prendre le maximum de points et voir où tout cela va nous amener.J’ai noté qu’après les Herbiers,  que dans quinze jours, nous allons à Luçon. C’est un club qui me laisse de bons souvenirs. J’y suis resté une saison et j’y ai connu de bonnes personnes. Et puis, c’est une équipe qui joue bien au ballon. »

Ensuite,  la conversation tourne immanquablement sur les tragiques événements de Côte d’Ivoire qui ont vu la mort de quatre Français et de nombreux Ivoiriens. Khaled Adenon est marié avec une Ivoirienne et il n’est pas insensible, loin s’en faut,  à ce qui s’est passé là-bas. Son épouse est encore plus marquée. « Elle pleure souvent car elle a de la famille et des amis qui vivent pas loin des évènements et même sur cette plage de Grand-Bassam. Elle n’a pas de nouvelles d’eux et cela la traumatise… Mon père, ma mère et mes frères vivent pas très loin. Franchement, je ne m’attendais pas à ce que ces évènements se déroulent en Côte d’Ivoire. Moi je souhaite beaucoup de courage aux proches des victimes et je prie Dieu pour que cela n’arrive plus. C’est affreux ».

Lionel HERBET