COURSE : Un trail très tranché !

trail des poilus course adilio sanches
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Le Trail d’Adilio

Ce dimanche 13 mars, à Ablain-saint-Nazaire (Nord-pas-de-Calais ) a eu lieu le fameux « trail des Poilus », qui rend hommage aux soldats tombés pendant la seconde guerres mondial .

Le départ été donné à 10h au Château d’Olhain  avec environ 750 coureurs sur la ligne de départ. Ce matin-là, la température était de 1 à 2 degré… j’étais gelé me je me disais que la température allait monter dans la journée.

C’est parti !

Me voici partis pour 55km de course avec 1750m de dénivelé positif. Je décide de tous miser sur la première partie du parcours car je sais que les 15 derniers kilomètres allaient être durs. Je cours à une allure soutenu tous en grappillant quelque place. Pour la fin, il suffira de gérer mon avance.

Après 3h de course j’atteins le premier ravitaillement des 25km. Je me sens en forme et n’ai toujours pas de douleurs. Après quelques verres de coca et des gâteaux salés, je repars avec le sourire et la confiance.

Pendant le parcours nous passons par les tranchés des poilus, des passages en forêt, avec parfois des terrains secs et avec peu de boue Sans oublier deux passages tellement raide que les organisateurs nous on installé une corde pour les gravir.

Deuxième ravitaillement au 38ème kilomètre au bout de 4h30, les douleurs commencent à se faire sentir, mais je tiens le coup et ne craque pas ! Les choses sérieuses commencent maintenant !  C’est alors que je double plusieurs coureurs mal en point, certains en train de boiter en se tenant la jambe et d’autres se trouvant au bout du rouleau. Je repars avec pour objectif de reprendre quelque place.

La fin du parcours est complètement différente du début. Il y a cette fois, beaucoup de montées et de descentes. J’ai l’impression de passer mon temps à monter et à descendre… Les cuisses me font mal !

Troisième ravitaillement au 45ème kilomètre au bout de 5h30. Il me reste un peu moins de 7km pour l’arrivée à Notre Dame de Lorette… Les plus long de toute ma vie ! Je finis avec du mal. Je vois l’arche d’arrivée et effectue une dernière accélération pour finir sous les applaudissements des spectateurs. Je franchis la ligne d’arrivée en 6h39min sur une distance de 55km.

Je suis rincé mais heureux d’avoir terminé l’un des plus dur trail du nord de la France !

Adilio SANCHES