HOCKEY SUR GLACE : U18 Elite, la première manche….

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

U 18 Elite : Ce n’est pas encore gagné…

Devant plus de 600 personnes, les U18 d’Amiens affrontaient le HC 74 pour la première manche de cette demi-finale Elite. On le sait, ce ne sera pas une partie de plaisir, les équipes sont très proches l’une de l’autre.

1er tiers-temps :
Pas le temps de s’installer que les picards ne se comprennent pas en défense et leurs adversaires du jour ne se font pas prier pour ouvrir le score par Antoine Zago, assisté d’ Adel Koudri et Antonin Pagnat, (1’17). Les affaires se présentent mal. Ce premier tiers va d’ailleurs voir une équipe picarde plus lente que les savoyards.

Comme en quart, les pénalités vont s’enchainer : 5’12 Nils Cucherat fait « trébucher », 6’18, c’est Ernest Delbecque qui est puni pour la même faute. 6’26, au tour de Kévin Tassery, « accrocher », le HC74 est donc en supériorité numérique, le jeu de puissance s’installe et les tirs se multiplient sur la cage picarde, Deliac répond présent, et les équipes se retrouvent à égalité numérique. 9’35 de jeu, et Matisse Bienaimé se retrouve seul devant le gardien adverse, mais le picard tire sur le gardien, gâchant une bonne opportunité.

10’30, 2’ pour Tony Monard, et 11’42, à nouveau 2’ pour Antonin Plagnat, Amiens est en double supériorité, mais peu dangereux. A nouveau, à 16’55, c’est Teddy Gresecque qui donne la possibilité aux samariens de jouer en supériorité. Las, encore une occasion de ratée, le jeu de puissance picard n’est absolument pas présent.

Heureusement pour les Gothiques, à 5 contre 5, à 18’39, Louis Olive adresse un tir puissant ras de glace et trompe Lucas Mugnier, pour égaliser, (assistance d’Ernest Delbecque).

Fin du premier tiers-temps sur ce score nul de 1 but partout, flatteur pour les picards qui vont devoir faire mieux dès la reprise.

2ème tiers-temps :
Les amiénois reviennent avec de bien meilleures intentions. Ceux sont cependant les hauts-savoyards qui auront la première occasion de cette période, dès la première minute.

Ceux sont pourtant les Gothiques qui vont scorer, à 22’44,  Hugo Allais, de derrière la cage du HC 74, adresse une passe à Louis Olive qui ne se pose pas de question, et de 2 pions.

A 25’35, Teddy Gresecque est puni pour « dureté », les picards sont en supériorité et Kévin Tassery s’en va seul au but lorsqu’il est descendu par un défenseur ; c’est le tir de pénalité indiscutable. Kévin prend le palet au milieu de la glace et va défier le gardien, mais, pas assez rapide, il ne trompe pas la vigilance du cerbère adverse.

C’est ensuite Yohan Coulaud qui se trouve sur le banc pour « charge avec la crosse » ; le HC 74 va appuyer, mais ce soir on a droit à un grand Deliac.

Ce deuxième tiers s’achève sur ce petit avantage de 2 buts à 1 pour Amiens.

3ème tiers-temps :
Encore et encore des prisons de part et d’autre ; Amiens se retrouve à 4 contre 3, mais il est dit que ce soir le jeu de puissance ne donnera rien, la faute au jeu un peu trop personnel, chacun y va seul, oubliant les coéquipiers. Les haut-savoyards auront  eux aussi des supériorités numériques et, eux, installeront leur jeu de puissance, donnant des sueurs froides au public amiénois. Le gardien tient la baraque, mais à l’impossible nul n’est tenu, et finalement, à 55’58, le HC 74 est logiquement récompensé de ses efforts, par Samuel Guer qui égalise.

Il ne reste qu’à peine 2’ de jeu, et l’on se dit que cette première manche va se terminer sur ce score de parité.

A 2’20, Adel Koudry est envoyé en prison pour « obstruction », offrant une dernière supériorité numérique aux picards ; Anthony Mortas prend son temps mort et distille ses conseils. Conseils gagnants puisque 40 secondes plus tard, Amiens arrache la victoire après un superbe jeu de passe ; Louis Olive décalant à Clément Garrido, qui passe à Kévin Tassery pour la conclusion.

Fin du match : 3 buts à 2 pour une courte victoire des picards.

Amis supporters, vous étiez plus de 600 ce samedi ; venez au moins aussi nombreux ce dimanche à 16 h 15, car ce match décisif risque d’être très disputé….

Patrick GRAUX