HOCKEY SUR GLACE : rendez-vous avec Vincent Buriez

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Du mouvement à la tête des Gothiques

« Le comité directeur du HCAS a décidé de retirer la gestion de l’équipe Pro à son entraîneur principal, Barry Smith. Olivier Duclos, actuel coach adjoint, assurera l’intérim dans l’attente de nouvelles décisions ».

Nous avons rencontré Vincent Buriez, nouveau Président du HCAS, peu de temps avant le match des Gothiques contre Grenoble ; il a bien voulu répondre à nos questions, sans langue de bois.

Patrick GRAUX : Vincent Buriez, vous être président depuis le 16 janvier 2016, et déjà une décision qui n’a pas dû être très facile à prendre.

Vincent Buriez : Oui effectivement, mais c’est ainsi. On a un comité directeur, on prend des décisions, on doit les assumer et les faire appliquer. Il en a été de même avec mes prédécesseurs, il n’est pas aisé de retirer la gestion d’une équipe Pro à un entraîneur, mais c’est aussi cela la gestion d’un club sportif professionnel.

P G : Quand s’est réuni le comité qui a pris cette décision ? Le Courrier Picard indique que sur 8 membres, un seul a voté contre cette décision, pouvez-vous nous indiquer quel est le membre du comité qui s’est positionné contre cette décision ?

V B : Le comité directeur s’est réuni samedi matin (le 30 Janvier) de 10H00 à 13H00, la décision a été prise à la majorité. Ce n’est pas à moi de commenter qui a voté pour ou contre. La décision finale est celle que vous connaissez.

P G : Etonnant, tout de même, vendredi soir Antoine, sur FB, à plusieurs reprises, a parlé de réflexions au sein du comité, pour se défaire de Barry Smith ; comment expliquer cela ?

V B : Je n’ai pas écouté le match à la radio, mais en « live » sur le site de la Fédé. Très sincèrement je ne peux pas vous en dire plus. Une seule certitude, aucune décision n’avait été prise avant samedi matin.

P G : Il semblerait que les mauvais résultats, ou résultats en dents de scie, seraient imputables en partie aux problèmes relationnels de Barry avec ses joueurs, confirmez-vous cela ?

V B : Je ne veux pas, et je ne peux pas rentrer dans ce type de discussion. Vous comprendrez aisément que vu le passé du club, nous attendrons d’avoir appliqué les procédures qu’imposent le code du travail. Je vous répète simplement que vu les derniers résultats, (lourde défaite à Rouen suivi d’un lourd revers chez le dernier du championnat), nous nous devions de réagir, et de mettre les joueurs face à leurs responsabilités, ils sont salariés du club, ceux sont des professionnels qui sont payés pour jouer.

P G : On sait qu’il manque 1 point aux Gothiques pour confirmer leur participation aux play-offs, on sait aussi qu’il y aura une quinzaine de jours ensuite avant le début desdits play-offs, soit au total trois semaines à compter d’aujourd’hui ; est-ce que cela à une incidence dans votre décision ; il semble en effet plus facile pour Olivier Duclos d’instaurer sa « politique » avec trois semaines devant lui ?

V B : Nous ne sommes pas fous, nous sommes 9 membres au comité, nous vivons pratiquement tous nos temps libres au Coliseum ou dans les différentes patinoires de France, et nous essayons de prendre les meilleures décisions pour l’avenir du H.C.A.S. Thomas Henno l’a répété plusieurs fois, c’est pour lui l’un des meilleurs « comités » qu’il ait connu, je vous le confirme, on a un seul objectif : La réussite du club, et de son équipe professionnelle.  Olivier Duclos reprend une équipe qui n’est pas au meilleur de sa forme, le timing est effectivement serré, il va récupérer les joueurs blessés (Romain, Marius et Nicolas). Ce n’est pas un magicien, on souhaite simplement revoir une équipe d’Amiens qui retrouve ses valeurs, à savoir : Travail et hargne avec un esprit plus conquérant ; Dans le passé de ce club, nous parlions de « fighting spirit amiénois ». S’il est conforté à son poste, il aura 15 jours pour préparer au mieux les ¼ de finale, le timing n’est, finalement, pas si mauvais.

P G : Que va devenir Monsieur Smith jusqu’à la fin de son contrat qui, il nous semble, est fin avril ?

V B : Mr Barry SMITH est toujours salarié du club jusqu’à la fin de son contrat.

P G : Pensez-vous qu’Olivier Duclos peut gérer, seul, le groupe « pro » et les U22, qui rappelons-le ont une échéance très importante, à savoir les demi-finales de leur championnat ?

V B : Olivier Duclos souhaite être seul pour le moment. Il s’est déjà entouré de plusieurs joueurs « cadres », nous ferons des points quotidiens avec lui. Il a notre entière confiance pour le moment.

P G : Comment pourrait-il faire sachant que les Pro devront être en play-off le 19, 20, 23 et 24 février et dans ce même temps, les U22 ont leur tournoi de demi-finale, à Amiens, le 21 et 22 février ? D’ailleurs c’est le même problème pour nos jeunes ?

V B : Gouverner c’est prévoir : La priorité reste la Magnus, nous attendons un retour de Rouen et de la Fédération pour déplacer les ½ finales U22 au 11 et 12 Février. Le club de Rouen nous a donné un accord oral, nous attendons la confirmation écrite. Si les dates sont maintenues par la FFHG, il est évident que nous donnerons la priorité à la compétition la plus importante (à savoir la Ligue Magnus).

P G : Merci Vincent, pour info, depuis cette interview, les Gothiques se sont brillamment imposés face à Grenoble, et sont maintenant assurés de faire les play-offs.

Patrick GRAUX