HOCKEY SUR GLACE : Un point à prendre

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Objectif 1 point au moins

Ce vendredi soir, pour nos gothiques c’est : un point à prendre.  En déplacement à Morzine pour le compte de la 23ème journée du championnat Magnus. Les morzinois pointent à la dernière place et viennent de se séparer de leur coach, mais attention, sur la petite glace des pingouins, les amiénois peinent souvent à  s’imposer et c’est là un match qu’il ne faut pas prendre à la légère.

1er tiers-temps:

La première période démarre sur un jeu équilibré entre les deux équipes, cependant, on ne sent pas les Gothiques à leur aise, en cinq minutes de jeu, Morzine tirera 3 fois à la cage contre 2 pour les picards. A 5’36, Joël Champagne est le premier puni de la soirée pour « accrocher » ; Morzine tirera sur la barre transversale picarde et sur la contre-attaque c’est Hrdel qui frappe au but et le gardien des pingouins aura bien du mal à capter le palet. Les amiénois tueront la pénalité sans trop de problème. A 7’53, c’est au tour de Huges Cruchandeau d’aller sur le banc pour « retard de jeu » ; les picards tireront 3 fois à la cage, mais sans tromper le gardien. Dans la foulée, à 10’36, Craig Cescon prend 2’ pour « accrocher », cette fois-ci, les samariens ne tireront qu’une fois au but, bien trop insuffisant pour espérer tromper un gardien vigilant. A force de ne pas être dans la partie, on finit par le payer et à 14’01, Josselin Besson, excentré, trouve Raphaël Corriveau plein centre, ce dernier va défier Mitch et d’un tir entre les jambières, ouvre le score pour Morzine. Il ne reste qu’une douzaine de secondes à jouer dans ce tiers quand Romain Carpentier part seul, mais se heurte au cerbère morzinois.

La fin de cette période voit les picards avoir tirés 12 fois à la cage contre 10 pour Morzine, mais ceux sont bien les pingouins qui mènent par 1 but à 0.

2ème tiers-temps :

La deuxième période démarre mais le palet s’arrête en plusieurs endroits, la glace n’est visiblement pas prête.

Rien ne va chez les picards, après 1’27 de jeu,  Mc Intosh passe le palet à Julien Laplace qui ne se gêne pas pour inscrire le deuxième but pour Morzine. Les picards tirent trois fois à la cage, sans réussite, mais les erreurs de défense continuent et à 5’08, Ryan Kinasewich, tranquillement, inscrit le 3ème but, (cela fait tout de même  2 buts en 3 tirs)…. Il est l’heure de se réveiller… si toutefois les picards en sont capables. Visiblement, non, un nouveau dégagement hasardeux et Josselin Besson crucifie Mitch, (28’04, assistance de Julien Laplace et McIntosh). Mitch sort et Guillaume Duquenne prend la place. A 15’28, Grégory Béron se retrouve au cachot pour « surnombre », il ne faudra que trois tirs à la cage aux morzinois pour inscrire le 5ème but, par McIntosh, (assisté de Corriveau et Schwindt).

Morzine mène 5 buts à 0 à la fin de cette seconde période. Quel est le problème ?

3ème tiers-temps :

Les cinq premières minutes de ce dernier tiers verront surtout une histoire de prison, des deux côtés, Amiens se verra même en double supériorité, mais seront incapables d’installer leur jeu de puissance. A 47’09, Kinasewich se voit punit pour « accrocher », les picards ne parviendront pas à inquiéter les pingouins, au contraire, c’est un morzinois, en contre, qui est très prêt d’ajouter un but. Ce n’est malheureusement pas terminé, à 51’23, suite à une Xème erreur de défense, Deivids Sarkanis inscrit le 6ème but, (assisté de Kinasewich et cescon). Sursaut d’orgueil, Joël Champagne sauve l’honneur des picards, (assisté de Tin Carr et Tim Crowder). A 55’27, Corriveau fait une charge contre la tête sur Loïc Coulaud et prend 5’ ; Jeff Smith qui vient faire justice prend 2’ pour « dureté excessive ». Les Gothiques sont en supériorité, et à 1’06, ils sont en double supériorité ; Tim Crowder, seul devant le gardien rate son face à face ; partie remise, il reste 1’01, sur assistance de Joël Champagne et de Mitch Fillman, le même Tim Crowder inscrit le 2ème but picard, en SN.

Morzine a tiré à la cage 30 fois pour 6 buts inscrits ; Amiens aura, pour sa part, tiré 37 fois pour  2 buts marqués : cherchez l’erreur !!!!

La fin du match est sifflée sur cette lamentable défaite des gothiques par 2 buts à 6… Les play-offs sont à portée de crosse, mais ne sont pas encore acquis….

Il reste beaucoup de travail….

Bordeaux rencontre Epinal ce dimanche, espérons que le Gamyo s’imposera…. Cela nous rendra grandement service, mais s’il faut compter sur les autres pour nous qualifier en play-off…..

Allez, demain est un autre jour, et justement y’a du brûleur de loup au menu…

Patrick GRAUX