BASKET-BALL : Longueau s’offre une belle victoire !

esclam . longueau vs fecamp (14). léandre leber. gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Longueau s’offre une belle victoire !

En basket, il y a un principe de base : un match n’est jamais terminé avant la dernière seconde de jeu. Le week-end dernier, à Boulogne-sur-Mer, les Longallois avaient fait l’amère expérience de ce postulat : en tête à partir du début du QT2, les joueurs du président Tristram s’étaient inclinés, au buzzer, sur un tir du milieu de terrain du meneur boulonnais, Emilien Okemba (70-72) !

Comment les Verts allaient-ils, dès lors, aborder ce match contre Fécamp ? Encore assommés par le coup du sort de samedi dernier ? Ou bien revanchards face à une équipe de Seine-Maritime qui l’avait emporté de 16 points à l’aller (74-90) ?

Dans une salle Pellerin archi-comblé (400 spectateurs au moins), le public n’attendait qu’une seule réponse de la part de ses favoris : que ceux-ci soient galvanisés par le fait de jouer contre l’un des cadors de la division !

Pour démarrer ce match, Franck Haleine décidait de brouiller les cartes. Histoire de déstabiliser son adversaire du jour, le coach longallois choisissait d’aligner Cédric David comme meneur, en lieu et place de Jordan Ka. L’arrière Guillaume Jourdain rentrait aussi en jeu avec les … trois intérieurs de l’équipe : Phillip Brown, Salman Dicko et Babacar M’Bengué !
Cette option stratégique (pas d’ailier) se révélait plutôt payante. Car d’emblée, sous la houlette d’un Salman Dicko très actif (10 points inscrits dans le QT1), l’ESCLAMS prenait la tête : 11- 4 après quatre minutes de jeu, puis 25-16 à la fin de la première période. Intransigeants au niveau du rebond défensif, agressifs en défense (à l’image d’un Guillaume Jourdain qui volait deux balles dans les mains de ses adversaires), les Longallois réalisaient un départ de haut niveau !
Allaient-ils poursuivre dans ce sens dans le QT2 ?
Oui ! Car même si Jean-Sébastien Legrand, le coach visiteur, décidait de remplacer sa défense en homme à homme par une défense de zone, les locaux reproduisaient le même scénario que lors du QT1 : d’abord du jeu intérieur avec un Salman Dicko toujours aussi inspiré. Puis des contre-attaques (Jourdain-Dicko). Et, cerise sur le gâteau, de l’adresse à longue distance avec une série de trois paniers consécutifs à trois points signée Cédrick Gouala !
Dès lors, les Longallois atteignaient la pause avec un confortable viatique de seize unités (44-28).
Le QT3 se révélait moins favorable aux Verts. Piqués dans leur orgueil, les Rouge et Noir de l’USF imposaient immédiatement leur défense et grignotaient peu à peu leur retard, sous la férule de leur excellent ailier Paul Bouloukouet (1m90, 22 ans) qui inscrivait dix points dans cette troisième période.
De 44-32, à la 23e, le score passait à 58-52, à la 30e.
Et la tendance se poursuivait (dangereusement pour l’ESCLAMS) au démarrage du QT4 ! Deux nouveaux paniers de Paul Bouloukouet suivis d’un autre de Willy Ndong : les Fécampois revenaient à un seul point (59-58) des Longallois, avec encore huit minutes à jouer !
Les visiteurs allaient-ils passer devant ?
« Non » répondirent en choeur les joueurs locaux présents sur le terrain. Ainsi, en l’espace de quatre minutes de jeu, le quatuor Jourdain-Gouala-Ka-Dicko infligeait un 14-0 aux représentants de la Seine-Maritime ! Les Longallois géraient alors tranquillement la fin de match et s’imposaient au final 85 à 69.
Avec cette sixième victoire en douze journées, l’ESCLAMS reste 8e mais avec un seul point de retard sur le 3e, Gravelines !

Franck Haleine :

« Ce soir, nous avons réussi à encaisser moins de 70 points. Et, depuis le début de la saison, quand nous encaissons moins de 70 points, nous gagnons le match. Je suis donc satisfait car l’objectif fixé avant le match a été atteint. Nous avons fait une très bonne première mi-temps avec plus d’adresse à trois points et aux lancers-francs que la semaine dernière. Nous avons eu plus de mal ensuite mais avons bien réagi dans les dernières minutes du match. Je peux parler d’un match abouti car les meneurs ont fait ce qu’il fallait, les extérieurs ont eu de l’adresse et les intérieurs ont été performants. C’est une belle victoire, la première contre un des ‘gros’ du championnat ! ».

Fiche technique :

LONGUEAU. ESC Longueau bat Fécamp 85-69 (25-16, 19-12, 14-24, 27-17). Arbitres : MM. El Marghadi et Daoudi.
Longueau : 15 fautes. Eliminé : aucun.
Les marqueurs : Dicko 31, Gouala 23, Brown 11, Jourdain 9, Ka 5, Mbengué 4, David 2, Vivien.
Fécamp : 26 fautes. Eliminé : Bernage.
Les marqueurs : Bouloukouet 26, Bouquety 15, Hébert 12, Deuve 6, N’Dong 4, Bernage 2,Diakité 2, Drouet 2.

Laurent Bracq