FOOTBALL : Gope-Fenepej doit confirmer

gope-fenepej-amiens strasbourg-asc
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Georges Gope-Fenepej sait qu’il doit confirmer

Peut-être sera-t-il l’attraction de cette deuxième partie de championnat, sous les couleurs de l’Amiens SC ?

En effet, pour ses grands débuts à la Licorne, le vendredi 18 décembre dernier, l’attaquant calédonien Georges Gope-Fenepej a été tout simplement éblouissant. Il a marqué et a été dans le coup sur le deuxième. C’est dire que la cote de l’ancien Troyen a grimpé en flèche. Mais Georges Gope-Fenepej sait que désormais, il va être attendu par les défenseurs adverses.
« Après la victoire contre Strasbourg, les vacances ne pouvaient pas mieux se passer », souligne avec un large sourire Georges Gope-Fenepej qui a véritablement enchanté le public de la Licorne.

Quand on le questionne sur sa prestation individuelle, il ramène systématiquement la réponse au plan collectif.

Certes, je pense avoir fait un bon match contre Strasbourg mais toute l’équipe également. C’est vrai aussi que certains joueurs sont faits pour réussir des exploits personnels, marquer des buts et  d’autres pour défendre.
Contre Strasbourg, j’ai joué comme je le fais régulièrement. Il y a des jours où tout passe et d’autres pas. Contre Strasbourg, cela a réussi. Un match dure 90 minutes avec des temps forts et des temps faibles. Nous avons su utiliser au mieux les temps forts. Et dans les temps faibles, nous avons fait le dos rond.  Au cours des 20 premières minutes, j’ai essayé de m’adapter à la situation et beaucoup observé. Je connaissais certains joueurs de Strasbourg pour les avoir rencontrés l’an dernier avec Boulogne. J’ai la chance d’avoir une grande qualité de percussion, ma vitesse. J’ai essayé, j’ai tenté car si je ne tente pas je ne peux réussir.

Maintenant, peut-on espérer que les prochaines rencontres seront  elles aussi, frappées du sceau de la réussite ?

D’abord, avec Colmar, ce sera une autre équipe, avec une autre vision du jeu que Strasbourg poursuit Georges. Et puis surement que nos adversaires ont regardé  la vidéo du match contre Stasbourg. Je sais que je vais être beaucoup plus surveillé mais pas que moi car je ne suis pas seul. Car n’oublions jamais que si je marque, c’est grâce à mes partenaires.

Après être revenu brièvement sur le match amical au Havre, Gope-Fenepej évoque la rencontre de ce vendredi (20 heures à la Licorne) :

En première mi-temps, nous étions un peu en dessous de notre niveau et ensuite nous nous sommes repris et avons eu des opportunités pour marquer. Dans l’ensemble, nous avons fait un bon match. Dans ce championnat, toutes les équipes se ressemblent et sont au même niveau.  Colmar a une belle équipe qui va de l’avant. Je connais quelques joueurs qui se trouvaient avec moi à Boulogne. Le public va nous attendre  avec l’espoir que nous fassions aussi bien que devant Strasbourg .

Lionel Herbet