[HOCKEY SUR GLACE] : Que ce fut dur…..

150804-ENTRAINEMENT-GOTHIQUES-3-GAZETTESPORTS-MARIEBRUNEL
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Ce vendredi soir,  nos gothiques recevaient Morzine dans le cadre de la quatrième journée de la Ligue Magnus, journée avancée sur demande du HCAS ; En effet, il semble plus facile de vendre les loges aux sponsors avec des soirées le vendredi plutôt que le samedi. La question que l’on pouvait se poser est : qu’en sera-t-il de la disponibilité du public picard. Réponse : présent, c’est près de 2 900 spectateurs qui ont assisté à cette rencontre.

A noter, un spectateur particulier dans les tribunes, notre ami Jimmy (Bergamelli), en balade à Amiens la veille de son match à Rouen, (cet après-midi, contre Gap, en direct sur l’Equipe 21).

Le match à ne pas perdre pour les deux équipes puisqu’Amiens ne compte que 3 points alors que Morzine est encore plus mal loti, seulement 1 point avant ce match. Malheur au vaincu…

Le premier tiers voit Amiens tirer à la cage 12 fois contre 6 pour les morzinois ; cela ne représente pas la réalité des débats, tant les gothiques ont dominé ce tiers, mais beaucoup d’incertitude dans le jeu des samariens, des passes qui n’arrivent pas, des tirs à côté de la cage, et ce qui devait arriver arriva, sur une action pleine de volonté, Peter Holecko permettait d’ouvrir le score pour le compte des pingouins.

Le deuxième tiers est du même acabit, 11 tirs pour Amiens contre 6, une domination importante, beaucoup d’actions brouillonnes, et l’on se dit que quelque chose ne tourne plus rond dans cette pourtant belle équipe ; les blessures n’expliquent pas tout…

Heureusement, Grégory Béron, après un gros travail de Romain Carpentier et de Marius Serer crucifie le portier adverse, (13’27 : 1 but partout).

C’est sur ce score que les deux équipes retournent aux vestiaires.

Sur la dernière période, c’est Morzine qui  prend les devants au niveau des tirs au but, 11 tirs à 8, mais on verra une équipe amiénoise beaucoup plus conquérante, un jeu plus viril aussi,  les pingouins ont du mal à résister et ne peuvent que faire une faute, rapidement sanctionnée par Paul Crowder qui va battre le gardien morzinois ; trois minutes plus tard, c’est Tim Crowder qui fait un incroyable travail devant la cage et permet à son frère, Paul, d’inscrire son deuxième but de la soirée.

3 buts à 1 en faveur des gothiques : c’est terminé…. Hé non, car suite à une grosse altercation, Romain Bault se retrouve puni, (2 + 2 + 10) et laisse ses coéquipiers en infériorité ; il ne faudra à Morzine que le temps de gagner le face-off, pour que Josselin Besson ne donne un caviar à son frère Numa : 3 buts à 2 pour Amiens et il reste plus d’une minute à jouer.

Morzine sort son gardien, mais cela ne changera rien, au contraire, c’est Amiens qui par deux fois est passé à côté d’aggraver le score.

Pour nous la grosse satisfaction de ce match a été l’énorme travail des joueurs formés à Amiens, (jeunes et moins jeunes) ; un très bon point aussi au trio arbitral qui aura été à la hauteur des débats.

Une affluence remarquable, près de 2 900 spectateurs, mais un public beaucoup trop spectateur à notre goût… Peu mieux faire.

Prochain rendez-vous au Coliséum : le vendredi 23 octobre pour recevoir la surprenante équipe de Lyon ; et entre temps, nos gothiques auront l’occasion de se racheter à Epinal de 17 octobre.

Public picard, comme toujours : venez nombreux…..

Patrick GRAUX