Le courage de Matthieu Fontaine

Le défenseur central de l’ASC Matthieu Fontaine a connu un samedi assez incroyable en ce sens que lors du match contre Noisy le Sec, il a d’abord égalisé suite à une tête de toute beauté puis reçu un violent coup de coude sur le crâne peu avant le repos ce qui lui a occasionné une blessure très gênante. En effet, le sang a coulé  abondamment et ne s’est jamais arrêté.

Après le match oh combien courageux qu’il a tenu à disputer  jusqu’au coup de sifflet final, Matthieu s’est rendu dans la foulée à l’hôpital Sud  où il s’est fait recoudre.

Ce lundi matin, Matthieu avait le sourire. Il a consulté le docteur du club plus par souci de précaution car les points de suture ne seront  bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

Mais revenons à ce match contre Noisy le Sec, disputé au stade Moulonguet par une chaleur caniculaire.

Au point qu’à la mi temps, l’arbitre M.Bar a été victime d’une insolation, qu’il s’est évanoui et donc incapable de reprendre le match.

La mi-temps aura finalement duré environ une demi- heure ce qui a permis à Matthieu de se soigner et de se faire poser un bandage autour de la tête.

« Sur un centre de Davy N’Goma, le gardien repousse le ballon dans ses pieds.  Davy centre une deuxième fois et je reprends le ballon de la tête, rappelle Matthieu.

« La saison dernière,  j’avais marqué trois buts en championnat, deux de la tête et du pied. C’est vrai que sur les coups de pieds arrêtés, je monte souvent pour  apporter de la taille. »

Matthieu revient ensuite sur sa blessure et il ne tient pas à en rajouter ni à accabler son adversaire.

« Sur un ballon en profondeur, je suis en train de reculer. L’attaquant passe devant moi et me donne un violent coup de coude. Ce n’était pas un geste volontaire. L’arbitre a cependant décidé de lui mettre un carton rouge.

« Ma blessure a bien saigné et j’ai demandé à Romain Poyet  qu’il me mette un strapping. Il n’y avait rien dans la trousse et c’est l’épouse de Romain qui est allée dare-darechercher un bandage. J’ai dû sortir quelques  minutes. Je suis revenu sur le terrain puis à nouveau sur le banc pour me soigner et  terminer la première mi-temps puisque le bandage n’était pas du tout solide. Il m’a fallu en remettre un durant la période de repos. Durant cette demi-heure, j’ai pu soigner ma plaie sur la tête. Je  suis rentré en jeu et j’ai continué à jouer mais certains joueurs de Noisy allaient voir l’arbitre pour lui dire que je saignais et que je devais aller me faire soigner sur la touche. »

Matthieu Fontaine est allé toutefois jusqu’au terme du match. Avec beaucoup de courage même et il le reconnait volontiers, la blessure n’était pas trop douloureuse en soi.

« Mais après  le match,  je suis allé directement à l’hôpital Sud  pour me faire recoudre. J’ai eu quatre points de  suture.  Je suis revenu chez moi vers 22 heures ».

Ouf, quel samedi !

Ce lundi matin, dans le vestiaire, Matthieu Fontaine avait le sourire, avant de reprendre l’entrainement. Il se faisait même un peu chambrer par ses équipiers.

Et dire que parfois certains affirment que les footballeurs sont douillets.

Matthieu Fontaine a prouvé le contraire. Chapeau.

Noter photo : L’équipe réserve de l’Amiens SC qui a obtenu le nul 2-2 face à Noisy le Sec, samedi au stade Moulonguet.

Lionel HERBET




  • Laisser un commentaire