Picquigny n’est pas seulement célèbre parce qu’en 1475 la Guerre de Cent Ans a pris fin avec la paix signée entre le Roi d’Angleterre et Louis XI.

Picquigny est célèbre aujourd’hui, chaque 13 juillet, par sa fameuse course pédestre appelée la course du château Fort qui comporte de nombreuses difficultés à commencer par l’escalade des escaliers qui mènent à la Collégiale ou les descentes vertigineuses d’autres escaliers  qui permettent de rejoindre le centre du village.

« C’est vrai que pour moi c’est une satisfaction et je prends du plaisir à venir à Picquigny. » souligne Antoine Dubreucq. « Les gens sont heureux et ils vous encouragent sur le bord de leur maison. Le coureur est en contact avec le publiuc. Ce n’est pas le cas de la Transbaie où le coureur se retrouve souvent seul. »

Antoine Dubreucq gagne partout ou ils se présente « J’ai les moyens de les gagner. j’ai la chance de récupérer très vite; tenez j’ai couru un trail samedi à Longpré les Corps Saints ! »

Et l’avenir? Antoine Dubreucq connait une saison 2015 tout à fait remarquable: 25 courses et 25 victoires. Il a tout raflé: la Jules-Verne, la Transbaie et d’innombrables courses dans les villages du département.

Il reconnait qu’il a  toujours soif de victoires. En fin de saison, il sera évidemment au départ du marathon organisé par Promotion Sport Picardie (PSP). Mais c’est juré, l’an prochain il s’alignera au départ du championnat de France des 100 km qui justement en 20126 seront organisés par PSP à Amiens. « Avec mon frère, nous pourrions aller chercher un podium » nous glisse-t-il avec un petit air malicieux…

Cette 13eme édition du circuit du château a obtenu un succès populaire et de participation considérable puisque 282 coureurs ont été classés. Et on reverra bien sur Antoine Dubreucq en 2016 à Picquigny: « J’ai toujours soif de victoires et au niveau mental, j’ai encore progressé ».

Lionel HERBET




  • Laisser un commentaire