MAC ROCKETT  007 vous connaissez ?

Nous n’allions pas quitter cette fête (itw d’après match) comme cela sans prendre le temps de faire la connaissance d’une des « jammeuses » des «  Rolling Candies ».

Nous avons donc rencontré « MAC ROCKETT », joueuse numéro 007 d’Amiens. De son vrai nom Mélissa PAPAMILTIADOU et elle a eu la gentillesse de répondre à nos quelques questions.

Patrick Graux : 

Comment analysez-vous cette victoire ?

Mélissa Papamiltiadou :

Nous sommes à la fin de la saison, et tout au long de cette saison, nous avons eu à cœur d’appliquer les consignes des coaches et ce match confirme tout le travail réalisé. Cette victoire contre Rennes est à savourer car dans ce club figurent plusieurs filles du « team France ». Mais chez les  « Rolling Candies », notre devise c’est petit mais costaud et voilà le résultat.

P G :

Pour un novice de ce sport que je suis,  on pourrait se dire « c’est une sacrée raclée » tout de même, 238 points contre 114 !!!

M P :

Raclée, non c’est un mot que nous n’utilisons pas ; dans notre sport, il y a la compétition et ensuite, nous sommes toutes amies, donc, non je ne dirais pas cela, mais si nous avons fait la différence, notamment durant les 15 dernières minutes, c’est surtout parce que Rennes a été beaucoup pénalisé et que nous avons su en profiter.

PG :

La saison prochaine, qui est très proche, voit le premier championnat de France débuter et vous figurez en « Elite », le plus haut niveau ;  Comment pensez-vous vous situer dans ce championnat ?

M P :

Avant tout, nous visons le maintien dans ce groupe ; en effet, nous perdons notre entraîneur à la fin de cette saison, de plus une joueuse de talent va partir. Enfin, notre problème est que les filles sont pour certaines étudiantes et ne savent pas encore ce qu’elles feront la saison prochaine. On risque donc de se retrouver en effectif réduit.

PG :

La moyenne d’âge de votre équipe, c’est quoi ?

M P :

Comme ça, je dirai environ 25 ans.

P G :

Depuis quand faites-vous ce sport ?

M P :

En septembre, cela fera 3 ans que j’ai débuté ; à ce moment-là, je n’avais jamais patiné !!!

P G :

Comment êtes-vous venus à ce sport ?

M P :

C’est une collègue  de travail qui m’a fait connaître ce sport, et puis, il y a eu ce film, vous savez, BLISS, sorti début 2010  en France, je pense que cela a été le déclencheur…

P G :

Dernière question : combien d’heures d’entraînements par semaine, pour arriver à ce niveau.

M P :

En été, environ  4 heures par semaines et  2 heures en hiver, en plus, nous avons le renforcement musculaire le lundi.

P G :

Je vous remercie, Mélissa,

Patrick Graux




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.