Hier soir était l’avant dernier gala de la tournée. J’ai rencontré Nathalie Péchalat avant son entrée sur la glace avec Fabian Bourzat. Un soir quelque peu particulier car leur carrière s’arrêtera ce soir lors du gala Parisien.

Léandre Leber : Une ambiance particulière dans la troupe ?

Nathalie Péchalat : Il y a une vraie vie de troupe, nous passons notre temps ensemble et ne faisons pas grand-chose à côté. Avec Fabian, nous profitons ! Ça fait 15 ans que nous sommes ensemble.

LL : Vous raccrochez  demain soir ?

NP : Oui oui ! Nous le savons quand nous sommes sportifs, nous ne menons pas une carrière jusqu’à 65 ans !! J’ai préparé ma reconversion. Mais je vais prendre le temps de souffler un peu, j’ai raté pas mal de RTT ces 20 dernières années…  Donc je vais les dépenser ! Je vais reprendre mes commentaires sur Eurosport, Stade 2 et continuer ce que j’avais commencé à mettre en place l’an passée. Je vais faire ce que j’aime faire. Je vais rester dans mon milieu. J’ai pu valider un master de commerce et donc au besoin pouvoir modifier mon parcours pro.

LL : Un gala pour vous c’est quoi de diffèrent ?

NP : Dans un gala nous n’avons pas de contrainte de jugement et donc nous pouvons nous laisser plus aller. Il n’y a pas de scoring ; pour autant c’est une vrai performance technique et artistique. Nous voulons donner envie aux enfants d’être les champions de demain.  Et avec Fabian, égoïstement se faire plaisir à patiner à deux. Etre égoïste pour être généreux avec le public, nous sommes là pour la sensation de glisse et le spectacle.

LL : Que diriez-vous à un jeune qui veut débuter ?

NP : Il n y a pas de secret, il n’y a que le boulot qui marche ! Heureusement… Il faut une volonté de fer pour arriver au bout. Il n’est pas évident de mener une carrière de haut niveau. Ce ne sont pas des sacrifices mais des choix.

LL : Avez-vous conscience que vous avez fait rêver le public pendant 15 ans ?

NP : Au même titre que d’autres sportifs m’ont fait rêver ! J’ai encore le nez dans le guidon donc je ne m’en rends pas encore compte. Petite, j’allais demander des autographes à Philippe Candeloro ou Surya Bonaly… Je me rends compte quand les autres me font rêver mais je n’ai pas conscience de l’impact que j’ai sur le public. Tant mieux si cela le fait !!  Danse avec les stars à bien servi notre sport pour cette reconnaissance !

Puis, le gala s’est déroulé ou Fabian Bourzat et Nathalie Péchalat ont patiné en communion, « égoïstement » entre eux pour préserver leurs derniers instants d’intimité, mais aussi, pour livrer leurs cœurs à tous… Des instants privilégiés d’un couple qui n’a jamais été de glace pour le public.

Léandre Leber




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.