[HCAS] Duclos :  » Travailler avec Barry »

0
37

Exclusif :

Olivier Duclos « Je souhaite encore travailler avec Barry Smith »

La saison est terminée pour les Gothiques qui ont chuté samedi dernier, à Gap, dans le cinquième match des quarts de finale de la Ligue Magnus. Vient l’heure des discussions entre dirigeants et joueurs mais ces derniers étaient présents mardi soir à la Licorne afin d’assister au match ASC-Fréjus. Ils étaient les invités du Conseil régional mais à la table du président Bernard Joannin, avaient pris place le président Thomas Henno et les deux coaches Barry Smith et son adjoint Olivier Duclos.

Nous en avons profité pour aller bavarder à avec Olivier Duclos :

Première impression après ce match ASC-Fréjus ?

« Moi qui suis supporter du football mais surtout du Paris SG, c’est la première fois que je venais à la Licorne. Et pourtant, cela fait vingt ans que je suis Amiénois. J’ai apprécié le match mais aussi la réception offerte par l’ASC. Cela a été un moment agréable et franchement, cela me change de la patinoire.

Vous avez remarqué que la pelouse n’était pas excellente du tout. Cela explique les déchets techniques. Est-ce qu’en hockey sur glace, cela arrive également ?

C’est exactement la même chose. En arrivant à la Licorne, j’ai été surpris que le pelouse  était aussi abîmée et pourtant que je sache, Lens joue aussi ici. Cela s’est vérifié puisque les joueurs avaient des soucis à assurer leurs passes. C’est pareil pur nous et je vais vous dire que la glace du Coliseum, n’est pas du tout réputée.

Les meilleures glaces se trouvent dans les Alpes, là où il fait froid. Mais en général, c’est le cas en France.

Revenons aux Gothiques. Comment jugez-vous la saison ?

J’ai dit à France Bleu Picardie, qu’en tant qu’entraineur, on voulait toujours remporter des titres.  Il y a trois compétitions et nous ne gagnons rien. De ce côté, la saison n’est pas réussie.  Mais c’est mieux que la saison dernière et il y a deux ans. C’est une saison mitigée au niveau des résultats. Par contre, nous avons ramené la manière et surtout le public au Coliseum. Nous avons fait plaisir à tout le monde, aux partenaires et aux fans du club.

Vous êtes donc un gagneur ?

Oui et j’ai pris l’habitude avec les jeunes de ramener chaque année des titres. J’aime bien gagner comme du reste Barry Smith. Peut-être suis-je un peu trop gourmand ? Mais tous les deux avons envie de gagner des titres.

Avec Barry Smith, comment sont vraiment vos relations ?

Il faut que les gens comprennent  que c’est peut- être la force de notre binôme.

Barry et moi avons de forts caractères. Je ne me gêne pas pour lui dire que je ne suis pas d’accord avec lui,  que je pense à l’intérêt de l’équipe et du club.

Oui, il  y a eu des discussions et même des tensions. Mais je suis persuadé que cela arrive dans n’importe quel club, dans n’importe quel sport. Mais nous allons continuer à travailler ensemble la saison prochaine.

En tout cas, moi j’ai envie de travailler avec Barry. Il n’y a aucun souci et puis j’ai encore un an de contrat.

J’apprends énormément à ses côtés et j’ai envie de parfaire ma formation avec lui .

En tout cas, je suis partant. Vous savez, j’ai la fibre amiénoise. J’ai sorti pas mal de joueurs qui sont aujourd’hui en Magnus.

En hockey, un entraineur a-t- il du temps devant lui ?

D’abord, vous savez qu’à Amiens, il y a une forte exigence. Un entraineur peut tenir un an, au maximum deux mais s’il n’a pas de résultats, malheureusement, il doit partir.

Les résultats font qu’un entraineur va rester. Barry reste en général peu de temps dans un club. Moi je suis d’abord un formateur et cela fait dix ans que je travaille avec le hockey mineur.

Mais je répète que Barry fait du bon boulot à Amiens. J’espère qu’il va continuer ici à Amiens pourquoi pas deux ans.

Enfin, un mot sur Dave Henderson qui est à la tête de l’équipe de France ?

Dave est l’homme idéal. Partout où il est passé, il a réussi. Il a créé le centre de formation à Amiens, a gagné la Ligue Magnus. Il a été champion du monde avec l’équipe de France juniors. Mais Dave n’est pas reconnu à sa juste valeur et c’est dommage.

Pour moi, c’est le meilleur entraineur en France. Bien sûr que j’aimerais travailler avec lui plus tard.

Propos recueillis par Lionel HERBET




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.