HANDBALL : L’APH vainqueur remercie son gardien Shamrylo

0
211

Dans son antre du Coliseum, l’Amiens PH a longtemps dominé le Cercle Paul Bert Rennes Handball avant de se faire peur en fin de rencontre. Une victoire finale 25-24 où le portier amiénois Iurii Shamrylo s’est montré décisif.

 

L’enjeu était des deux côtés pour cette 13ème journée de championnat de Nationale 1. L’APH, certain de jouer les play-downs, jouait un match retour qui peut compter en seconde partie de championnat dans le cas où Rennes y participe aussi. Pour cela, il faudra attendre la dernière journée pour départager et qualifier seulement deux équipes parmi Vernouillet (31 points), Rennes (31 points) et Gonfreville (30 points).

Durant 20 minutes, l’APH et Rennes se tiennent au score et dans le jeu. Poussif mais réaliste, l’APH tient une défense solidaire derrière une attaque qui trouve la faille, bien portée par Roman Scattolari. Meilleur buteur amiénois, il est auteur de 3 des 6 buts amiénois lors de la dernière égalité (6-6, 17ème minute) du match. Bien aidés par leur portier Shamrylo, les pirates infligent un 3-0 par les mains avisées de Zirn, Legras et Vannihuse avant de gérer la fin de première période. Perdant leur avance 10-9 à la 26ème minute, les locaux mettront les efforts suffisants pour rentrer aux vestiaires avec une avance de +2 (13-11).

 

Dans une première période d’abord poussive, l’Amiens PH a pris la mesure de son adversaire pour prendre l’avantage. Malgré quelques pertes de balles en attaque. Rennes n’a pourtant pas fait profil bas, à l’image d’un incroyable kung-fu parti du gardien pour son attaquant à la 6ème minute. L’attitude et les intentions sont bonnes des deux côtés, mais c’est insuffisant pour déstabiliser un collectif amiénois bien en place.

De retour des vestiaires, c’est un 4-0 impitoyable que les hommes de P-A Lavillette infligeront à leurs adversaires alors que I.Shamrylo, impeccable sur sa ligne, était déjà sollicité par deux fois. (17-11, 39ème minute). Mais c’est bien à la 40ème minute que le public sera entièrement conquis par l’ultime rempart amiénois, scandant son nom à travers les allées du Coliseum à la suite d’un superbe arrêt en face à face. Tout semble rouler pour les locaux, forts d’un handball altruiste et beau à voir.
Gardant un avantage de +3 jusqu’à la 56ème minute (24-21), l’APH se fait peur et voit Rennes recoller à un but à la 58ème (24-23). Sentant le scénario catastrophe se rapprocher, S.Vannihuse redonnera +2 à l’Amiens PH quand Rennes ne pourra remarquer qu’à une seule occasion. Les nombreuses contestations des décisions arbitrales et l’expulsion immédiate de P.Prunié n’y changeront rien, les pirates ressortent vainqueurs d’une fin de match qui a tenu en haleine les 1000 spectateurs du Coliseum (25-24).

 

Une très bonne performance donc, face à un candidat très sérieux aux play-offs. C’est aussi la revanche d’Amiens, battu 28-27 à l’aller. Un regain de confiance avant le déplacement sans enjeux à Vernouillet et des play-downs déjà annoncés.

Un très grand Iurii Shamrylo, élu homme du match et coqueluche du public, a maintenu son équipe tout au long de la rencontre pour, au final, ne vaincre que d’une unité. Son nom a résonné dans les couloirs du Coliseum à de nombres reprises suite à des arrêts spectaculaires et décisifs.

 

 

Julien Richard (capitaine, 2 buts) : On a vécu une fin de match houleuse. On avait de quoi se mettre à l’abri mais ils ont été relancés à la toute fin. Au moins, pour le suspens de la rencontre c’est bien, c’est intéressant pour le public de voir un match indécis comme ça. On a rencontré une équipe de Rennes qui joue très bien mais qu’on a réussi à manœuvrer. Les défenses étaient rudes et on a vu de gros combats. On a vite monté les ballons et on a pu compter sur Iurii qui a été très bon pour soulager la défense et lancer les attaques. On a eu très chaud et on gagne d’un but, autant dire qu’il a été décisif.”

Pierre-Alain Lavillette (coach) : De manière assez incompréhensible l’arbitrage a permis à Rennes de revenir dans le money-time. Malgré cela on a su rester devant, on a lutté mais on a aussi fait des bêtises qui auraient pu nous coûter cher. On a fait une bonne performance en défense et Iurii a bien terminé le travail de l’équipe. C’est une victoire importante qui nous permet d’aborder la seconde phase avec une victoire supplémentaire et on est devant Rennes au goal-average particulier. Il fallait prendre les points, c’est ce qu’on s’était dit avant le match. Je pense aussi au fait que des joueurs majeurs soient souvent en déplacement quand on doit s’entraîner, et cela peut nuire au travail collectif. Les garçons ont su gagner avec cette difficulté en représentant nos valeurs. L’intensité et la solidarité ont fait la différence.”

Thomas Zirn (4 buts) : C’est vrai qu’on s’est fait peur. On a fait des rotations mais on s’est aussi un peu relâché. Je pense que l’arbitrage est clairement discutable mais on su aller au bout. On a aussi été soutenu par un public qu’on a senti avec nous sur le terrain. C’est des sensations fortes qu’on espère retrouver en seconde partie de championnat.”

 

 

Amiens PH – Cercle Paul Bert Rennes Handball
25-24 (13-11)
13ème journée de Nationale 1

Amiens PH : Shamrylo et Amat (gardien), Bonin (3), Clay, Devaux (2), Legras (3), Prunié, Richard (2), Scattolari (5), Soudani (1), Tchinda, Tatto (2), Vannihuse (3), Zirn (4)

 

 

Benjamin Poupart

Crédit photo : Kévin Devigne – GazetteSports

 

Ça peut vous intéresser >>

BASKET-BALL : L’ASCBB enchaîne à Sceaux

 




  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.