Après 3 victoires consécutives, les Gothiques ont buté sur Grenoble. Les Picards ont fait un match sérieux, mais les Brûleurs de Loups ont eu beaucoup plus d’occasions de marquer et s’imposent assez logiquement 2-1. 

Si Romand est le premier à tirer dans ce match, les Grenoblois rentrent bien dans la partie et répondent très vite en sollicitant Buysse à plusieurs reprises. Après seulement 2’04, Anderson est pénalisé, et Grenoble pousse fort sur ce premier powerplay. Et à seulement 2 secondes de la fin, les locaux ouvrent le score par Fleury (4’02 : 1-0). Peu de temps après, Amiens se retrouve en supériorité (4’24), mais les Picards peinent à se montrer dangereux sur ce powerplay. L’ouverture du score a mis en confiance les locaux qui domine territorialement et en terme de tir la suite du tiers. Il se retrouvent de nouveau en supériorité (Suire 2 min 9’30), mais à la surprise générale, c’est Amiens qui égalise. Guillemain est au pressing et récupère un très bon palet dans la zone grenobloise, transmet à Trabucco, qui efface magnifiquement un défenseur et tire en lucarne (10’33 : 1-1). Dominé, Amiens reste pourtant dans le match. Les Brûleurs de Loups accentuent alors leur pression mais Buysse réalise un grand match pour le moment. Mais à 15’17, après une charge tardive, Guillemain écope d’une pénalité de match et laisse ses coéquipiers à 4 pour 5 minutes. Commence alors un pilonnage de la cage amiénoise par les tirs Grenoblois. Et après un bon tir de Champagne, Legault est au rebond et trompe Buysse (16’25 : 2-1). Mais après ce second but qui laissait présager une fin de tiers très compliquée pour les Samariens à 4 contre 5, les hommes de Mario Richer se sont bien repris et ont fortement contrarié les attaques Grenobloise, les empêchant de se créer d’autres situations chaudes. Malgré déjà 9 minutes de pénalité concédé dans ce 1er tiers, les Gothiques résistent et rentrent aux vestiaires avec seulement un but de retard. Le second acte débute sur les mêmes bases et Grenoble semble décidé à faire le trou. Mais, au contraire du premier acte, les locaux se créent moins de grosses opportunités et les Picards se montrent solides en défense. Si les Amiénois peinent à avoir de gros temps-forts dans le camp adverse, ils arrivent à se montrer dangereux sur de bons contres. Les Gothiques auront même deux powerplays dans ce tiers mais à chaque fois la défense grenobloise se montre très solide et les Samariens ne parviennent pas à la déstabiliser. Les Brûleurs de Loups ont encore dominé ce tiers, mais une équipe amiénoise très solidaire reste dans le coup avec un seul but de retard avant d’entamer le dernier tiers. Les Gothiques reviennent bien dans ce dernier acte et mettent la pression dans la zone adverse. Le début de tiers est équilibré et les deux équipes se rendent coup pour coup. A la moitié de ce tiers, les Picards se retrouvent même en supériorité numérique, une belle occasion de revenir, mais ils ne parviennent pas à tromper Horak. Sur la lancée de ce powerplay, les Samariens continuent à dominer mais ont du mal à se créer des occasions franches. Si les Gothiques ont eu plus de temps forts dans ce 3ème tiers, et qu’ils ont moins subi, les Amiénois ont tout de même eu de la difficulté à mettre en danger Horak, hormis sur un poteau de Giroux à la 58′. Défaite finale 2-1 pour Amiens.

Ultra-dominés dans le 1er tiers, avec notamment 9 minutes passées en infériorité, les Gothiques n’étaient pourtant menés que d’un but. Mais ils ne sont jamais parvenus à combler leur retard et s’inclinent finalement logiquement. Place maintenant à une trêve de 11 jours avant de retrouver Bordeaux au Coliseum le 13 novembre prochain. 

Grenoble – Amiens : 2-1 [(2-1)(0-0)(0-0)]

Buts pour Grenoble : Fleury en supériorité 4’02; Legault en supériorité 16’25; 

Buts pour Amiens : Trabucco en infériorité assist Guillemain 10’33;




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.