Alors que le stade Urbain Wallet va devenir un des stades d’athlétisme les plus modernes de France, il nous semble intéressant de nous plonger dans l’histoire de ce club à nul autre pareil : l’Amiens Université Club.

En novembre 1985, nous avions eu la chance de vivre un grand moment de ce club : il célébrait en effet son 25e anniversaire.Le président de cette époque était Bernard Delemotte. Il avait souhaité réunir le maximum de licenciés dans la mesure où l’AUC comptait plusieurs section, notamment le handball, le volley-ball le basket, toutes aujourd’hui disparues.

Ne reste plus vraiment que la section l’athlétisme dirigée par un ancien athlète Bruno Dilly.. En 1960, officiellement, l’Amiens Université Club était créé mais nous devrions plutôt préciser qu’il renaissait.C’est du moins ce que soulignait en 1985, Bernard Delemotte lors de cette grande réunion qui s’était tenue à Dury.

En effet, l’AUC avait vu le jour une première fois avant la guerre et son premier président avait été le docteur De Butler, personnage fort connu à Amiens. Mais revenons à cette année 1960 que nous considérons comme étant vraiment l’année de démarrage d’un club qui recrutait surtout chez les étudiants. Comme on ne fait rien à l’AUC comme partout dans les autres clubs, le premier président Guy Mareschal (dont un gymnase porte le nom à Amiens), qui était professeur de sciences nat, apprit son élection alors qu’il était en cours.

C’est évidemment l’athlétisme qui a été le sport principal pratiqué au sein de l’AUC et aujourd’hui encore, nous avons la présence de Jean Paul Bourdon qui est toujours aux commandes de l’entraînement des spécialistes des épreuves combinées et le président Bruno Dilly ancien athlète également.

Aujourd’hui, l’AUC est un des meilleurs clubs français et va encore grandir compte tenu des travaux réalisés au stade Urbain Wallet.. Toutefois au moment où le club fêtait son 25e anniversaire en 1985, de nombreux licenciés avaient peur que justement, le stade Urbain Wallet ne soit récupéré par le monde du football. Le jour de l’assemblée générale, Lucien Menis adjoint aux sports de la ville d’Amiens, mettait fin aux rumeurs : « Il n’est pas question que le stade Urbain Wallet soit réservé au football. Il reste prioritaire à l’athlétisme ».Cette promesse a été tenue.

Notre photo: en 1985, un livre avait été réalisé pour le 25e anniversaire de l’AUC. On remarque Chantal Langlacé qui fut une figure emblématique du club et au centre René Choquet qui incarnait à merveille l’esprit AUC mais qui, malheureusement, fut victime d’un accident mortel de la circulation.

Lionel Herbet




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.