Les quelque douze mille (courageux) spectateurs du stade de la Licorne n’ont clairement pas assisté au match de l’année, ce samedi. Toutefois, ils se consoleront avec une huitième victoire de la saison à domicile portant le sceau d’Harrison Manzala, auteur de l’ouverture du score sur penalty (2-0).

Amiens contre le cours du jeu

Au cœur du déluge s’abattant sur Amiens, un éclair de l’ailier amiénois aura suffi à faire basculer une rencontre de bien faible intensité. Alerté par Avelar, Manzala réalisait une feinte de corps donnant le tournis à Selimovic avant d’adresser un centre pour Konaté, légèrement accroché par Mandjeck. Et même si le contact semblait être léger, l’arbitre désignait le point de penalty et permettait ainsi à l’ancien Havrais de s’offrir son quatrième but de la saison (1-0, 21e).

Une ouverture du score quelque peu contre le cours du jeu, tant Amiens peinait à dicter son rythme en l’absence de Zungu, habituel régulateur du milieu de terrain samarien. Libérés de la pression du maintien, les Messins jouaient crânement leur chance et auraient même pu ouvrir le score lorsque la frappe sèche de Niane s’échouait sur la barre transversale de Gurtner (9e). Sollicité dans cette entame de match, le gardien amiénois repoussait ensuite des deux poings une tentative excentrée de Mollet (16e).

Selimovic offre le break

Réaliste, Amiens menait donc en ayant converti sa seule situation franche, tandis que Metz regrettait les occasions manquées. Preuve de cette frustration, Cohade, le capitaine lorrain, frôlait l’expulsion avant d’être sorti avec perte et fracas par son entraîneur peu après la demi-heure de jeu. Particulièrement stérile, la domination territoire de Metz n’empêchait pas Amiens de se procurer une possibilité de faire le break. Monté aux avant-postes, Dibassy talonnait en pleine course pour Konaté, dont la reprise en première intention touchant l’extérieur du poteau (62e).

Quelques instants plus tot, Mollet avait trouvé sur sa route un solide Gurtner (61e), alors que Rivière ne profitait pas d’une erreur d’alignement de la défense amiénoise pour égaliser (66e). Accompagnés de la malchance touchant les relégués, Metz offrait même le but du break lorsque Selimovic détournait dans son propre but une frappe de Kakuta, auteur d’une belle percée suite à une talonnade de Bodmer (2-0, 87e). Une ultime tentative lointaine et hors cadre de Dossevi, à coup sûr le meilleur messin de la rencontre, n’y changeait rien (90e+3).

La messe était effectivement dite et la fête arrosée mais tout sauf gâchée. Avant de s’offrir un match de gala au stade Vélodrome, samedi prochain, l’Amiens SC a effectivement clôt la saison à domicile de la plus belle des manière en offrant un nouveau succès à son public. Une nouvelle saison historique.

Romain PECHON

Crédits photo : Leandre Leber – GazetteSports.fr

AMIENS SC – FC METZ : 2-0 (1-0)

37ème journée de Ligue 1

Stade de la Licorne, Amiens

Affluence : 11 600 spectateurs

Arbitre : M. Hamel

Buts : Manzala (21e s.p.), Selimovic (86e, c.s.c)

Avertissements : Fofana (76e) pour Amiens ; Mandjeck (21e), Cohade (22e) pour Metz

AMIENS SC : Gurtner – El Hajjam, Gouano (c., Adenon, 54e), Dibassy, Avelar – Fofana, Monconduit – Cornette (Bodmer, 75e), Kakuta, Manzala (Ielsch, 84e) – Konaté

Remplaçants : Adiceam (g.), Adenon, Ielsch, Ngosso, Bourgaud, Gakpé, Bodmer

Entraîneur : Christophe Pelissier

FC METZ : Didillon – Nguette, Selimovic, Diagne, Mandjeck, Basin (Goudiaby, 88e) – Dossevi, Cohade (c., Boulaya, 33e), Mollet, Niane – Rivière

Remplaçants : Kawashima (g.), Goudiaby, Boulaya, Peugnet

Entraîneur : Frédéric Hantz




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.