Menées de bout en bout et mises à mal par les filles de Villers-Bretonneux, les féminines de l’ESC Longueau ont finalement réussi à renverser la vapeur. Ce petit exploit éclipsait leur prestation très moyenne et le maintien assuré faisait évidemment le bonheur du coach Stéphane Noé.

Longueau joue à l’envers

Que le match débute mal pour les filles de la « Green Team ». Après cinq minutes elles n’ont toujours inscrit aucun point, et voient leur capitaine être remplacée pour répétitions de fautes. Heureusement pour elles les visiteuses ne connaissent pas meilleure réussite. Mais elles finissent par se réveiller, ce que ne parvient pas à faire Longueau en première mi-temps. Les filles passent notamment à travers lors du second quart-temps où les Bretonvilloises les punissent sur chacune de leurs passes vers l’intérieur et prennent un avantage certain (15-24).

On a été vraiment très mauvais en première mi-temps

Imprécisions et fautes à répétitions ont bien handicapé les locales dans ce premier acte. « Un match difficile du début à la fin. On a été vraiment très mauvais en première mi-temps, et très maladroits tout le match. C’est une équipe qui ne nous réussit pas parce que ça joue dur. Nous on ne sait pas. On est jeune, on a peur, on envoie des tirs qu’on ne doit pas envoyer », expliquait l’entraîneur Stéphane Noé toutefois soulagé. À deux points près le ton aurait cependant pu être bien différent. Mais les Longacoissiennes ont garanti l’essentiel en seconde période.

L’instinct de survie

Les féminines de l’ESC Longueau entrent enfin dans le match au retour des vestiaires. Elles inscrivent en dix minutes presque autant de points que sur toute la première mi-temps. Le résultat peut-être des mots du coach. « Aujourd’hui c’était dur il a fallu beaucoup crier à la mi-temps« , souriait-il. Mais son équipe ne réduit pas l’écart dans le troisième quart-temps, répétant les mêmes erreurs. À dix minutes du terme et neuf points derrière, on imagine difficilement l’ESCLAMS repasser devant, et pourtant.

Le plus important c’est la victoire et le maintien

Les pensionnaires d’Émile Noël retrouvent une certaine adresse mais commettent toujours autant de fautes. Trois joueuses ne terminent pas la rencontre côté Longueau. Stéphane Noé pouvait donc se réjouir d’avoir un banc fourni. À l’inverse on s’effondre totalement dans le camp adverse. Les Bretonvilloises souffrent tant physiquement que mentalement et font à leur tour beaucoup de fautes dont ne profitent pas toujours les locales. Et lorsque Longueau passe pour la première fois devant à 1’20 de la fin, elles ne parviennent plus à refaire surface. Dans une dernière minute ultra tendue Longueau l’emporte 46-45. « En deuxième mi-temps on rectifie le tir avec plus d’engagement. Voilà on l’a mérité. Ça aurait pu être pour eux mais aujourd’hui c’est nous. C’est la pièce à la fin tant mieux pour nous. Le plus important c’est la victoire et le maintien », se réjouissait Stéphane Noé.

Un maintien arraché dans les ultimes minutes et qui fait amplement le bonheur du coach et des joueuses de l’ESC Longueau. De quoi se déplacer dans les meilleures dispositions la semaine prochaine à Crépy-en-Valois.

Esteban NOMINE

Crédit photo : Romain Gambier – GazetteSports

ESCLAMSBB – BB Villers-Bretonneux : 46-45 [8-9 ; 7-15 ; 14-14 ; 17-7]

Marqueuses ESCLAMSBB : Veys 9, Deberles 8, Parmentier 3, Duhem 7, Leroy 0, Lugan-James 8, Battavoine 0, Alechou 0, Noé (c.) 11, Martin 0

Coach : Stéphane Noé

4ème journée de la poule de maintien de Pré-Nationale

Samedi 7 avril, 18 heures, Gymnase Émile Noël

À lire aussi >>

BASKETBALL : Un ESC Longueau (F) renversant !




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.