BASKET-BALL : Loon-Plage était trop fort pour l’ESC Longueau

0
770

Ce match était coché depuis plusieurs mois par l’ESC Longueau. Une « finale » à domicile, dans une ambiance digne de l’affiche proposée et de l’enjeu. Les Longacoissiens ont eu du mal à rentrer dans le match et se sont inclinés, face à un adversaire qui leur a été supérieur.

Début de match manqué

La partie ne pouvait pourtant pas plus mal démarrer. Dominés au rebond, dans l’impact et imprécis au tir, les Samariens comptaient rapidement huit (4-12, 4’), puis dix points de retard (4-14, 5’). Le moment que choisissait Liam Michel pour prendre son premier temps-mort et relancer ses troupes. La défense se durcissait, Longueau était plus précis au tir, et n’était mené que de quatre points au buzzer (17-21). Un moindre mal.

La « Green Team » retombait néanmoins dans ses travers dès le début du deuxième quart. Et Loon remettait alors un éclat au score (17-26, 11’30). Toujours dans la réaction, les Longacoissiens parvenaient à grignoter à nouveau et recollaient même à deux petites unités des Nordistes (32-34, 17’). Las, la fin de quart, marquée par un incroyable tir lointain au buzzer était pour les visiteurs qui prenaient sept points d’avance à la pause (35-42).

Rien d’insurmontable en vingt minutes donc. A condition de se donner les moyens de le faire. Et dans une deuxième mi-temps beaucoup plus dure dans les contacts et où le jeu était moins fluide, les Nordistes tiraient, une nouvelle fois leur épingle du jeu.  Trop précipités dans leurs possessions, les Verts voyaient l’écart grandir encore un peu plus à dix minutes du buzzer final (53-62).

Un coup d’accélérateur tardif

La montée pouvait alors se jouer sur dix minutes. Un dernier quart où les Picards lâchaient enfin les chevaux. Portés par un Kahudi en chef d’orchestre, les locaux retrouvaient l’adresse et Loon sortait petit à petit de son match. Dans une ambiance de feu, l’ESCLAMS revenait à -4 (60-64, 3’40) et se mettait à croire à une remontée salvatrice. Mais, si près du but, Loon n’allait pas lâcher en si bon cheminx. Un nouveau coup d’accélérateur des Nordistes leur redonnait neuf unités d’avance (62-71, 5’30).

Mais il était écrit que ce match pas comme les autres ne se finirait pas comme les autres. Menés de huit points à trois minutes du terme, les troupes de Liam Michel retrouvaient leur défense au meilleur des moments. Et en profitaient pour grignoter l’écart depuis la ligne des lancers. Cinq points de retard (68-73), avec 1’40 à jouer, le rêve était encore possible. Les Longacoissiens manquaient malheureusement leur fin de match et s’inclinaient.

Si rien n’est encore perdu pour la montée, avec un dernier match à disputer à Levallois, Longueau a laissé une belle chance de faire la fête devant son public et devra réaliser une dernière sortie pour encore croire à la montée.

Adrien ROCHER

Crédits Photo : Roland Sauval – Gazette Sports

ESCLAMSBB – AS LOON PLAGE : 73-78 (17-21, 18-21, 18-20, 20 – 16)




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.