Dans un Coliséum en feu, les Gothiques ont fait la course en tête pendant la majorité de la rencontre mais ont dû attendre la séance des tirs aux buts pour s’imposer et mener désormais 2-1 dans cette demi-finale.

Amiens mène aux points

Si Amiens contrôlait le palet et le jeu en début de rencontre, les Rouennais se mettaient les premiers en évidence. Dusseau armait un tir puissant repoussé par Buysse (8′). Les Dragons bénéficiaient même d’une double supériorité de deux minutes, où seuls Aleardi, de près, et Roy (13′), qui trouvait le montant Gothique, se montraient dangereux.

Boostés par une double infériorité tuée, les Amiénois attaquaient forts la fin de période et Pintaric réalisait un arrêt de grande classe devant Halley pour empêcher l’ouverture du score. Le gardien slovène se signalait à nouveau devant Romand (19′) pour renvoyer les deux équipes à 0-0, dans un match loin d’être nul.

Amiens prend l’avantage mais craque

Les chances Samariennes continuaient d’affluer à la reprise. Si bien que Romand, sur un rebond, pensait ouvrir le score, mais le but était invalidé par les officiels du soir (24′). Ce n’était que partie remise, sur une pénalité différée, Trabucco envoyait un slap surpuissant qui battait Pintaric (1-0, 27’09).

Un avantage alors logique, que les joueurs de Mario Richer n’arrivaient toutefois pas à accentuer. Les Rouennais en profitaient alors, Aleardi déviait subtilement un tir lointain de Chakiachvili pour remettre les deux équipes à égalité (1-1, 34’08). Un but contre le cours du jeu qui relançait les Normands, proches du 1-2 lorsque Aleardi butait sur Buysse de près (38′)

Lampérier répond à Trabucco

Malgré un rythme qui retombait en début de troisième période, Amiens ne relâchait pas la pression. Les Rouennais se mettaient à la faute et offrait une double supériorité aux Gothiques. Les Samariens ne tremblaient pas et Trabucco signait un doublé qui redonnait l’avantage aux siens (2-1, 46’39).

Le break était même tout proche à dix minutes du terme. Guillemain prenait un tir en première intention que Pintaric repoussait (50′), avant de voir Laakkonen buter sur l’international slovène à bout portant (51′). Rouen poussait et finissait par trouver la faille. Lampérier, esseulé dans le slot trouvait la lucarne de Buysse (2-2, 57’34).

De la tension mais pas de but

Langlais en prison, Amiens bénéficiait d’une occasion en or de clore le match dès le début de la prolongations. Mais à quatre contre trois, les Picards ne trouvaient pas la faille et Rouen se faisait de plus en plus dangereux. Obligés de procéder en contres, les Samariens voyaient Kuralt se balader dans la défense sans toutefois battre Pintaric (64′).

Sous tension, cette prolongation se jouait sur un fil et Wohlberg voyait son tir dévié passer juste au-dessus de la cage de Buysse (65′). Aleardi sur le banc pour le reste du match pour attitude antisportive, Amiens tentait de repartir de l’avant. Bault tentait même une reprise que Pintaric captait (68′). Aucun but marqué, les deux équipes se rendaient alors à la séance des fusillades.

Thinel s’élançait en premier et voyait Buysse le stopper. Matima surprenait alors Pintaric entre les jambières et donnait l’avantage à Amiens. Si Roy trouvait ensuite le poteau, Romand ne cadrait, mais Buysse stoppait Deschamps et donnait la victoire aux Gothiques ! Amiens reprend l’avantage dans la série !

Adrien ROCHER

Crédits Photo : Léandre Leber – Gazette Sports

AMIENS – ROUEN : 3-2 (0-0, 1-1, 1-1, 0-0, 1-0)

Troisième match des demi-finales de Ligue Magnus

Le Coliséum, Amiens

Arbitres : MM. Dehaen et Barcelo

BUTS :1-0, Trabucco (assisté de Smach), à 27’09 ; 1-1, Aleardi (assisté de Chakiachvili et Thinel), à 34’08 ; 2-1, Trabucco (SN2, assisté de Laakkonen et Giroux), à 46’39 ; 2-2, Lampérier (assisté de Ritz et Paquet), à 57’34.

TIRS AUX BUTS : Amiens : réussis : Matima ; manqués : Romand

Rouen : manqués : Thinel, Roy, Deschamps

AMIENS : Buysse et Savoye (gardiens) ; Narbonne (C), Smach, Bault, Prissaint, Karmeniemi, Guillemain, Favarin ; Giroux, Halley, Romand, Kuralt, Trabucco, Laakkonen, Matima, West (A), Coulaud, Suire, Marcos (A), Da Costa, Bruche. Entraîneur : Mario Richer.

ROUEN : Pintaric et Papillon (gardiens) ; Chakiachvili, Roy (C), Dusseau, Langlais, Stehlik, Paquet, Durand ; Thinel, Ritz, Lampérier (A), Deschamps, Guttig, Aleardi, Bedin, Wohlberg, Hubacek (A), Msumbu, Reynaud, Nesa. Entraîneur : Fabrice Lhenry.




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.