Victorieux à Nantes (0-1), il y a quinze jours de cela, l’Amiens SC n’avait pas su bonifier ce succès à l’extérieur à l’occasion de la réception de Rennes (0-2), samedi dernier. Déterminés à se racheter, les Amiénois se sont accrochés pour décrocher un précieux point à Dijon (1-1), ce samedi.

Le match : L’Amiens SC a fait le boulot

Souriant en conférence de presse d’avant-match, Christophe Pelissier avait laissé entendre qu’il disposait d’un plan pour contrecarrer les ambitions d’une formation dijonnaise injouable à domicile. Si Amiens subissait l’incroyable rythme dijonnais en début de match, l’actuel seizième de Ligue 1 répondait par un bon pressing sur la première ligne de relance bourguignonne. Et si le rythme de la rencontre retombait suite à la blessure de Prince Gouano, les hommes de Christophe Pelissier finissaient très bien la première période. Mis sur orbite par Konaté, Mendoza trouvait le poteau. Très remuant sur le front de l’attaque samarienne, l’international sénégalais s’offrait finalement son huitième but de la saison dans le temps additionnel.

Dos au mur, Dijon tentait de sonner la charge aux retours des vestiaires. Volontaires mais brouillons, les pensionnaires du stade Gaston-Gérard passaient tout proches de la correctionnelle lorsque Djilobodji et Reynet s’emmêlaient les pinceaux dans leur propre surface de réparation. Finalement, la quatrième meilleure équipe à domicile du championnat parvenait à revenir dans le match sur une action individuelle de Saïd. Dans la foulée, Tavares manquait le but du break sur une offrande de ce même Saïd. Si Dijon tentait de forcer le verrou amiénois, l’entrée en jeu de Lacina Traoré permettait au bloc picard de souffler un peu. A tel point que la dernière véritable occasion de la rencontre était à mettre au crédit de Thomas Monconduit, maladroit aux vingt mètres.

Le joueur clé : Serge Gakpé

Remplaçant au coup d’envoi, Serge Gakpé ne cachait pas sa déception au moment de gagner le banc de touche amiénois à quelques secondes du coup d’envoi. A ce moment-là, l’ancien Nantais ne s’attendait certainement pas à vivre une soirée aussi riche en émotions. Rapidement entré en jeu pour suppléer Prince Gouano, qui a passé la nuit en observation au CHU de Dijon, l’ailier s’offrait une passe décisive dans le temps additionnel de la première période. Décisif pour la première fois en trois mois, le Togolais devait rapidement céder sa place en début de seconde période. Touché au quadriceps, il n’aura fait qu’un passage éclair sur la pelouse. Une soirée particulière et un brin frustrante.

Le tweet : Thomas Monconduit, ouvreur du XV de France ?

 La déclaration : Emmanuel Bourgaud

« On aurait pu perdre ce match comme le gagner. On est donc très content de ce résultat, même si on aurait voulu avoir ces trois points. En regardant les autres résultats de ce soir, cela aurait pu être la bonne affaire. Cependant, on est toujours en course, on a trente points, il nous faut trois ou quatre victoires pour être sûr de se maintenir. »

La question : Bonne opération ou léger regret ?

Devant à mi-parcours, l’Amiens SC a virtuellement été treizième avec quatre points d’avance sur la zone rouge. Un mini-break qui aurait été le bienvenu avant la réception de Troyes, samedi prochain. Reste que les Amiénois ont été glané un précieux point sur le terrain de l’épouvantail dijonnais (ndlr : huit victoires sur les dix derniers matches domicile). Quant à savoir s’il faut voir le verre à moitié plein ou à moitié vide, chacun se fera son avis. Quoi qu’il en soit, Amiens pointe à la seizième place et compte d’ores et déjà trente points à neuf matches du terme. Inimaginable en début de saison pour tout observateur objectif.

Romain PECHON

Crédits Photo : PanoramiC




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.