Même si ce n’était qu’un match de saison régulière, ce cinquième affrontement de la saison entre Amiens et Rouen avait une saveur toute particulière, celle d’un derby que personne n’avait envie de perdre et surtout pas les supporters des deux camps. Reportage.

Amiens peut avoir des regrets

Respectivement leaders et troisièmes de Magnus, Normands et Picards se sont livré une belle bataille, encore une fois remportée par les Dragons mais au cours de laquelle les Gothiques ont vendu chèrement leur peau. « Les matches contre des grosses équipes comme Rouen se jouent toujours sur des détails. On voulait l’emporter pour nos partisans mais cela ne l’a pas fait parce que nous avons fait quelques erreurs sur la fin », concédait Mario-Valery Trabucco après la défaite des siens sur le plus petit des écarts devant Rouen (3-4).

Auteurs d’un premier tiers abouti, les Amiénois ne parvenaient toutefois pas à faire la différence. Ce manque de réalisme a suscité des regrets chez des supporters qui attendaient avec impatience cet ultime match de la saison régulière entre les deux meilleurs ennemis. « Si on l’avait emporté, ce soir, cela aurait pu être un gros tournant de la saison, regrette Jimmy, fans des Gothiques. Toutefois, Amiens fait tout de même perd dans le milieu du hockey. A l’exception de Rouen, tous les gros ont perdu des points au Coliseum. »

Rouen 5, Amiens 0

Effectivement, si Amiens a réussi à faire chuter Grenoble, Gap, Bordeaux ou encore Lyon, Rouen reste l’unique adversaire contre lequel les Picards n’ont pas trouvé la solution, cette saison. De quoi renforcer la confiance de certains supporters normands. « Le derby ? Ça intéresse avant tout Amiens. A Rouen, on se focalise sur les adversaires qui peuvent gagner le titre comme Grenoble ou Gap, clame Julien, supporters des Dragons ayant fait le déplacement en Picardie, vendredi soir. Ce match n’est clairement qu’une rencontre de saison régulière et Amiens n’est pas un concurrent direct. »

Pourtant, les deux équipes pourraient bien se recroiser en playoffs. « Qu’Amiens commence déjà par passer un tour de playoffs, enchaîne-t-il. Je pense que nous allons finir en tête de la régulière et si Amiens conserve sa troisième place, on ne pourrait se recroiser qu’en finale. Or, je doute sincèrement qu’Amiens arrive jusqu’à ce stade de la compétition. De toute manière, il ne fait aucun doute que l’on gagnerait aisément une série de playoffs contre Amiens. Il suffit de regarder le bilan sur la saison régulière. »

Une finale Amiens-Rouen ?

Plus mesurés, les supporters amiénois ont toutefois envie de prendre leur revanche en playoffs. « L’idéal serait de jouer Rouen en finale. Je pense que l’ascendant psychologique rebasculerait en notre faveur si on parvenait à décrocher le trophée contre eux, s’enthousiasme Christophe, membre du groupe de supporters des Goth’s squad. J’ai beaucoup de respect pour Rouen, c’est une équipe vraiment difficile à battre. Maintenant, les affrontements sont très différents en playoffs. C’est une série, avec l’enchaînement des matches et le côté couperet de chacun d’entre eux, cela change beaucoup de choses. »

Conscients que les Amiénois pourraient bien être le poil à gratter des playoffs, certains supporters de Rouen n’écartent pas l’hypothèse d’une finale entre les deux équipes. « Ils (ndlr : les Gothiques) réalisent une bonne saison. Ce match a été serré, cela s’est joué sur des détails. Amiens donne le sentiment de pouvoir passer un cap en playoffs, cette saison, reconnaît Mathieu. Personnellement, je rêve d’une série finale contre Amiens. J’ai vécu la victoire en Coupe de France contre Amiens à Marseille, c’était un moment de bonheur. Gagner la Magnus en battant Amiens en finale donnerait encore plus de saveur à la victoire. »

Comme ce fut le cas lors de la victoire des Dragons au stade des demi-finales de playoffs en 2010/2011, au terme d’une rencontre remportée aux tirs au but par les Normands au Coliséum. Depuis, Amiens n’a plus passé le cap des quarts de finale, alors que Rouen a glané quatre titres. Reste à savoir si les Gothiques auront l’occasion de prendre leur revanche cette saison, ou bien s’il faudra encore remettre ça à l’année prochaine. En attendant, Rouen trace sa route et conserve l’ascendant psychologique avec cette sixième victoire consécutive dans le derby.

Romain PECHON

Crédits photo : Leandre Leber – GazetteSports.fr

A lire aussi >>

HOCKEY-SUR-GLACE : Rouen fait à nouveau tomber Amiens




  • Laisser un commentaire