C’est une très bonne phase qu’est en train de réaliser l’AMVB. Après sa première victoire à l’extérieur la semaine dernière, les Aigles inscrivent, ce samedi, leur premier 3-0 de la saison face à une équipe pas si simple à battre que cela : la réserve du PUC.

Domination incontestable sur les deux premiers sets

Le ton est donné dès le premier set. Les Aigles prennent le large de suite et remportent les deux premiers temps-morts techniques sans aucun souci. Devant de bout en bout, les hommes d’Ali Nouaour sont capables de faire une série au service pour ne pas laisser trop d’espoir aux Parisiens le peu de fois où ils reviennent dans le jeu. Les Picards l’emportent alors logiquement 25 à 17 et ravissent le public, d’ores et déjà emballé.

L’AMVB a eu un peu plus de mal à démarrer au second set. C’est d’ailleurs le PUC qui ouvre le score (0-1), les Amiénois ne lâchent rien et les suivent de près (1-1, 2-2, 3-3). Malheureusement, ils finiront par craquer un peu et laissent les Franciliens s’emparer de leur premier temps-mort technique (5-8). Cela dit, Alain Gendron ne laissera pas les choses s’empirer : il smashe et redonne l’impulsion nécessaire à son équipe (6-8) tandis que le service d’Ahmed Mbutngam permettra à l’équipe de revenir au score (11-10) pour finalement remporter le deuxième temps-mort technique (16-13). Tous les ingrédients sont de nouveau là pour ne plus laisser la moindre chance aux Parisiens dans ce set : l’habileté à la réception, la coordination dans les passes, des blocs multiples et quatre derniers services réussis d’Alain Gendron finis par un smash de Pavel Mocanu (25-17), auteur d’un gros match.

Une troisième manche à rallonge

Les deux 25-17 qui leur sont infligés font du mal au PUC qui ne se laisse pas abattre pour autant. Deux points ou même un, sont toujours bons à prendre quand il est question de la fameuse quatrième place au classement. Un bloc de Pavel Mocanu permet aux Picards de prendre l’avantage dans ce set (1-0) mais les services de Romain Leloup (qui avait déjà posé difficulté, la saison passée) permettent à l’équipe francilienne de s’offrir leur deuxième temp-mort technique (7-8). De retour des trente secondes, le service parisien s’effrite et atterrit dans le filet. Il n’en fallait pas moins à Alain Gendron pour renverser la vapeur grâce à ses services (10-8). Mais l’étau se serre et le reste de cette manche se fera point par point même si Amiens remporte le deuxième temps-mort technique de justesse (16-15).

On assiste à de beaux et longs échanges. La bataille est rude et sans merci. Les deux équipes mènent chacune leur tour à un point d’écart (17-18, 20-21). Petite frayeur lors d’un énorme échange que finit par perdre l’AMVB qui laisse ainsi prendre deux points d’avance au PUC (21-23). Ali Nouaour demande ainsi un temps-mort suivi d’un service parisien out (22-23) qui permet à Pavel Mocanu de revenir à égalité (23 partout). Les Amiénois reprennent l’avantage (24-23) mais Paris colle au score (24-24) : il s’agira d’un set à rallonge. Le PUC revient devant (25-26) mais Medhi Hachemi et Ulysse Carrat s’unissent au bloc tandis que Didier Sali Halé se sert de toute sa puissance pour offrir la victoire à son équipe (29-27).

L’Amiens MVB en route pour les play-offs ?

Au match aller, Paris les avait sanctionnés d’un 3-0 aussi (25-20, 25-20, 25-20). La revanche est prise ! « Ça fait du bien, avoue Ali Nouaour. On était revanchard et plus fort qu’à l’aller où on était passé à côté du match. Paris avait livré un super match. Cette fois, on savait comment il fallait jouer. Je suis même un petit peu surpris du niveau de jeu. Faire deux fois 25-17 ! Les consignes ont été respectées. Dès qu’on tient la réception, le volley-ball devient un peu plus facile. On était à douze mais j’avais un effectif de dix joueurs. Cela dit, le résultat est là : on gagne et avec la manière. On va pouvoir savourer cette victoire. »

C’est notre premier 3-0 à domicile

Peter Krizanovic et Jean-Patrice Ndaki Mboulet étaient en effet présents dans le groupe mais pas en état de jouer. Ils auront malgré tout assister au premier 3-0 de leur équipe. « Il faut que je regarde les archives mais depuis que j’ai repris l’équipe première et qu’on est en Élite, c’est notre premier 3-0 à domicile, » signale Ali Nouaour, pas peu fier. Avec la défaite de Beauvais face à Illac et celle de Bellaing à Épinal, les concurrents à la quatrième place, qu’occupe Amiens, s’écartent. L’AMVB est maintenant à 6 et 7 points de ces trois équipes. Une excellente opération qui les conforte pour l’instant à l’accession aux play-offs ! « L’ambiance de l’équipe est bonne, on peut aller l’esprit un peu plus tranquille à Illac et pourquoi pas aller chercher une perf là-bas.« 

Le match à Illac aura lieu dans deux semaines. Exempt de coupe de France et qualifié directement au 3ème tour, le groupe d’Ali Nouaour a ainsi une semaine de repos « offerte ». « C’est vrai que c’est dommage qu’il y ait cette coupure-là. Quand on enchaîne des victoires d’affilée on aimerait bien avoir un troisième week-end à jouer. Mais ça va nous permettre de nous reposer ainsi que mes joueurs convalescents. » Tout ça est de bon augure pour le groupe !

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Reynald Valleron – GazetteSports.fr

Amiens MVB – PUC Volley-Ball : 3-0 (25-17, 25-17, 29-27)

Samedi 2 décembre, 20h, gymnase la Paix

Arbitres : BERTHELOT MICKAEL, YANG PO CHUA

Amiens MVB : Quadrone, Mbutngam, Krizanovic, Al Jaf, Ndaki Mboulet, Hachemi, Carrat, Sali Hilé, Mocanu, Gendron, Lemere, Valdenaire

Entraîneur : Ali Nouaour

À lire aussi >>

VOLLEY-BALL : Amiens MVB expédie Paris !

VOLLEY-BALL : « Revanche et esprit d’équipe » s’imposent pour l’Amiens MVB

Laisser un commentaire