Pour leur dernière sortie du tournoi EIHC des Quatre Nations, les Bleus faisaient escale au Coliséum d’Amiens pour y affronter la Lettonie. Battus précédemment par la Slovénie et la Biélorussie, sur la glace de Cergy, les Français ont connu le même sort, hier soir.

Le réalisme Letton

Pourtant, les Bleus prenaient le meilleur départ dans le jeu,. même s’il fallait du temps pour voir la première situation dangereuse. Romand prenait sa chance, et voyait Matima manquer de peu l’ouverture du score sur le rebond (10′), puis Claireaux touchait le poteau dans les secondes suivantes (10′), avant de dévier un tir lointain de Manavian (14′). Les situations étaient françaises, mais le but letton, lorsque Abols, en contre, servait Bukarts pour une reprise imparable (0-1, 15’36).

Pas abattus, les Tricolores manquaient toutefois de réalisme pour égaliser en seconde période. Bertrand (21′), Dame-Malka (25′ et 38′) ou encore Chakiachvili (25′) ne battaient pas Punenovs. « On a eu des occasions mais on a manqué d’efficacité, analysait Dave Henderson. On veut être trop parfaits dans nos buts. A l’international, 60% des buts sont marqués sur des rebonds ou avec des gardiens voilés. C’est bien de vouloir être parfait, c’est même une qualité, à condition de réussir ».

Le constat était alors également valable pour la dernière période. Rech (45′) et Claireaux (46′) manquaient la cible, mais pas Zolmanis, au rebond après une tentative de Gegeris (0-2, 47’32). Sabatier parvenait à réduire l’écart, en infériorité, sur un joli tir dans la lucarne (1-3, 50’51), mais Freibergs, dans la foulée (1-3, 51’28), redonnait deux buts d’avance à une Lettonie faisant preuve d’un froid réalisme pour signer une troisième victoire en trois rencontres. Le bilan inverse d’une équipe de France qui méritait sûrement mieux.

Adrien ROCHER

Crédit Photo : Léandre Leber – Gazette Sports

FRANCE – LETTONIE : 1-3 (0-1, 0-0, 1-2)

Le Coliséum, Amiens

Affluence : 3100 spectateurs

Arbitres : MM. Bliek et Ernecq.

BUTS : 0-1, Bukarts (assisté de Abols et Jansons), à 15’36 ; 0-2, Zolmanis (Gegeris, Jansons), à 47’32 ; 1-2, Sabatier (IN, assisté de Berthon), à 50’51 ; 1-3, Freibergs (SN, assisté de Razgals), à 51’28.

FRANCE : Quemener et Ylonen (gardiens), Besch (C), Manavian (A), Dame-Malka, Chakiachvili, Gallet, Roussel, Dusseau ; Rech, Texier, Maia, Lampérier (A), Bertrand, Claireaux, Berthon, Ritz, Bedin, Matima, Ville, Romand, Sabatier. Entraîneur : Dave Henderson.

LETTONIE : Cimermanis et Punenovs (gardiens) ; Kalkis, Svars, Jansons, Ponomarenko, Balinskis, Salija, Freibergs, Zile ; Batna, Skvorcovs, Bukarts, Abols, Galoha, Razgals, Zolmanis, Gegeris, Bukarts, Mazurs, Gricinskis, Bicevskis. Entraîneur : Bob Hartley.