Les Samsung sacrés champions du monde !

Ce weekend s’est déroulé la finale des Worlds 2017, le plus grand événement e-sport de l’année. Les deux équipes qui se sont affrontées étaient Coréennes. C’est au final Samsung qui a remporté son second sacre mondial, privant SKT de son troisième titre d’affilé.

Le retour improbable de Samsung 

Il y a de cela quelques mois, l’équipe de la marque high-tech était au plus mal. Des victoires compliquées, des prestations décevantes se sont succédées, ainsi qu’un style de jeu très linéaire permettant une lecture parfaite des joueurs adverses. Bref, les SSG étaient dos au mur, accrochant leur qualification pour les Worlds de justesse grâce au bracket.

La phase de groupe a reflété ces performances moyennes, avec 4 victoires et 2 défaites. Ceci reste une performance assez controversée pour une équipe coréenne. A la fois dans le fond et la forme, SSG n’était pas une équipe qui semblait en capacité de challenge un titre mondial. Mais comme souvent, les Coréens surprennent en BO5.

Depuis les quarts, tout a changé dans cette équipe. En étudiant parfaitement le style de jeu des LZ, ils leur ont infligé un 3-0 expéditif dans lequel Crown a régné en tant que maître. Puis en demi, ce sont les WE qui ont perdu malgré une bataille plus serrée. Les Coréens sont passés, avec un 3-1 et surtout une performance exceptionnelle du support CoreJJ qui a montré l’étendue de ses talent.

Les SSG se sont qualifiés pour la finale par leur collectif et leur jeu millimétré. Même si le playstyle est moins spectaculaire que d’autres équipes, Samsung a progressé sur l’aspect tactique de la composition et de la macro, au point de mettre à mal SKT, la meilleure équipe dans le domaine.

Une finale à sens unique, Samsung grand vainqueur

La première partie de cette série s’est transformée en véritable stomp. Ne concédant qu’une seule tour et surtout aucun kill, Samsung a presque réussi à Perfect Game SKT. Un scénario inédit pour SKT et une finale de Worlds. La tendance était donc annoncée par SSG. Voulant s’appuyer sur leur capacité à fight supérieur dans ce match, ils ont choisi de draft sur l’engage et le contrôle. En témoignent les picks Zac, Xayah, Malzahar et Kennen.

La seconde game a remis SKT sur de bons rails lors de l’early game. Réussissant à prendre 4k gold sur SSG, ils sont arrivés nettement en tête à la 20e minute. Mais c’était sans compter sur le fight Samsung une nouvelle fois. Grâce à un Wombo Combo très bien pensé sur la phase de draft, ils ont réussi à reprendre 13k gold à l’équipe SKT lors de son power spike. La partie s’est terminée en 35 minutes, et Samsung menait alors 2-0 cette finale avec trois balles de match.

Personne n’aurait pu prévoir ce scénario : SKT au pied du mur, SSG prêt à aller chercher ce trophée qui leur échappe depuis deux ans. Et la trajectoire qu’a pris cette dernière game est d’autant plus mythique, qu’elle a pris tout le monde à contre-pieds. Partant sur un support tank et donc une Midlane ardent, SKT a tenté un cheese bot. Stratégie assez efficace, puisque Faker, Huni et la Botlane sont sortis de la phase de lane avec deux tours et six kills d’avance.

Se sont ensuite enchaînées des erreurs dues à Bang, et à un manque de synergie. Triplé du Cho de CuVee, perte de Baron et prise d’inhibiteurs ont ainsi fait perdre leur momentum aux champions 2016. Et c’est sur un catch très bien senti par l’ADC de SSG que la game s’est conclue. Samsung a réalisé l’impensable : battre SKT 3-0 en BO5, justifiant d’autant plus ce titre de champion du monde 2017.

La Botlane aux abonnés absents pour SKT ? 

Du côté SKT, la défaite provient nettement de la Botlane. Fragile psychologiquement, elle s’est faite surpasser lors de la quasi totalité des matches depuis la phase de groupe. Réputée comme l’une des meilleurs Botlane du monde, elle n’a pas su se montrer au niveau. C’est ce qui a principalement desservi SKT sur ce tournoi, compliquant chaque rencontre, et leur coûtant le titre lors de la finale.

Lors des trois rencontres, Bang a été fantomatique. Ses moments dans la lumière ont malheureusement été sur des erreurs très graves, principalement sur son positionnement. Voulant absolument se mettre en valeur, il a confondu dégâts immédiats et dégâts continus, se mettant en danger constamment et mourant très rapidement.

De plus, en voulant absolument burst son vis-à-vis avec sa Tristana, il a sauvé la vie de Ruler à de multiples reprises. Le dernier fight en témoigne, puisque son ultimate a permis un replacement très en sécurité de Ruler, qui était pourtant dans une situation délicate avec son flash in, et s’est retrouvé hors de portée des contrôles de la frontlane SKT. Dans ces circonstances, Wolf n’a jamais pu réellement aider son coéquipier et s’est de suite retrouvé dans l’ombre.

MVP de la série : un Ruler qui fait la loi

Très clairement, la Botlane de SSG s’est montrée intraitable depuis le début des éliminatoires. Très en vue, elle a été en capacité de carry toutes les games. Parfois CoreJJ, mais principalement Ruler, les compères ont été l’arme principale en libérant la pression et les objectifs pour les autres lanes.

Lors de cette finale, Ruler a marché sur l’eau. Finissant sur un KDA de 15,5 cette finale, il a clairement battu l’équipe des SKT en compagnie de son support CoreJJ. A eux deux, ils ont aussi réussi à dominer les combats d’équipe grâce à de très bons contrôles posés, puis des dégâts impressionnants.

Pendant la dernière partie, il est à l’initiative du dernier catch réalisé par l’ADC sur nulle autre que Faker. Grâce à un instant flash ulti, Ruler a complètement surpris le meilleur joueur du monde. Faker s’est alors retrouvé pris au piège, et a subi la foudre du burst de Samsung. Même si l’initiative de Ruler était très surprenante, il n’y avait que peu de raisons de vouloir combattre à 5 à la Midlane sur cette action. Et sans ardent, les dégats et la protection de Bang étaient perdus.

Ruler est très clairement le meilleur joueur de cette finale, mais le travail collectif lui a permis cette performance. A la fois dans le choix des drafts ou encore la stratégie adoptée. Tout était fait pour mettre dans la meilleure des positions l’ADC.

L’échec de SKT est difficile à croire, mais peut-être était-ce nécessaire pour qu’ils retrouvent un sens à jouer. Ils ont désormais une année entière pour se poser les bonnes questions quant aux raisons de cette mésaventure et venir reconquérir leur titre.

Des skins pour Samsung

Pour célébrer la victoire de Samsung, les nouveaux champions auront le droit aux traditionnels skins. Ils auraient déjà fait leurs choix qui n’auraient plus qu’à être validé par Riot Games.

Pour la Toplane, CuVee a choisi le champion Gnar, et ce serait Rengar pour Haru le Jungler remplaçant. Crown aurait le droit à un skin sur sa Taliyah, et la Botlane serait représentée par le duo Xayah-Rakan. Quand à Ambition, le jungler vétéran qui était assez controversé avant les matchs éliminatoires, il n’aurait toujours pas fait son choix.

Guillaume Caruel

A lire aussi >> 

E-SPORT : Une finale Corée – Corée

Crédit Photo : Lolesport – Riot Games