E-SPORT : G2, toujours pas !

Un nouvel échec pour G2

Après une phase aller compliquée laissant un maigre espoir de qualification, G2 se devait ce matin de réaliser le sans faute pour passer le cap de la phase de groupe. Retour sur cette journée du groupe C qui décidait du sort du seed 1 de l’Europe.

Un départ canon pour G2
Le premier match de ce groupe voyait G2 affronter RNG. Les Chinois sortaient d’un sans faute lors de la première semaine, ayant impressionné l’ensemble des participants. Fait confirmé par le KDA des joueurs de l’équipe, on citera par exemple le KDA parfait de Ming sur trois parties.

L’équipe chinoise était donc le premier et le plus redoutable obstacle des coéquipiers de Zven lors de cette journée. Grâce à une phase de draft très aboutie, G2 a réussi à aligner Cho’Gath, Sejuani, Lulu et Tristana, soit quatre picks faisant parti du God Tier des champions de la Meta (Most Efficient Tactic Available).

La partie a tout d’abord tourné en faveur de l’équipe européenne grâce à la Toplane. Puis c’est au bot que s’est débloquée la première tour. Suivie par celle de la Midlane grâce à un décalage massif de l’équipe. Une fois la première ligne de défense prise par les joueurs G2, ils n’ont eu qu’à assurer le contrôle des objectifs neutres. L’écart de 4k gold s’est creusé sur les personnages à dégâts, et les G2 ont continué à dérouler leur jeu pour remporter la victoire et continuer d’y croire.

La Corée : intouchable pour l’Europe ou une simple appréhension ? 

Le mastodonte Samsung était la prochaine étape du long périple de G2. Mais aussi un cap, puisque pour le moment, aucune équipe européenne n’a réussi à vaincre une équipe coréenne. De plus, une victoire leur permettait d’accéder dans tous les cas à un tie break lors d’un troisième match contre Samsung.

Cependant, il n’en a rien été. Malgré un first blood de Perkz, la macro de l’équipe Coréenne était bien trop forte pour G2 qui a peiné à concrétiser la moindre action. Alors que la draft n’était que peu en faveur de SSG, G2 s’est précipité. Tentant de snowball par l’agressivité apportée par un Zac en début de partie, Samsung a absorbé les nombreuses tentatives afin de profiter des déséquilibres à l’opposée de la carte.

L’enchaînement de tourelles, de dragons puis du Nashor a créé un écart gold irrattrapable pour G2, qui s’incline sans avoir pu réellement tenter sa chance. Ils terminent les Worlds sur cet échec, la dernière partie contre Fenerbahce ne comptant plus et ayant été jouée pour le plaisir.

G2 sort une fois de plus prématurément de la compétition de fin de saison. Même s’ils n’ont pas été pitoyables, ils ne laisseront pas, cette année encore, une image positive du jeu européen. Reste a savoir si Misfits réussira, dès demain, à assurer sa qualification et ainsi réussir le pari d’avoir deux représentants en quarts de finale.

A lire aussi >>

E-SPORT : Fnatic à l’arrachée !

Crédit Photo / Vidéo : G2 Esport